Acer est venu avec un seul produit Android pour le CES 2016 : la tablette Iconia One 8. Pour 129 euros, Acer propose une tablette de 8 pouces sous Android 5.1 Lollipop. Nous avons pu prendre en main le terminal pour nous faire un premier avis.

Acer Iconia One 8 (3 sur 6)

Après la Iconia One 8 B1-830 que nous avons pu tester l’année dernière, Acer vient de dévoiler la Iconia One 8 B1-850, une tablette d’entrée de gamme à 129 euros. Pour le prix, Acer a dû revoir un peu à la baisse la fiche technique, mais celle-ci reste tout de même attirante pour les petits budgets. La première bonne surprise vient de la présence d’Android 5.1 Lollipop avec une interface qui se rapproche d’AOSP, sans fioritures. L’interface est donc plutôt fluide, malgré la présence de « seulement » quatre cœurs Cortex-A53 par l’intermédiaire du SoC MT8163 de MediaTek et le seul Go de mémoire vive et ses 16 Go de mémoire flash.

Acer Iconia One 8 (6 sur 6)

Au niveau de l’écran, Acer conserve une dalle IPS avec une définition de seulement 1280 x 800 pixels. Pour une dalle de 8 pouces, on obtient une résolution de 188 PPP, trop faible, et on distingue clairement les pixels à l’œil nu, dommage. De même, la luminosité maximale n’est pas très élevé, ce qui limite un peu la visibilité en extérieur.

Acer Iconia One 8 (5 sur 6)

En termes de design, on note des bords d’écran un peu plus fins que sur la Iconia Tab 8 et une coque totalement différente, avec du plastique au rendu qui peut faire un peu penser au kevlar. On aime ou on n’aime pas. Acer propose deux couleurs : du bleu et du blanc. La tablette est plutôt légère avec 340 grammes sur la balance. Petit détail : on note la présence d’un slot microSD pour insérer des cartes microSDXC jusqu’à 2 To.

Acer Iconia One 8 (4 sur 6)

Au final, pour 129 euros, la Acer Iconia One 8 B1-850 semble être une tablette intéressante pour les petits budgets, si l’on est prêt à faire des concessions, notamment au niveau de son écran et de sa puissance brute. Elle se destine d’ailleurs plutôt aux enfants, puisqu’elle embarque un système de session et d’applications dédiées aux plus jeunes, avec un contrôle parental.