La start-up chinoise OnePlus, dont le premier smartphone conçu en partenariat avec CyanogenMod est prévu pour sortir au deuxième trimestre 2014, compte frapper un grand coup. Annoncé haut de gamme, le constructeur assure que le OnePlus One sera bien moins cher que la concurrence.

one plus on pete lauu

Une alliance pleine de promesses

Le OnePlus One, c’est d’abord une histoire d’amour. Une romance entre la start-up chinoise OnePlus, et le développeur de la célèbre ROM éponyme, CyanogenMod, qui a été officialisé le 7 janvier dernier lorsque les deux protagonistes annonçaient le lancement d’un nouveau smartphone. Empreintes d’optimisme et de vantardise, les deux entreprises voient dans ce projet commun l’alliance de la meilleure expertise logicielle et du meilleur de l’électronique.

Concernant Cyanogenmod, il s’agira pour l’entreprise du tout premier smartphone fonctionnant de base avec la ROM qu’elle a développée. Premier, ou deuxième si l’on considère l’Oppo N1 dans sa version CyanogenMod comme un produit de l’entreprise. Avec ses 10 millions de téléchargements depuis son lancement, et la levée de fonds effectuée au printemps 2013, la start-up affiche de grosses prétentions, tout comme son nouvel ami. Comme quoi les grands esprits se rencontrent.

 

Un smartphone dernier cri

« OnePlus One sera construit à partir des meilleurs composants seulement et des caractéristiques les plus haut de gamme de 2014, à l’intérieur comme à l’extérieur », expliquaient en janvier les dirigeants de OnePlus. La start-up chinoise a d’immenses ambitions et ne va pas se faire que des amis parmi les autres constructeurs de mobiles. Pourquoi ? Pour la bonne raison que son CEO, Pete Lau, a décidé de casser les prix du marché, et pas qu’un peu. Il avait annoncé il y a quelques temps que ce mobile se vendrait pour moins de 500 dollars. Nouveau coup d’éclat, il déclare maintenant : « Quand je dis qu’il coutera moins de 500 dollars, ça ne veut pas dire 499 dollars. Le OnePlus One sera disponible pour moins de 400 dollars« . De quoi s’attirer les vivats de la foule, et les hués de la concurrence.

Parce que, lorsque Pete Lau évoque les « meilleurs composants » pour le OnePlus One, on est en droit de s’attendre à ce qui se fait de mieux. C’est à dire : un écran très haute définition, un processeur de type Snapdragon 805, au moins 3 Go de RAM, une mémoire flash d’au moins 32 Go, et évidemment un appareil photo numérique dernier cri. Quant à l’extérieur de l’appareil, exit le plastique et misons sur une coque composée des meilleurs matériaux.

En plus de ces caractéristiques, et pourvu que Pete Lau ait la même définition que nous de « meilleurs matériaux », le smartphone sera vendu débloqué et sans abonnement. Tout ça pour moins de 400 dollars, on croit rêver.