Hasard du calendrier ? Que nenni. Au même jour où EverythingMe, le lanceur prédictif sous Android, annonçait le déploiement d’une version stable sur Google Play, Mozilla se lance à son tour dans un Firefox Launcher sous Android. Les ressemblances entre les deux lanceurs d’applications sont grandes et ce n’est pas une coïncidence.

Firefox-Launcher-evertythingme

Mozilla aura donc son Firefox Launcher pour Android. On ne possède pas de détails sur Firefox Launcher, sinon la promesse d’“une navigation sur mesure et personnalisée, amusante et intuitive”, rien que ça. Les développeurs ont donné quelques screenshots, en attendant une release officielle dans les prochaines semaines. On peut en tout cas deviner une part de prédiction dans Firefox Launcher : il devrait être capable de proposer des applications en fonction de la journée, à l’instar de EverythingMe. Ce n’est pas une coïncidence, ni un vulgaire plagiat.

 

EverythingMe, “sous-traitant” de Mozilla

Les liens entre la start-up israélienne et la fondation Mozilla sont connus et anciens. Avec d’autres acteurs du monde de l’électronique, la Fondation a levé 25 millions de dollars pour investir dans EverythingMe en novembre 2012. Au lieu de commencer à partir de rien, Mozilla a préféré “sous-traiter” la conception d’un launcher intelligent à EverythingMe. C’est pourquoi, lors de la présentation de Firefox Launcher à la conférence InContext de San Francisco, le CEO de EverythingMe, Ami Ben-David était présent avec Mozilla pour la démonstration (voir le tweet ci dessous). Le deal serait donc le suivant : Mozilla utilise Firefox Launcher, basé sur EverythingMe, ce dernier récupérant une part des revenus de cette exploitation. La start-up israélienne garderait néanmoins le droit de distribuer son launcher sous sa marque, comme le révèle nos collègues de TechCrunch.

Deux millions de personnes ont téléchargé EverythingMe. On peut donc se dire que si Firefox Launcher trouve sa place et rencontre le succès, le lanceur pourrait donc être un élément déterminant dans la bataille des navigateurs mobiles, puisque Mozilla en profitera pour y insérer son browser.