Ce n’est un secret pour personne, le jeu vidéo ne se pratique plus uniquement sur console. L’arrivée des smartphones de plus en plus puissants capables de faire tourner de nouveaux jeux amène l’expérience vidéo-ludique sur un nouveau terrain : celui des terminaux mobiles. Nous nous sommes donc amusés à imaginer la meilleure expérience de jeu sur smartphone, accessoires à l’appui. Et l’un des éléments les plus marquants, en dehors des émulateurs sur les terminaux Android, est sans conteste les manettes connectées.

Mise à jour : Nous avons mis notre dossier sur les manettes connectées à jour. Nous avons ajouté des précisions importantes sur la façon de brancher une manette de PlayStation 3 et PlayStation 4 sur un smartphone Android, que ce soit de façon filaire ou non.

Dossier-manette-connectée-FrAndroid

Avant tout, qui dit console de jeu dit puissance. Plus les plateformes ont évolué, plus elles ont amené des jeux complets. On est d’accord, il est possible de s’éclater à Doodle Jump ou encore Candy Crush. Mais si vous voulez quelque chose de plus prenant et d’immersif, il va falloir mettre la barre un peu plus haut. Dans le cadre de ce dossier, nous avons choisi d’exclure les smartphones trop faiblards pour faire tourner les jeux les plus gourmands. Nous avions, à la rédaction de cette article, utilisé un Sony Xperia Z1, un haut de gamme de l’année 2013 qui se défendait alors très bien sur les jeux et émulateurs que nous avons testés : autant dire que le milieu de gamme d’aujourd’hui ne rencontrera aucun problème.

L’un des apports clés des manettes connectées est la libération de l’écran pour jouer. Nombre d’applications proposent des contrôles sur l’écran ou par l’accéléromètre. L’expérience de jeu devient alors variable et parfois, il faut le dire, peu satisfaisante. Ce dossier va donc peut-être vous donner envie d’investir dans une manette connectée ou d’utiliser celle que vous avez déjà sous la main (Wiimote, DualShock 3)…

 

Tuto Hack : comment jouer avec une manette de PlayStation Dual Shock 3 ?

Dual-shock-sony-xperia

Les terminaux récents de chez Sony proposent une compatibilité d’office avec les manettes de PlayStation DualShock 3 et DualShock 4. L’option se trouve dans un onglet des paramètres intitulé « Connectivités Xperia ». Mais vous allez avoir besoin d’un premier temps d’un câble micro/mini USB, vendu évidemment séparément. Passé cette étape (marketing), il vous suffit de suivre les différents paliers pour arriver à connecter votre DualShock 3. Rien de bien sorcier.

Pour ceux qui n’ont pas de smartphone ou de tablette Sony, la manipulation est un peu plus compliquée, du moins si vous désirez absolument utiliser une manette sans fil. Beaucoup ne le savent pas, mais il est possible de connecter très facilement une manette de PS3 ou de PS4 à un smartphone, pour peu que celui-ci dispose d’un port micro USB OTG. C’est le cas de la majorité des smartphones de milieu et de haut de gamme. Si votre téléphone est compatible, alors il suffit de trouver un câble OTG (micro USB mâle vers USB femelle) puis de brancher la manette au câble OTG. Pour savoir si la manette fonctionne correctement, il suffit d’utiliser la croix directionnelle.

Si celle-ci permet de naviguer au sein du téléphone, elle fonctionnera automatiquement dans les jeux. C’était le cas, par exemple, sur Modern Combat 5 ou Nova 3, qui reconnaissaient notre DualShock 3 sans avoir à la paramétrer dans les menus.

