Alphabet, la maison mère de Google, a décidé de ralentir ses efforts concernant le déploiement de fibre de sa filiale Google Fiber dans 11 villes des États-Unis pour se concentrer sur le déploiement de réseaux très haut débit sans fil.

google-fiber-nashville-800x420

Google Fiber a décidé que le déploiement de réseaux de fibre optique n’était plus sa priorité. Dans une annonce officielle, le président de la filiale d’Alphabet, Craig Barett annonce l’arrêt du déploiement dans 11 villes. De plus, ce changement de stratégie impliquerait le licenciement de 9 % des salariés.

 

Le coût de déploiement de la fibre trop élevé pour Fibre

Le coût de déploiement de la fibre optique, impliquant des travaux de génie civil, ainsi que l’obtention de nombreux accords, rend compliqué le déploiement de ces réseaux fixes. C’est sûrement une des raisons qui a poussé à l’abandon du déploiement des réseaux de fibre. De plus, Google Fiber était apparemment sous pression cette année avec des réductions des coûts malgré l’agrandissement de la couverture de la fibre Google, limitée auparavant à 8 villes aux États-Unis.

 

Vers un Google Fiber Wireless

Afin de continuer à proposer un accès avec un débit autour du gigabit, Google devrait s’appuyer sur la société Webpass, que l’entreprise de Mountain View a racheté cet été et qui propose des technologies permettant un accès Internet sans fil. En effet, cette technologie devrait techniquement permettre d’atteindre les mêmes débits (environ 1 Gbps), sans les complications d’un réseau fixe. Avant son rachat, la société commercialisait des offres avec un débit de 500mbps, rendant plus que crédible la volonté de Google Fiber de se réorienter sur les réseaux sans fils pour son offre très haut débit.