Google a annoncé à la Google I/O la sortie de la première version Canary de l’outil de développement Android Studio. De nombreuses nouveautés sont au rendez-vous.

Android Studio

Lorsqu’Android était présenté par Google en 2007, les ambitions étaient nobles mais peu de personnes pariaient sur son niveau de popularité aujourd’hui. Les outils de développement étaient perfectibles à l’époque et au fur à mesure des années, le géant de la recherche a bien compris qu’il devait faire des efforts en la matière. C’est ainsi qu’Eclipse et son plugin Android ont été délaissés au profit d’un IDE (Environnement de Développement Intégré) plus moderne et flexible : Android Studio.

Aujourd’hui la version 2.3 est stable, la 2.4 va pointer le bout de son nez dans quelques semaines… et Google a profité de la Google I/O pour annoncer une nouvelle version majeure : Android Studio 3.0.

Qui dit nouvelle version d’Android Studio, dit bien évidemment amélioration des performances de build / Gradle, une problématique connue depuis des années et que Google essaie de gommer. Selon les dires de Google, les performances seraient notables : de quelques minutes à quelques secondes désormais. Performances à vérifier, puisque Instant Run, une fonctionnalité censée améliorer les temps de génération des applications est souvent désactivée, car imprédictible.

 

Un support amélioré de Kotlin et Java

Kotlin, le nouveau langage pour développer des applications Android est supporté depuis Android Studio 2.0. Google y apporte toutefois une fonctionnalité intéressante pour la migration. Une action permet de convertir automatiquement un fichier Java en fichier Kotlin. De la même manière, le copié / collé devient intelligent et permettra de transformer du code source Java en code source Kotlin.

Support amélioré de Kotlin et Java

Pour ce qui est de Java, Google ayant délaissé Jack au profit de javac, Java 8 a commencé son apparition sur Android Studio 2.4. Sur la version 3.0, Instant Run est désormais compatible avec Java 8.

 

Un Layout Editor plus intelligent

Layout Editor

Nicolas Roard, un Googler français, avait annoncé l’année dernière un nouveau layout à la fois plus flexible, plus performant et surtout utilisable avec une interface en drag’n’drop. Android Studio se met au diapason des nouveautés de ConstraintLayout et supporte désormais les view barriers et groups. La création des chaînes est également plus intuitive.

 

Un support des Adaptive Icon d’Android O

Sur Android 7.1 (Nougat), Google a permis aux développeurs de donner deux icônes pour son application : une normale et une ronde. Seul le Pixel Launcher l’utilise réellement aujourd’hui et on note que ce système est peu flexible, puisque chaque icône est complètement séparée.

Support des Adaptive Icon d’Android O

Sur Android O, l’idée est désormais de séparer les différents calques d’une icône pour permettre d’en générer selon les goûts de l’utilisateur. Une icône avec des bords arrondis ? C’est possible ! En forme de triangle, c’est également possible !

Android Studio 3.0 permet de visualiser facilement les différentes combinaisons avec ces icônes. Une fonctionnalité très attendue, pour la sortie d’Android O prévue avant la fin de l’été.

 

Le support des Instant Apps

Android Studio gère désormais les Instant Apps. Pour rappel, les Instant Apps sont des applications Android classiques, mais qui n’ont pas besoin d’être installées pour être exécutées sur un téléphone. Cela nécessite de découper en modules son application pour pouvoir les lancer de manière indépendante.

 

Un émulateur encore amélioré

Si vous utilisez les Google Play Services dans votre application, l’émulateur Android peut embarquer les services nécessaires. Seulement ils ne sont pas forcément à jour et la mise à niveau n’est pas aisé. Le processus d’upgrade sera officiellement supporté.

Emulateur

Notez également qu’OpenGL ES 3.0 est désormais géré dans l’émulateur (uniquement sur Windows et Linux à l’heure actuelle), tout comme les proxy. Pour Android Wear, l’émulateur permet de générer le mouvement de molette sur le côté.

 

Des nouveaux profilers

L’ensemble des outils de monitoring ont été réécris pour offrir une ergonomie améliorée et des nouvelles fonctionnalités. Notons par exemple la possibilité de lister les requêtes réseau, voir les entêtes et le résultat reçu.

 

Mais aussi

  • Le support d’Android Things
  • Le support des polices personnalisées d’Android O
  • La publication des dépendances Google sur Maven
  • Un layout Inspector amélioré
  • Débugger des applications générées en dehors d’Android Studio
  • Un analyseur d’apk plus perfectionné (accès aux classes et méthodes, support des Instant App et AARs)

Cette nouvelle version d’Android Studio est donc riche en nouveautés, mais il faudra attendre plusieurs mois avant qu’elle n’atteigne le dénomination de stable. Sachant que chaque version d’Android Studio peut être installée séparément, nous vous invitons à l’essayer sans pour autant l’utiliser au quotidien.