Le vice-président Ingénierie de Twitter a formulé le vœu de la compagnie pour 2017 : proposer une modération qui puisse satisfaire ses utilisateurs. Pour cela, la compagnie a décidé d’y mettre tous les moyens nécessaires et de proposer des progrès au bout de quelques jours plutôt que plusieurs semaines.

C’est souvent sur Twitter que les histoires prennent une ampleur considérable. Le réseau social de l’oiseau bleu est assez connu pour son manque de modération efficace. Twitter est d’ailleurs considéré comme plus laxiste que Facebook ou YouTube pour le type de contenus publiés ou les propos qui y sont tenus. Une IA de Microsoft a même fini par devenir purement et simplement raciste.

La sécurité

Twitter donc, est de plus en plus inquiet de son absence de modération efficace et décide, juste à temps avant la fin des prises de bonnes résolutions, de changer tout ça. En quelques tweets, Ed Ho, le vice-président Ingénierie a admis que rendre Twitter plus sûr est leur priorité n° 1, mais qu’ils n’ont pas réussi à être assez réactifs l’année dernière.

Avec la nouvelle année, le temps estimé pour voir des progrès se mesurerait en heures et en jours, plutôt qu’en semaines ou en mois. D’ailleurs, les premiers changements seront visibles durant les jours qui arrivent, avec l’arrivée de fonctions de mise en sourdine ou de blocage, ou encore l’impossibilité pour les utilisateurs bannis plusieurs fois de se recréer un compte.

Enfin, Ho assure que Twitter sera bien plus à l’écoute de ses utilisateurs et que la priorité ne changera pas tant qu’ils ne seront pas satisfaits de la modération du réseau social.

Trop tard pour changer la donne ?

Tout le monde espère que cette nouvelle approche sera efficace et permettra de faire du réseau social un lieu où il fait bon s’exprimer. Mais il ne s’agit pas des premières promesses ou tentatives du réseau social, qui se sont révélées trop peu efficaces. Si très peu de détails ont été révélés, cette situation devrait vite changer à en croire les propos tenus par Ho.

On espère tout de même que Twitter trouvera le moyen de tenir sa promesse et de devenir un lieu où l’échange et l’expression ne peuvent pas être minés par le harcèlement et la diffamation.