À lire sur FrAndroid : Tuto : Appairer sa manette DualShock 4 (PlayStation 4) à son smartphone Android

Si votre smartphone ne dispose pas d’un port micro USB OTG ou si vous désirez absolument utiliser votre DualShock 3 ou 4 en mode Bluetooth, alors il faut obligatoirement disposer d’un smartphone rooté et dépenser quelques euros dans une application dédiée. Et encore, cette application ne fonctionne pas avec tous les téléphones. C’est pourquoi son développeur à mis en ligne Sixaxis Compatibility Checker, une application gratuite permettant de savoir si son téléphone supportera bien la manette. Attention, même l’application Sixaxis Compatibility Checker nécessite d’avoir préalablement rooté son téléphone pour être utilisée. Sur son site web, le développeur précise également que son application est incompatible avec les appareils HTC et les appareils récents de Samsung, sans citer précisément les appareils en question.

L’application Sixaxis Compatibility Checker nécessite d’abord de brancher sa manette à son téléphone via un câble USB, puis de lancer le test. Une fois le driver chargé, l’application vous dira si votre smartphone est compatible. S’il l’est, il est alors nécessaire d’acheter l’application Sixaxis Controller (1,94 euro sur le Play Store) et d’installer un petit logiciel sur son PC : SixaxisPairTool.

sixaxis compatibility checker

Sixaxis Compatibility Checker ne fonctionne que si le téléphone est rooté

 

Pour commencer, installez le logiciel SixaxisPairTool sur votre PC. Un installeur pour Windows, Mac et Linux est disponible sur le site officiel du développeur de l’application. Une fois installé, connectez votre manette DualShock 3 ou 4 à votre PC à l’aide d’un câble USB. SixaxisPairTool va alors automatiquement afficher une série de chiffres et de lettre, à côté de Current Master (du type 20:36:00:32:00:de). Il s’agit en fait d’une adresse Mac et en l’occurence, l’adresse Mac de l’appareil qui va la recevoir. Si cette manette est associée à votre PS3, cette adresse Mac correspond à celle de votre PS3. Sixaxis Pair Tool va vous permettre de modifier cette adresse de façon à appairer la manette au téléphone. En-dessous, une boîte texte vous permet d’entrer une autre adresse Mac, entrez donc le numéro montré par l’application SixaxisPairTool, afin de permettra l’appairage entre le smartphone et la manette. Débranchez la manette du PC, lancez l’application et appuyez sur le bouton start de l’application. Normalement, votre pad devrait être connecté à votre smartphone. Il est possible de connecter jusqu’à quatre DualShock à votre terminal après les avoir configurées sous Sixaxis Pair Tool. Il ne reste alors plus qu’à se rendre dans les paramètres de l’application et de cocher l’option « Enable Gamepad » pour que la manette soit reconnue immédiatement par les jeux et de lancer les jeux en question. C’était fastidieux, mais félicitations, vous avez réussi à appairer une manette de PS3 ou de PS4 à votre téléphone.

sixaxis pair tool
sixaxis compatibility app android

Les manettes connectées sur Android

Il en existe une foule, de toutes les formes et de tous les prix. Vous trouverez les premiers prix autour de 15 à 20 euros. Les plus chères iront chercher aux alentours des 60 euros. Nous avons jeté notre dévolu sur deux manettes : GamePhone Controller Pro de BigBen et la C.T.R.L.R de Mad Catz.

Le GamePhone Controller Pro (BigBen)

Gamephone-controller-pro-BigBen

Cette manette n’est pas donnée, elle se négocie entre 35 et 40 euros chez les revendeurs. Elle dispose d’un design très Playstation, on remarquera le soin apporté à ne pas coller avec les symboles des manettes de consoles Sony.

Gamephone-controller-pro-BigBen

On regrette un peu la texture des joysticks, légèrement granuleuse sous le pouce. Les touches sont assez dures, et la finition n’inspire pas une vraie confiance dans le produit. À noter également qu’il n’est pas possible de cliquer avec les joysticks.

Gamephone-controller-pro-BigBen
Gamephone-controller-pro-BigBen

Le support pour smartphone se fixe avec une visse de serrage. C’est cette dernière qui permet d’orienter le smartphone à l’horizontale ou à la verticale.

Gamephone-controller-pro-BigBen

Les pinces sont suffisantes pour loger un Xperia Z1. Le gros problème se situe sur les boutons latéraux : la pince appuiera sur les touches, une fois le smartphone installé. De même, la manette ne dispose pas d’une assiette suffisante pour accueillir un terminal sans basculer en arrière. Heureusement, Bigben a prévu un support en métal pour équilibrer le tout.

