Nokia vient donc de sortir son fameux Nokia X OS (présent sur les Nokia X et X+, et le Nokia XL). Pour en savoir plus sur ces caractéristiques, la lecture de cet article est la bienvenue. Attardons nous cependant sur l’un des aspects importants du terminal : l’intégration particulière d’Android.

Capture d’écran 2014-02-24 à 10.14.24

En effet, le terminal de la marque américano-scandinave embarque une version d’Android dépourvue des services Google : pas de GMail, pas de Google Now, mais surtout pas de Google Play et donc pas de Google Play Services.

Afin de pallier l’absence marquante de ces éléments, Nokia, à l’image d’Amazon, a donc son Nokia Store destiné à accueillir les applications Android soumises par leurs développeurs. Accueillir les applications Android, c’est une chose mais garantir le même niveau de service en est une autre. Si 75% des applications peuvent être publiées sur le Nokia Store sans une seule modification, les autres, elles, doivent être aménagées pour utiliser les services de Microsoft et de Nokia à la place de ceux de Google.

Pour ces dernières, Nokia a sorti son «Nokia X analyser», un outil en ligne qui analyse le contenu de votre application et permet de dire si oui, ou non, cette dernière est publiable sans modification et sinon, quelles sont les modifications que vous aurez à faire.

nokiacompatibility

Parmi les autres outils mis à disposition par Nokia, il y a aussi un kit de développement Android qui se présente sous la forme d’un plugin Eclipse :

Screen Shot 2014-02-24 at 11.12.02

Mais aussi des guides d’adaptation pour les sujets suivants :

Ainsi que quelques considérations de design. On y apprend notamment que la version Android de Nokia aura un impact sur le design de votre application. Un exemple avec l’APK de la calculatrice fournie par Android :

Calculatrice

On voit que l’apparence de l’application est légèrement modifiée mais aussi que le menu de l’application est accédé par un mouvement de swipe vertical depuis le bas du terminal. De la même façon, tout ce qui constituait un widget auparavant est automatiquement transformée en une tuile à la Windows Phone par le launcher embarqué par Nokia.

Pour le moment, on ne sait pas si Nokia a prévu un système empêchant les développeurs malhonnêtes de publier un APK qui ne serait pas le leur mais on espère que l’entreprise veille au grain.

Il est intéressant d’observer cette hybridation particulière entre Android et l’interface de Windows et de se demander ce que Microsoft prépare, notamment avec cette rumeur persistante d’applications Android sous Windows.