Depuis quelques semaines, le monde technologique a les yeux braqués sur ce nouveau téléphone Android, fabriqué par HTC mais distribué sous le nom de Google Nexus One.
Les caractéristiques ont été décrites plus d’une fois, donc rapidement en petit rappel des caractéristiques mais surtout les premiers retours utilisateurs !

Le Nexus One est un smartphone disposant du système d’exploitation Android 2.1 (le seul smartphone, à ce jour, disposant de cette version) personnalisée par Google pour y mettre son image (on retrouve les couleurs de la marque par exemple au démarrage de l’appareil). Il pèse 130 grammes pour des dimensions de 11,9cm de haut, 5,98cm de large et 1,15 (petit) cm d’épaisseur. Aujourd’hui, il s’agit du smartphone Android le plus fin, proche d’un iPhone. Le rapport avec l’iPhone ne s’arrête pas là, car son écran de 3,7 pouce, dispose d’une dalle capacitive AMOLED, d’une résolution de 480x800px. On y trouvera également un appareil photo de 5 megapixels avec autofocus et flash, une connexion microUSB et ainsi qu’une entrée mini-jack 3,5mm.

Déballage
Acheté aux Etats-Unis, ce Nexus One est livré dans un packaging blanc, très simple. Le logo Nexus One est placé sur le devant la boite. Aucun fioriture, même pas le logo Android ou de caractéristiques techniques.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Une fois ouverte, la boite présente son Nexus One, emballé d’un film transparent sur lequel est inscrit les inscriptions pour placer la batterie et la carte SIM. Une petite fiche, présente les 5 étapes avant d’utiliser le téléphone à savoir : charger son téléphone après avoir y placer la batterie jusqu’à ce que la LED deviennent verte (par câble USB il vous faudra un peu plus de 4 heures), renseigner son compte Google, lire ses emails, surfer….

Sous le téléphone, on trouve deux petites documentations sur les garanties et les règles d’utilisation standard d’un téléphone (?), comme par exemple le fait qu’il faille éviter de placer son téléphone près d’une source de chaleur. Cette documentation est fournit en anglais bien sûr mais également en français.

Concernant les accessoires, sont inclus : une carte microSD de 4Go (déjà en place dans le téléphone), et que vous pourrez remplacer par une carte de plus grande capacité, un chargeur secteur – ici en version US donc inutilisable sans adaptateur, un cable USB et des écouteurs. Enfin, une jolie petite pochette tissu néoprène (avis aux experts) est fournie, affichant sur sa face le Droid que nous connaissons bien en surimpression transparente.

Constat : Google fournit ici le stricte minimum. Le manque de documentation peut rappeler le mode de distribution de l’iPhone, qui grâce à son système très intuitif de navigation peut ainsi s’affranchir de documentation. Bien qu’Android soit également intuitive (même très intuitif), une documentation pour les plus novice, ne serait-ce que pour indiquer les fonctionnalités principales du téléphone auraient été appréciée.

Le téléphone
La finesse de ce téléphone et son large écran sont fort appréciables. La taille de l’écran est cependant moins large q’un iPhone. En main, ce téléphone ne glisse pas, il tient bien.
Son poids de 130 grammes, est très convenable. En étant plus léger, le téléphone aurait, sans doute, donné la sensation d’être de mauvaise de qualité.
La façade arrière du téléphone est très plaisante, par ce mélange de couleurs. On y trouve les logo du constructeur HTC et de son distributeur Google. Enfin un micro est également placé sur cette face pour éviter les bruits ambiants : le téléphone dispose donc de deux micros.

Pour ceux qui auraient fait graver quelque chose sur la façade arrière, ne vous attendez pas à une coque gravée. Il s’agit en faite d’une impression de couleur blanche.

La face avant
Une dalle tactile capacitive qui prend plus de 90% de la surface. Les touches « retour », « accueil », « chercher » et « menu » sont imprimées dans la dalle (entre deux couches). Ces boutons sont donc tactiles.
Au dessus de l’écran on trouvera l’écouteur standard, d’une couleur aluminium, et en dessous de l’écran la trackball qui s’illumine en fonction d’une activité (réception d’un email par exemple), comme cela était déjà le cas sur le HTC Hero.
Lors de la conférence de presse il a été indiqué que la trackball pouvait changer de couleur notamment lors d’une communication bluetooth. Le test n’a pu être réalisé.

