Google a supprimé les applications payantes de l’Android Market à Taïwan, car le remboursement de 15 minutes est illégal et devrait être de 7 jours !

L’Android Market propose un mécanisme plutôt intéressant lors de l’achat d’une application. Pendant 15 minutes, le montant n’est pas débité du compte et l’utilisateur peut à tout moment demander un remboursement. Une fois le délai passé, la somme est alors validée. Le passage à 15 minutes avait semé la grogne parmi les possesseurs de terminaux Android, car depuis le lancement de la plateforme, la fenêtre était de 48 heures. Cela permettait ainsi de télécharger tranquillement les jeux, car beaucoup d’applications demandent à leur lancement de récupérer des données supplémentaires. Avant la Google I/O, le début du décompte commençait au moment de la validation de l’achat, alors qu’il est désormais après la fin du téléchargement. Sachant que l’Android Market a souvent tendance à rencontrer des problèmes, c’est plutôt une bonne initiative.

Depuis hier, l’ensemble des applications payantes de l’Android Market taïwanais ont été supprimées par Google. La raison : le géant de la recherche enfreint les lois et doit laisser une fenêtre de temps beaucoup plus importante. Elle devrait être de 7 jours, ce qui est très loin de la situation actuelle. En conséquence, le gouvernement a infligé une amende d’1 million de dollars taïwanais (environ 24 000€ / 34 000$ canadiens).

Le gouvernement demande donc une amélioration rapide de la situation, pour permettre aux consommateurs de bénéficier de leurs droits. Des représentants de Google vont rapidement arriver à Taipei, pour essayer de déverrouiller la situation. Mais les autorités de la ville ont déclaré qu’une deuxième pénalité pourrait être imposée selon la position prise. En effet, le gouvernement avait déjà demandé une révision de la politique il y a 15 jours, chose que Google avait refusé.

Selon Google, la période de 15 minutes a été étudiée et permet de décider de faire son achat. Le géant devra décider d’abandonner son Market payant ou bien de respecter les lois en vigueur.

De son côté, Apple a été également concerné par ce problème, mais a accepté le remboursement sous 7 jours.

Source : Taipei Times