Google serait en passe d’investir une somme pharaonique dans son centre de données finlandais. Au total, le moteur de recherche prévoirait de dépenser 450 millions de dollars pour étendre ses infrastructures et pour faire face à la croissance de la demande vidéo.

android google mobile meter image 0

Google investit 450 millions d’euros supplémentaire dans son centre de traitement de données finlandais en plus des 350 millions déjà dépensés pour son développement. Le géant de Mountain View entend ainsi étendre le data center pour faire face à la demande croissante des mobinautes pour la vidéo. Anni Ronkainen, le président de Google Finlande a donné quelques précisions sur l’expansion du centre situé à Hamina :

A l’heure où la demande à l’égard de nos produits augmente, de YouTube à Gmail, nous investissons des centaines de millions d’euros afin de développer nos centres en Europe.

L’infrastructure finlandaise qui emploie actuellement 125 salariés devrait créer encore 800 emplois dans la région grâce à son développement futur.

Les régions nordiques préférées par les géants du Web

La concentration de machines dans ces centres de données nécessitent un système de refroidissement spécifique. Et le data center de Hamina présente certains avantages à cet égard. En effet, le climat de la Finlande comme d’autres pays nordiques nécessite de moindres moyens en matière de refroidissement. De plus, les réseaux d’infrastructures seraient plus propices à l’implantation de ces centres. Le data center de Google dans le sud-est de la Finlande bénéficie de conditions énergétiques favorables puisqu’un parc éolien de la région fournit la majeure partie des besoins en électricité du centre.

Google n’est pas la seule firme du Web à opter pour ces régions froides puisque Facebook avait aussi choisi la Suède pour accueillir son premier data center étranger en juin dernier. De son côté, Microsoft a également annoncé en septembre dernier un investissement de 250 millions d’euros pour la construction d’un centre de ce type en Finlande.

Un centre de traitement des données en France ?

Par ailleurs, une rumeur qui court depuis quelques jours laisse entendre que Google aurait pensé au territoire français pour construire le data center de Hamini. D’après le quotidien local, le Tout Lyon, une équipe de la firme aurait même été envoyée dans la région du Rhône pour évaluer les conditions d’une implantation. Mais la prise de contact se serait soldée par un échec en raison de désaccord sur le mode de refroidissement utilisé par Google pour son infrastructure de stockage et de traitement de données et son manque de transparence.