Conformément aux attentes de la communauté, Google a présenté hier la nouvelle version d’Android, Lollipop 5.0, qui fera ses débuts d’ici quelques jours sur les Nexus 6 et Nexus 9. D’autres appareils auront bel et bien droit à une mise à jour vers l’OS, dont la première Nexus 7 datant de 2012.

Android Lollipop

L’annonce d’Android Lollipop a été assortie d’une liste de terminaux qui recevront prioritairement Android 5.0. Dans la gamme Nexus, tous les noms ou presque avaient été mentionnés sur le blog Android tenu par Google, à savoir le Nexus 4, bien qu’il ait dépassé les 18 mois de support réglementaire, le Nexus 5 sorti en 2013, et du côté des tablettes, les Nexus 7 et Nexus 10. L’évocation de la Nexus 7 manquait cependant de clarté, dans la mesure où la tablette connaît deux déclinaisons : la première sortie en 2012 et la seconde en 2013, laissant planer le doute sur l’avenir de la première édition. Le doute a été levé dans la soirée, puisque Google a confirmé à nos confrères de ArsTechnica que la Nexus 7 2012 verrait bien la couleur de Lollipop. C’est donc d’un suivi de deux ans dont bénéficient au moins deux appareils Nexus, ce qui laisse bon espoir de voir arriver un Android M sur, par exemple, le Nexus 5.

Motorola et HTC dans les starting blocks

Motorola n’est pas en reste. Ce partenaire privilégié de Google, à qui l’on doit le Nexus 6, n’a pas tardé à évoquer ses propres produits. Et dès hier, il établissait la liste des smartphones éligibles à Android L, sans date précise à l’appui, soit :

  • Les Moto X de première et 2nde génération
  • Les trois Moto G (1ère génération, 2nde et version 4G)
  • Le Moto E

D’autres terminaux plutôt réservés à l’Amérique du Nord sont également concernés, à savoir les Droid Ultra, Droid Maxx et Droid Mini. On retiendra ici que Motorola ne réserve pas la mise à jour à ses smartphones les plus haut de gamme mais compte couvrir l’ensemble de sa gamme lancée depuis un peu plus d’un an.

HTC s’est lui aussi fendu de quelques précisions. Chez le Taïwanais, il n’est pas encore question d’entrée de gamme, puisque sont concernés :

  • Le HTC One (M7)
  • Le HTC One (M8)

La marque évoque quant à elle un délai de 90 jours après réception du software final fourni par Google. Bien que HTC n’ait pas mentionné le reste de sa gamme One ni ses Desire dans cette première vague de mises à jour, elle ajoute dans une lettre à ses client que ces appareils seront « suivis rapidement par d’autres membres de la famille One et une sélection de terminaux ». Les autres marques type Samsung, Sony ou Huawei ont quant à elle pour le moment conservé le silence, mais nul doute que leurs smartphones les plus perfectionnés seront eux aussi servis en sucettes colorées dans les prochains mois. Notez enfin que dans quelques semaines, les Google Play editions seront elles aussi mises à jour.

Lire : Google officialise le nom d’Android 5.0 !