Peu à peu, Microsoft, dont les activités mobiles sont de plus en plus confidentielles, tend à disparaître du paysage européen de la téléphonie. Les dernières statistiques livrées par le cabinet Kantar pointent vers une nette érosion des parts de marché de Windows Phone et Windows 10 Mobile, qui profite notamment à Android et, dans une moindre mesure, à iOS.

PdM_des_OS_mobile_vendus_en_France

Le deuxième trimestre 2016 a été celui du succès pour Android, à en croire la dernière étude de Kantar. L’institut, spécialisé dans l’étude des parts de marché des différents OS, témoigne d’une véritable dégringolade pour Windows (Windows Phone et Windows 10 Mobile). Sans véritable surprise d’ailleurs, puisqu’en mai dernier, Redmond annonçait une « rationalisation » de ses effectifs, c’est-à-dire une vague de licenciements correspondant à un net retrait dans la production de ses smartphones. Dans les faits, cela se traduit par une part de marché réduite à 0,5 % (contre 1,2 % un an plus tôt) au deuxième trimestre 2016 en Europe (Grande-Bretagne, France, Italie, Allemagne et Espagne). Le situation est similaire aux États-Unis, où Windows passe de 3 à 1,6 % du marché local. En Chine, l’OS ne perd que 0,2 point… pour atteindre 0,3 % du marché.

stats-kantar

iOS se porte mieux

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Celui d’Apple qui, en un an, gagne 0,7 point en Europe (18,2 % du marché) grâce aux bonnes performances de l’iPhone SE. En France tout particulièrement, iOS dépasse les 20 % de parts de marché (+3,4 % en un an), tandis que « l’iPhone SE est le terminal le plus vendu au cours du trimestre avec 9,2 % des ventes, suivi par l’iPhone 6s (9,1 %) » en Grande-Bretagne.

Bien que l’Espagne ou l’Italie ne connaissent pas la même dynamique, iOS retrouve le chemin de la progression en Europe, ce qu’il n’avait pas fait depuis novembre 2015, mais aussi aux USA (+1,3 %). On notera en revanche qu’iOS peine davantage en Chine, où il perd 1,8 point en un an. Une tendance qui devrait se confirmer pour le troisième trimestre 2016, correspondant à un été d’attente du prochain iPhone, généralement annoncé en septembre.

À lire sur FrAndroid : Test de l’iPhone SE, le meilleur smartphone de petite taille ?

Android se taille la part du lion

Le système d’exploitation de Google, qui a commencé à créer l’attente autour de sa version 7.0 Nougat, a réalisé un bon trimestre. Sur la période d’avril à juin, il a en effet gagné 5,5 points en Europe, avec un excellent dynamisme en Italie, où Android est passé de 72 à 82,6 % en un an. Kantar soulignait d’ailleurs en mai le poids de Huawei, qui « connaît une croissance de 7,4 % sur un an et représente 12,5 % des téléphones vendus en Europe sur les trois mois se terminant en mai 2016. Ses plus forts marchés en Europe sont l’Italie et l’Espagne, où Huawei pèse 21 % des ventes ». 

En Chine, où les terminaux Android restent extrêmement nombreux, même s’ils ne sont pas tous certifiés par Google, Android progresse toujours, dépassant les 80 % du marché. Il atteint 81,4 % des parts en Chine, contre 79,1 % un an plus tôt. Quant aux États-Unis, « Android représente 65,5 % des ventes de smartphones, une légère baisse sur un an (66,1 % sur la même période) ». On notera tout de même que les Galaxy S7 et S7 edge représentent 14,1 % des ventes sur ce marché, soit 1 % de moins que les iPhone 6s/6s Plus, et que la sortie du Galaxy Note 7, prévue le 19 août aux États-Unis, devrait légèrement modifier la donne au troisième trimestre.