Votre smartphone est-il synonyme de liberté ou de servitude ? Selon une étude menée aux Etats-Unis par Pew Research, pour une très grande majorité d’Américains âgés de plus de 65 ans, le smartphone est synonyme de liberté.

maxresdefault

Selon vous, votre smartphone est-il synonyme de liberté ou de servitude ? Evidemment, la réponse varie beaucoup en fonction de votre environnement. Pour les jeunes (18 à 29 ans), néanmoins, le smartphone est bien moins synonyme de liberté que pour les séniors (plus de 65 ans). « Leash », un mot assez connu par les surfeurs, signifie « laisse » en anglais, que l’on peut traduire par « servitude ».

FT_15.04.24_seniors.smartphones (1)

De même, lorsqu’on a demandé de décrire le smartphone comme « connectant » ou « gênant », les utilisateurs plus âgés sont beaucoup plus susceptibles de choisir « connectant ». Les jeunes utilisateurs de smartphones sont deux fois plus enclins que les adultes plus âgés à voir leur téléphone comme « gênant » (37 % contre 18 %).

Les différences dans les habitudes d’utilisation peut jouer un rôle dans les résultats de cette étude. En effet, les jeunes adultes ont tendance à utiliser leurs téléphones pour un éventail beaucoup plus large de fonctions (consommation de contenu, de multimédia, réseaux sociaux, etc.) et sont beaucoup plus susceptibles de se tourner vers leur téléphone contre l’ennui.

Les personnes âgées, en revanche, ont tendance à utiliser leurs téléphones pour un éventail plus restreint de fonctions – des fonctions de communication de base tels que les appels, SMS et e-mail.

D’autres données de l’étude sont très intéressantes, comme le taux de pénétration de Facebook chez les séniors américains : environ la moitié des personnes de plus de 65 ans ont indiqué posséder un compte Facebook.