Snapchat s’essouffle et n’attire plus autant de nouveaux utilisateurs. Cela s’expliquerait par des performances défaillantes de la version Android de l’application.

Snapchat a dû faire face à ses investisseurs et ça n’a pas vraiment été une partie de plaisir. Selon Business Insider, ces derniers s’inquiètent d’une baisse de régime de l’entreprise en termes d’utilisateurs. Le nombre d’utilisateurs actifs chaque jour continue de progresser, mais cette croissance s’essouffle.

Pourquoi ? Snapchat explique cela par de mauvaises performances sur la version Android de son application. D’après les responsables de l’entreprise, les utilisateurs de l’OS de Google auraient eu de plus en plus de difficultés à accéder au réseau social, particulièrement pendant le quatrième trimestre 2016.

De moins en moins de nouveaux utilisateurs

Et ce serait donc à cause de cela que Snapchat aurait, au fur et à mesure, attiré de moins en moins d’internautes. Et les problèmes ont commencé pendant l’été de l’année dernière. En effet, si l’on regarde les chiffres avancés par Business Insider, le réseau social a accueilli seulement 6 millions de nouveaux utilisateurs actifs entre juillet et septembre 2016. C’est trois fois moins que les résultats enregistrés pendant le deuxième trimestre et ses 18 millions de nouveaux utilisateurs actifs.

Arrêter de favoriser iOS

La firme créée par Evan Spiegel promet qu’elle va y remédier. « Afin de maintenir la croissance de l’engagement de nos utilisateurs, nous allons prioriser le développement de nos produits afin d’opérer sur les smartphones fonctionnant sous les systèmes d’exploitation Android », affirme Snapchat.

Il faut dire aussi que, jusqu’ici, les équipes de l’application avaient toujours plus mis l’accent sur le développement sur iOS, car la majorité de ses utilisateurs possèdent des iPhone.

Une rude concurrence

Les problèmes techniques ne sont pas décrits par Snapchat. Ces derniers représentent un enjeu majeur face à la concurrence de plus en plus rude d’Instagram et maintenant de WhatsApp qui lance ses « Status ». Ces deux plateformes sont détenues par Facebook.

À lire sur FrAndroid : Snapchat a été ralenti par Instagram Stories