Asus a présenté officiellement ses nouveaux Zenfone 5 et 5Z au Mobile World Congress 2018? Après les avoir pris en main, on peut déjà le dire : le 5Z est le meilleur rapport qualité/prix du MWC 2018.

Le but du Mobile World Congress n’est pas d’en appeler à la raison des consommateurs, loin de là : le but réel, pour tous les constructeurs, est évidemment d’impressionner. De là naît normalement la demande des consommateurs.

Et pourtant, cette édition 2018 nous aura fait une surprise de taille, complètement en dehors de cette mentalité. Le constructeur Asus a dévoilé officiellement les Zenfone 5, 5Z et 5 Lite et, ce faisant, a directement réussi à impressionner… pour son rapport qualité/prix.

Snapdragon 845, 8 Go de RAM et 128 Go de stockage, qui dit mieux ?

Nous parlons ici surtout du Zenfone 5Z. Le Zenfone 5 n’est pas déplaisant en soi, mais son Snapdragon 636 couplé à 4 Go de RAM vendu à 499 euros le met directement en concurrence avec le OnePlus 5T. Dans ces conditions, seul le design de l’appareil Asus devient véritablement l’une de ses forces.

Par contre, dès que l’on parle du Zenfone 5Z, la balance change. Ici, sur la simple fiche technique, nous avons le droit au tout dernier Snapdragon 845 couplé à 6 Go de RAM et 64 Go de stockage ou 8 Go de RAM et 128 Go de stockage. La première version sera vendue 599 euros, tandis que la deuxième demandera 699 euros.

À titre de comparaison, le Samsung Galaxy S9 avec Exynos 9810 (équivalent du Snapdragon 845) et 4 Go de RAM réclame déjà 859 euros. C’est tout simplement 160 euros de plus que la version la plus chère d’Asus. Le Sony Xperia XZ2 (Snapdragon 845 / 4 Go de RAM) sera lui vendu 799 euros. Le Nokia 8 Sirocco (Snapdragon 835 / 6 Go de RAM) ? 749 euros.

Il n’y a pas : sur ce salon, Asus a directement gagné la guerre des prix. Le fait est d’autant plus étonnant que cette guerre n’apparaît que très rarement au MWC : généralement, il faut attendre l’été pour qu’elle prenne vie.

Tout ce que vous demandez sur le design, paraît-il

Bien que le Zenfone 5Z soit impressionnant sur ce point, un smartphone ne se résume pas qu’à sa fiche technique bien sûr. Pour commencer, il se doit d’avoir un bon écran et un bon design, histoire d’assurer une expérience très bonne au quotidien.

Asus ne ment pas sur ce point : il a tout simplement suivi la tendance, « ce que les consommateurs veulent » selon les études qu’il a consulté. On peut le dire de suite : les consommateurs veulent un iPhone X, et c’est donc exactement ce que propose la marque.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Juger la présence de la fameuse encoche devient presque subjectif désormais, le MWC 2018 étant rempli de smartphones l’ayant intégré. On peut toutefois aisément dire que le design est très réussi : le téléphone a de très bonnes finitions, son dos en verre réfléchissant est très joli et il respire tout simplement la qualité premium que l’on attend.

Où est le loup ? Selon un représentant taïwanais que j’ai pu consulter, c’est simple : des économies discrètes ont été faites un peu partout, là où c’était justifiable. Absence de Face ID ? 100 euros de moins. Petite bordure présente sur le bas de l’écran ? 100 euros de moins.

Présentés comme ça, ces choix ont du sens. On attendra un test complet pour établir si d’autres concessions plus dérangeantes n’ont pas été faites du même temps, mais la philosophie du constructeur est engageante.

Toutes les fonctionnalités du moment

Oui, mais les smartphones plus chers ont plus de fonctionnalités enfin. Le Sony Xperia XZ2 profite d’un moteur de vibration dynamique, les Galaxy S9 ont un capteur photo avec objectif à ouverture variable, l’iPhone X a son fameux Face ID et les Animoji…

Le Zenfone 5Z a… un peu tout ce qu’on lui demande, tout en restant relativement basique. Il profite d’une interface ZenUI 5 boostée à l’IA avec quelques fonctionnalités intéressantes, mais pas de quoi conduire une Porsche Panamera comme le Huawei Mate 10 Pro. Il a la reconnaissance faciale et les Zenimoji, mais ils n’utilisent qu’un simple capteur photo frontal pour fonctionner…

Bref, Asus offre un peu toutes les fonctionnalités du moment, sans pour autant les pousser dans leurs derniers retranchements. La question devient donc : en avez-vous vraiment besoin ? Pour la majorité des utilisateurs, on suppute qu’économiser des centaines d’euros vaut bien qu’un caca parlant soit un peu moins bien animé que chez le voisin.

La photo et l’autonomie, attendues au tournant

Présenté comme cela, le Zenfone 5Z paraît être le téléphone sûr de l’année. Il ne faut toutefois pas oublier que nous ne pouvons pas, dans les conditions actuelles, tester les deux points les plus recherchés des smartphones : la photo et l’autonomie.

Deux éléments qui devront attendre un test dans des conditions que nous maîtrisons pour en établir la qualité. Ceci étant, sur la photo, le discours d’Asus est plaisant.

Cette année, le constructeur a fait le choix de reprendre un couple de capteurs à l’arrière de 12 mégapixels à objectif ouvrant en f/1.8 et un 8 mégapixels grand-angle 120° ouvrant en f/2.2. Deux objectifs très proches des capteurs du Zenfone 4, pour une raison simple : Asus veut optimiser sa formule cette année pour être sûr de fournir la meilleure qualité possible. Là encore, la philosophie semble être la bonne pour faire des étincelles.

L’Asus Zenfone 5Z pourrait bien être la petite perle de 2018

Confidence : je n’ai jamais été très fan d’Asus sur mobile, dont la gamme diluée et l’expérience logicielle n’ont jamais été à mon goût. A contrario, j’aime beaucoup les ordinateurs de la marque, que j’ai achetés et utilisés en de nombreuses occasions au fil des ans et sur de nombreuses gammes différentes.

Et c’est justement aux utilisateurs comme moi que veut s’adresser la marque cette année. Le message est clair : vous aimez nos ordinateurs, il est temps que l’on vous convainque sur les smartphones.

Avec l’Asus Zenfone 5Z, le constructeur taïwanais semble avoir pris les bonnes décisions pour cela. Avec son bel écran, son design très bien fini et sa politique tarifaire très agressive, le dernier né de la marque a vraiment de quoi plaire au plus grand nombre.

Pour la première fois, un téléphone haut de gamme semble avoir une véritable chance de marquer l’année. Et il l’aura fait en se présentant très humblement, en reprenant les tendances du moment et en travaillant les forces de la marque Asus : en somme, c’est en étant le meilleur rapport qualité/prix qu’il a su briller au MWC 2018. Un fait rare sur un salon aussi important.

À lire sur FrAndroid : Prise en main des Asus Zenfone 5, 5Z et 5 Lite : l’iPhone X est passé par là et c’est pas plus mal