Après une première démonstration au CES, le chinois TCL annonce officiellement les caractéristiques de son premier smartphone totalement conçu sous la marque BlackBerry au MWC. Pour l’événement, le fabricant a évidemment conçu un smartphone très symbolique, intégrant un vrai clavier physique complet.

Lors du CES de Las Vegas il y a plus d’un mois, le géant chinois TCL avait fait la démonstration de son premier smartphone sous la marque BlackBerry, connue sous le nom de code BlackBerry Mercury. Le fabricant avait annoncé par la suite qu’il présenterait officiellement les caractéristiques du smartphone au Mobile World Congress de Barcelone. C’est désormais chose faite, voici le BlackBerry KEYone. Officiellement, ce smartphone est fabriqué par TCT, TCL Communications Technology, qui regroupe le fabricant TCL et les marques Alcatel et BlackBerry.

 

Un clavier physique riche en fonctionnalités

La première caractéristique du BlackBerry KEYone est donc ce clavier physique complet placé à l’avant du smartphone, sous l’écran. Il propose plusieurs nouveautés comparées aux claviers physiques que l’on trouvait à l’époque sur les téléphones de la marque.

Un clavier physique peut paraitre anachronique en 2017, mais BlackBerry a prévu une fonction alléchante en termes d’efficacité : on peut assigner 2 raccourcis personnalisables à chacune des 52 touches du clavier, un premier pour une pression courte, un second pour une pression longue. Depuis l’écran d’accueil, on peut ainsi lancer son client email d’une pression sur la touche E par exemple, Facebook avec la touche F, etc.

Et pour proposer une saisie plus efficace du texte, le clavier intégrera une couche tactile permettant de faire des raccourcis comme sur le touchpad d’un ordinateur. Il devrait donc être possible de défiler dans le texte d’un mouvement de doigt, c’était déjà le cas sur le BlackBerry Priv. TCL a également intégré un capteur d’empreinte digitale à la touche espace du clavier.

 

Caractéristiques techniques

Avec sa coque en aluminium et son dos antidérapant, le BlackBerry KEYone intègre un écran au format atypique 3:2 de 4,5 pouces et d’une définition de 1620 x 1080 pixels, présenté comme « résistant aux impacts ». Ce format est déjà utilisé sur la tablette Google Pixel C et les Surface de Microsoft, il permet une lecture confortable aussi bien en mode portrait qu’en mode paysage.

Le processeur retenu est le Qualcomm Snapdragon 625, un SoC utilisant 8 cœurs ARM Cortex-A53 et une puce graphique Adreno 506. Il s’agit d’un processeur de milieu de gamme, convenant à une utilisation bureautique. Il présente l’intérêt d’utiliser le procédé de fabrication 14 nm LPP, limitant sa consommation électrique. Le SoC sera épaulé par 3 Go de RAM et 32 Go de stockage interne.

La batterie d’une capacité de 3505 mAh promet une autonomie d’une journée entière en utilisation intensive. Et elle se charge à 50 % en 36 minutes avec le support de Qualcomm Quick Charge 3.0 et le connecteur USB Type-C.

L’appareil photo de 12 mégapixels f/2.0 reposera sur un capteur Sony IMX378 que l’on avait déjà croisé sur le Xiaomi Mi 5S. On regrette toutefois que la stabilisation optique ne soit pas de la partie.

Un téléphone sécurisé

Destiné notamment aux professionnels et aux entreprises, ce BlackBerry KEYone mise comme tous ses prédécesseurs sur la sécurité. Il intègre ainsi la suite de sécurité DTEK.

Signalons aussi la présence du fameux BlackBerry Hub, la boîte de réception unifiée pour les emails, les SMS, les messages Facebook, etc.

BlackBerry propose par ailleurs Android 7.1 Nougat, la dernière version disponible d’Android, avec quasi aucune modification logicielle.

 

Disponibilité et prix 

Le BlackBerry KEYone sera mis en vente dans plusieurs pays du monde au mois d’avril 2017. Il sera disponible dans certains pays d’Europe puisque son tarif en euros a été communiqué : 599 €. Toutefois nous n’avons pas encore le détail des pays dans lesquels il sera disponible.

Enfin, Nicolas Zibell, PDG de TCL Communications, a promis au cours de la conférence d’autres nouveautés BlackBerry pour cette année.

Mise à jour : L’article a été mis à jour à 19 h 50 avec des informations complémentaires révélées pendant la conférence de presse, en complément de celles publiées dès ce matin, sur la base d’une fuite.