Pour chaque devise (dollar, euro…), les développeurs pourront indiquer quels prix ils souhaitent obtenir de leurs applications.

Début février, Google faisait une conférence pour annoncer Android 3.0 (Honeycomb). Outre cette nouveauté, il y avait notamment l’arrivée de l’Android Market web. Mais une autre nouveauté était évoquée : la possibilité de fixer un prix différent pour chaque devise. Sur une page d’aide de l’Android Market, on apprend qu’elle sera mise en place dès le 31 mars.

Dans la console développeur, il faudra que la personne indique son prix dans toutes les devises. L’intérêt est double : l’acheteur est débité dans sa propre monnaie et le développeur dans la devise du compte Google Checkout. Concrètement cela signifie la fin des frais demandés par certaines banques. En effet, lorsque votre achat est effectué dans une devise étrangère, une part (fixe ou variable) peut vous être demandée.

Les prix sont tous indépendants les uns des autres. Lors de l’ajout d’une nouvelle application, vous devez indiquer son prix dans votre devise. Par défaut, et si vous ne modifierez rien, il sera converti pour chaque devise. Ce sera le taux de change du jour qui sera utilisé. Le ciblage de la vente d’applications par pays était possible jusqu’à présent. Maintenant, lorsque vous effectuerez cette sélection, il faudra obligatoirement renseigner le tarif.

En cas de remboursement (refund), tout sera effectué selon la devise de l’acheteur. Toute modification du taux de change ne sera pas reflétée sur le montant remboursé. Google Checkout appliquera le même taux de change pour rembourser une commande que celui utilisé lors de sa facturation.

Les pays supportés sont : l’Australie, le Canada, la France, l’Allemagne, Hong Kong, l’Irlande, le Japon, les Pays-Bas, la Nouvelle Zélande, Singapour, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

En ce qui concerne les devise, il s’agit de : CAD, CHF, DKK, EUR, GBP, NOK, SEK et USD.

Si rien n’est effectué avant le 31 mars, l’Android Market assignera par défaut des valeurs selon le taux de change.