Gamephone-controller-pro-BigBen

Le Gamephone Controller Pro est une manette multi-support. Son système d’appairage n’est pas vraiment simple. Chaque numéro correspond à un OS (iOS, Android, PC) à connecter, ce qui ne rend pas les choses faciles. Une fois le bon mode saisi, le Gamephone s’active par une combinaison de boutons.

Gamephone-controller-pro-BigBen

La manette fonctionne sur batterie, rechargeable par connexion USB. Notez l’alignement du port face à sa prise.

Gamephone-controller-pro-BigBen

La manette fonctionne au travers d’une application dédiée. C’est elle qui permet de rentrer plus en détails dans les contrôles et les paramètres.

Gamephone-controller-pro-BigBen

Le gros problème de Bigben tient à sa liste de jeux compatibles. Si certains jeux courus, comme TempleRun, font partie des jeux supportés par la manette, d’autres ne le seront pas. Est-il possible, dans ces conditions, d’ajouter manuellement les contrôles ? Oui, mais c’est assez laborieux. Il faut définir chaque touche manuellement, sauvegarder des profils dans l’application, car les touches du Gamephone ne seront pas nécessairement reconnues directement dans les jeux (c’est le cas dans Dead Trigger 2, par exemple), contrairement à la MadCatz dont nous allons parler juste après. C’est un gros point faible.

Gamephone-controller-manette-application

La manette offre un confort de jeu moyen, cela s’explique par son faible poids et ses poignées pas très amples. Sa batterie de 550 mAh doit, normalement, vous emmener pour une dizaine d’heures de jeu. Le souci résidera principalement dans sa compatibilité avec les jeux récents. Retenez qu’il y a quand même moyen de faire fonctionner cette manette, si vous avez la patience de traverser tout le key mapping.

 

C.T.R.L.R de chez Mad Catz

CTRL-Mad-catz-manette

Plus massive et plus confortable, la manette C.T.R.L.R de Mad Catz possède indéniablement de meilleurs atouts. Son prix, initialement élevé (70 euros environ), a nettement baissé depuis sa sortie, puisqu’elle est actuellement facturée 39,90 euros. Parmi les bonnes choses que l’on peut en dire, on peut commencer par son design, plus tourné vers les manettes de Xbox que de PlayStation. Les poignées sont plus amples et offrent un meilleur confort de jeu.

CTRL-Mad-catz-manette

La finition est plus satisfaisante, plus solide. Les joysticks inspirent plus confiance avec une meilleure prise en main et la possibilité de cliquer. Le défaut de design que l’on peut reprocher est dans le choix du plastique brillant, qui collecte sans vergogne les traces de doigts.

CTRL-Mad-catz-manette

Comme pour le Gamephone, les différents modes passent par un curseur à la base de la manette. Le curseur de gauche correspond au réglage Android. C’est en tout cas lisible.

CTRL-Mad-catz-manette

C’est une très bonne chose d’avoir réservé un banc de touches pour le contrôle multimédia (lecture, arrêt et volumes). Le son est une étape obligée lorsqu’on joue. Pas besoin d’aller farfouiller sous la pince au cas où votre smartphone comporte des touches latérales.

CTRL-Mad-catz-manette
CTRL-Mad-catz-manette

Mad Catz a fait le choix des bonnes vieilles piles pour alimenter sa manette. L’éditeur promet d’ailleurs jusqu’à 4 mois d’autonomie pour sa manette. Cela reste à voir. En tout cas, au bout de dix jours de jeu, les piles ne sont toujours pas mortes.

CTRL-Mad-catz-manette

Le port USB situé en dessous du capot et des piles ne servira uniquement à utiliser la manette sur PC, il ne la rechargera pas.

