Mise à jour : Ce sont au total quatre téléphones qui ont été donnés à codeworkx, dumdidum, unhelfulone et atinm.

Le développement de la ROM CyanogenMod sur le Samsung Galaxy S II va s’accélérer : le constructeur a donné aux développeurs quatre exemplaires du téléphone.

Avant que la ROM CyanogenMod sorte pour le Samsung Galaxy S, il a fallu de très longs mois. En effet, le téléphone est sorti au mois de juin 2010 et c’est uniquement depuis le 19 mai dernier, qu’il rentre enfin dans le processus classique : nightlies… Les deux autres variantes proposées aux Etats-Unis profitent également de ce support : le Captivate (chez AT&T) et le Vibrant (chez T-Mobile).

Alors que la tâche était plutôt difficile pour la première version, Samsung a fait un geste en faveur à cette ROM. En effet, le développeur Atinm (s’occupant plus précisément des Vibrant et Captivate) vient de recevoir de la part du coréen un Galaxy S II :

Mais ce n’est pas le seul hacker a en avoir reçu un, puisque c’est aussi le cas de codeworkx, dumdidum et unhelpfulone.

C’est un geste à souligner, car Samsung veur aider le développement d’une communauté de hackers autour de son smartphone. Sachant que le smartphone n’a pas de bootloader verrouillé, c’est certainement une manière de se différencier des concurrents comme Sony Ericsson et plus récemment HTC. Plutôt que de s’affronter, les développeurs et Samsung vont pouvoir s’entraider, ce qui ne pourra qu’être bénéfique au Galaxy S II.

En revanche, il semble peu probable que le coréen réitère l’opération pour tous ses smartphones. Il s’agit ici du téléphone phare qui ne devrait pas être remplacé avant le début 2012.

Atinm a commencé le développement dès hier soir et nous vous tiendrons informé dès qu’une première version de CyanogenMod sera proposée.

Source : Android Central