Lors du quatrième trimestre de l’année dernière, Samsung avait perdu sa place de plus important vendeur de smartphones mondial au profit d’Apple, grâce aux ventes exceptionnelles de l’iPhone 6. Selon Strategy Analytics, Samsung a repris sa première place au premier trimestre de 2015.

samsung logo

Apple était en effet parvenu à la fin de l’année dernière à vendre pas moins de 74,5 millions de smartphones, soit autant que Samsung, le faisant perdre dans le même temps sa place de plus important vendeur de smartphones au monde. Le premier trimestre de cette année marque un retour à la normale. Samsung, avec 83,2 millions de smartphones vendus durant le premier trimestre de cette année a repris sa première position, loin devant Apple et 61,2 millions de ventes. Une première place qu’il faut toutefois nuancer, Strategy Analytics indique en effet que si Samsung est repassé devant, c’est essentiellement grâce aux ventes de smartphones d’entrée et de milieu de gamme alors qu’Apple ne vend que des iPhone, bien plus chers et avec des marges bien plus élevées.

vente smartphone monde t1 2015

Le tableau ci-dessus permet néanmoins de nuancer la première place Samsung. Au premier trimestre de 2014, Samsung détenait 31,2 % de part de marché de ventes de smartphones dans le monde. Au premier trimestre de 2015, il n’en détient plus que 24,1 %. Des parts de marché grignotées par le haut, avec les excellentes ventes de l’iPhone 6, mais aussi et surtout par le bas, avec les smartphones d’entrée de gamme des constructeurs chinois, notamment, qui représentent plus de la moitié des ventes de smartphones dans le monde.

parts marche plus gros vendeurs smartphones t1 2014

 

parts marche plus gros vendeurs smartphones t1 2015

Strategy Analytics termine son analyse en indiquant que la croissance de ventes de smartphones dans le monde s’essouffle doucement. Si les ventes totales de smartphones ont augmenté de 21 % entre le premier trimestre de 2014 et le premier trimestre de 2015, en passant de 285 millions à 345 millions d’appareils, cette croissance est baisse de 12 points par rapport au début d’année 2014. Le marché des smartphones atteint lentement mais sûrement sa maturité, le taux de pénétration étant désormais très élevés sur les marchés européens, américains et du Moyen-Orient.