Si la liste des jeux compatibles annoncée est plutôt modeste, elle n’est pas une limite en soi. Car la manette sera reconnue pratiquement coup sur coup par les jeux du moment. Dans Dead Trigger 2, vous pourrez rentrer directement vos touches dans les paramètres du jeu. C’est un gros plus. Dans The Walking Dead Season 1, les touches sont directement intégrées dans le système de jeu sans que l’on vous ait demandé quoi que ce soit.

CTRL-Mad-catz-manette

Dans Asphalt 8, vous n’avez pas le choix dans les touches. Mais la manette est reconnue d’office et le paramétrage par défaut reste intuitif.

CTRL-Mad-catz-manette

Enfin, dans certains émulateurs de GameBoy (GBCoid), de NES (NESoid) ou de Nintendo 64 (Pupen64 Plus AE) –tous disponibles sur le dépôt de qualité F-Droid– l’insertion des touches est très intuitive et les boutons de la manette Mad Catz rentrent très bien dans les différentes applications.

manette-mad-catz-émulateur-N64

Au final, tout dépendra de la conception du Key Mapping chez les constructeurs de manettes. Dans le cas de la Mad Catz, le concepteur a rendu publics quelques éléments de firmware permettant de s’y retrouver lorsque l’on veut savoir précisément à quoi correspond chaque touche de la manette.

Manette-Mad-Catz-Firmware

Pour vous donner une idée de l’étendue des possibilités d’une manette connectée sur un terminal Android, voici une petite vidéo avec tous les jeux sur lesquels sont passés la manette C.T.R.L.R.

Attention, il se peut que vous vous sentiez nostalgique en regardant cette vidéo.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Jouer avec une manette est vraiment agréable. Votre écran n’est plus bouché par les boutons tactiles, décuplant le plaisir du jeu, pour peu que l’application à laquelle vous jouez présente un brin d’immersion. Certains jeux, comme Asphalt 8 qui se pilote ordinairement grâce à l’accéléromètre du smartphone, prennent vraiment tous leurs sens avec une manette connectée.

Bref, vous pouvez faire le choix d’acheter une manette conçue pour tourner sous Android ou vous penchez sur d’autres solutions plus originales… du type, vous avez une Wiimote sous la main ?

 

Tuto Hack : comment jouer sur son smartphone avec une Wiimote ?

La Wiimote est une manette Bluetooth, pourquoi donc ne pas l’utiliser avec votre terminal Android ? D’autant plus qu’il existe une application, Wiimote Controller, le permettant, dont nous avions déjà mentionné l’arrivée.

Le souci, c’est que le jeu des versions Android a complètement ruiné l’apport de cette application. Pour faire simple, Wiimote Controller ne fonctionnera que sous les anciennes versions d’Android : Android 4.1.2 Jelly Bean voire Android 4.2, et pas plus.

Wiimote-Controller-version

À gauche, un screenshot pris sur un Sony Xperia L (sous Android 4.1.2) et à droite, un screenshot pris sur un Sony Xperia Z1 (sous Android 4.4 KitKat). Apparemment, l’erreur « No route to host » est apparue depuis le passage à Android 4.2.2 Jelly Bean. Une mise à jour sécurité du Bluetooth aurait rendu l’opération impossible. Sur le site de l’éditeur de Wiimote Controller, on annonce que l’application ne fonctionnera pas au-dessus d’Android 4.2.

Certains avancent sur les forums qu’un root permettrait de résoudre le problème. Nous posons donc la question d’emblée. Pour utiliser une Wiimote, il faut donc obligatoirement posséder un terminal rooté ? Ce n’est pas le cas de tout le monde.

Et enfin, pour délirer un peu…

 

Comment jouer à Mario sur son androphone avec une vraie manette de NES ?

Il y a bien des fous furieux qui ont souhaité faire fonctionner une vraie manette de NES sur Android. Grâce leur soit rendue ! La vidéo date de 2010 -ça date, on sait-, mais toujours bonne à prendre.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

L’auteur a réussi à coupler une prise de manette, une manette de NES avec un module bluetooth (BlueSmirf, pour 65 dollars s’il y a des amateurs). On attend un remake avec un Jostick d’Atari 2600 (15 euros chez PriceMinister).