Lors de la conférence WWDC 2018, Apple a annoncé de nombreuses nouveautés pour iOS 12. macOS était également au menu avec l’arrivée de la nouvelle version macOS Mojave. Apple en a profité pour parler de la fusion d’iOS et macOS…

macOS Mojave a été annoncé, il s’agit de la nouvelle version de macOS pour les MacBook, iMac, Mac Pro et Mac Mini. Les nouveautés à destination des utilisateurs sont assez peu nombreuses. Comme High Sierra en 2017, la version Mojave ne devrait pas marquer les macophiles.

Quelques nouveautés pratiques

On peut citer l’arrivée d’un mode sombre, à l’image de ce qui existe sur Android, ainsi que les fonds d’écran animés (qui changent en fonction du moment de la journée).

Parmi les nouveautés, il y a beaucoup de fonctions qui semblent anecdotiques mais qui devraient faciliter la vie des utilisateurs au quotidien. Par exemple, les fichiers qui se rangent tout seul sur le bureau (Desktop Stacks). Il est également possible de regrouper des images automatiquement en un fichier PDF ou encore de rajouter des « copyrights » sur ses photographies et images.

La confidentialité à l’honneur

Une des grosses nouveautés est la gestion de la confidentialité des données privées sur Safari, les boutons « like » et « partage » sur Safari devront avoir le consentement des utilisateurs pour être affichés. macOS Mojave profite ainsi de la gestion des autorisations (emplacement, cookies, etc.) à l’image de ce que l’on connaît sur iOS et Android.

Des apps iOS sur macOS

Quelques apps iOS font également leur arrivée, comme le Dictaphone ou encore l’application Maison (Home en anglais).  Sur toutes les dernières versions de macOS, Apple migre des fonctions et apps de iOS. D’ailleurs, le Mac App Store va également profiter d’une refonte, quelques mois après l’App Store d’iOS.

Apple News, que l’on retrouvait sur iPhone et iPad, sera également de la partie sur macOS Mojave. Apple n’a du tout évoqué sa politique avec les éditeurs de médias, qui reste pour le moment très obscure.

La fusion entre iOS et macOS

Craig Federighi, un des responsables Apple, a ensuite évoqué la fusion entre iOS et macOS, la réponse a été plutôt rapide et résumée en une slide : « No« . Cependant, les éléments de comparaison entre les deux plateformes sont de plus en plus nombreux.

Pour rappel, les apps macOS utilisent AppKit et le apps iOS utilisent UIKit. Néanmoins, Apple a annoncé une transition douce : l’arrivée de tout un tas de frameworks iOS sur macOS. Les applications macOS vont donc pouvoir bénéficier d’éléments de design et d’UX des applications iOS, ce qui devrait faciliter le travail des développeurs et surtout améliorer la cohésion de l’expérience utilisateur entre les deux plateformes.

Apple continue donc à nous dire que la fusion entre macOS et iOS n’est « pas ce que vous voulez« . Mais la nouvelle version macOS Mojave se rapproche encore un peu plus d’iOS.

Apple applique les conseils « anti fuite » que Tim Cook a prodigué à ses employés, à savoir se méfier des questions innocentes qui pourraient amener à révéler des projets de l’entreprise… Il faudra attendre la prochaine keynote de septembre 2018 ou la conférence WWDC de 2019. Pour rappel, il est question de bruits de couloirs évoquant la création d’applications universelles (le projet Marzipan), mais aussi d’indices laissant penser que les ordinateurs du constructeur américain passeraient à une architecture maison qui pourrait reposer sur des cœurs ARM, comme les mobiles.

Comme chaque année, macOS Mojave sera lancé cet automne. En attendant, les développeurs pourront essayer des versions préliminaires (developer preview) dès aujourd’hui.