Intel a publié de nouvelles informations sur son premier processeur intégrant une puce graphique développée par AMD, son rival historique.

Après plusieurs années plutôt ronflantes, le marché du processeur est en proie à de grands bouleversements depuis plusieurs mois. Microsoft ne veut plus dépendre d’Intel et veut lancer des ordinateurs sous Windows 10 avec puce Qualcomm, Apple travaille à intégrer ses propres puces dans ses ordinateurs et AMD fait son grand retour sur le marché avec l’architecture Ryzen. Sentant bien que le vent est en train de tourner en sa défaveur, Intel se cherche en testant des marchés comme la réalité virtuelle, un échec, ou l’objet connecté, en mauvaise santé.

La firme semble maintenant se tourner vers le marché prisé des puces graphiques haut de gamme contrôlé pour le moment par Nvidia (connu pour ses GeForce) et AMD (connu pour ses Radeon). Intel avait surpris beaucoup de monde en annonçant un partenariat avec AMD, son rival de longue date sur le marché des processeurs, pour intégrer des puces graphiques AMD Radeon à ses processeurs Intel Core de 8e génération. La firme en avait également profité pour recruter un vétéran d’AMD.

Intel Core i7-8809G : le premier processeur avec AMD Radeon par Intel

La branche indienne d’Intel a publié sur le site de la firme des détails sur le processeur Intel Core i7-8809G, le premier à intégrer une puce AMD Radeon.

Il s’agit d’un processeur à 4 cœurs cadencés à 3,1 GHz avec une puce graphique Intel HD Graphics 630 intégrée et une puce AMD Radeon RX Vega M GH, qui n’est pas intégrée à la puce elle-même, mais présente à côté sur le même package.

Malheureusement, le site ne donne pas beaucoup de détails sur la puce graphique d’AMD, on sait simplement qu’elle utilise l’architecture Vega, la dernière en date du fabricant.

La dernière information intéressante de ce tableau est le TDP maximum indiqué comme visant les 100 watts, le produit n’est donc pas encore prêt à être commercialisé, même s’il pourrait être annoncé, on l’imagine, dès le CES 2018. Avec un TDP de 100 watts, ce processeur devrait viser des machines de bureau, avec une alimentation constante. On espère que cette solution permettra de faire tourner correctement des jeux 3D.