Sur le bas de l’appareil on trouvera le connecteur microUSB, un micro ainsi que trois pointes dorées servant à l’utilisation de périphériques de type dock station (si quelqu’un peut confirmer merci de nous contacter).

Sur le coté gauche de l’appareil on trouvera les boutons pour augmenter et diminuer le volume.

Constat : le physique de ce téléphone change des téléphones HTC Android. Très agréable dans la main, son large écran donne envie de l’utiliser 🙂

Premier démarrage

Après avoir attendu 4 heures, le Nexus One démarre. On connaissait déjà l’écran de démarrage ainsi que l’interface de cette version Android 2.1 Google, donc tout est conforme 🙂

Il nous est demandé au premier démarrage de choisir la langue. Il doit y en avoir une petite vingtaine, dont le français bien évidemment. Cependant, après tests, le fait de sélectionner ne vous permettra d’utiliser les fonctionnalités de recherche ou de saisie vocale pour les SMS. Vous pourrez cependant utiliser la commande vocale pour ouvrir votre navigateur en utilisant le terme anglais de la commande, suivi du nom de l’application. Attention à votre accent 🙂

Puis, Android nous propose au choix de renseigner son compte Gmail pour réaliser la synchronisation, de créer un compte ou de réaliser cela plus tard. Vous pourrez également indiquer un compte entreprise (Exchange) ou bien encore vos identifiants Facebook.

Puisque nous sommes en France, nous passerons cette étape puisqu’il nous sera d’abord nécessaire de renseigner un APN pour se connecter à son opérateur. Pour se faire vous irez dans l’application Paramètres, puis Sans fil et réseau, Réseaux mobiles, Noms des points d’accès. Vous sélectionnerez ensuite la touche menu de votre téléphone pour sélectionner Nouvel APN et ainsi rentrer les paramètres de votre opérateur (toutes les configurations sont disponibles sur notre forum).

Lors que l’écran Android s’affiche avec son Home animé : wouah ! L’écran rend sa pleine puissance.

Nous voilà alors avec un téléphone Android 2.1 prêt à fonctionner.

Les applications et les tests

Une chose à laquelle nous n’avons pas encore la réponse : la mémoire disponible pour l’installation des applications est limitée à 190Mo. Or avec une taille mémoire max de 512 Mo, à laquelle on enlève grand maximum 200Mo d’OS et de Swap…faites le cacul : il manque des mégaoctets quelque part. Quoiqu’il en soit, pour bloquer les 190Mo en application vous devrez en installer un très très très grand nombre !

Le Nexus One est fourni en standard avec une application météo – qui affiche dimanche à la place de samedi – et actualités. Les informations sont prises en fonction de localisation et catégorisées. Vous pourrez sélectionner, ou non, les catégories qui vous intéressent. Un widget associé vous permettra également de retrouver ces informations sur votre bureau. En applications fournies nous y trouverons également : Facebook, QuickOffice (uniquement accessible pour ouvrir les pièces jointes présentes dans vos emails, il n’y a pas d’icône permettant de lancer l’application depuis le menu), Youtube, Maps, Email, Gmail… L’ensemble des applications standards Android. Une application nommée Mode Voiture permet d’avoir un écran un peu plus adapté pour chercher un itinéraire, faire une recherche vocale, trouver un contact. Dans nos tests, la recherche vocale affichait toujours une erreur de connexion avec Google…

Grosse évolution de l’application Gallery (qui permet de visualiser ses photos et vidéos). Si vous avez renseigné un compte Gmail, votre compte Picasa sera également synchronisé sur le téléphone. La gestion des photos est également améliorée par un tri sur les dates de prises de vue au sein d’un même album ou par album. Enfin des effets animés et de déformation des images pour passer d’une galerie à l’autre par exemple, donne au téléphone une sensation importante d’interactivité.

Le menu contenant toutes les applications dispose également d’effet d’animation et de déformation.

Le bureau contient non plus 3 mais 5 écrans que vous ferez défiler soit comme auparavant en faisant glisser votre doigt sur l’écran  ou bien alors en tapant sur le bas de l’écran (à gauche pour aller à gauche et à droite pour aller à droite). Votre positionnement au sein du nombre d’écrans est indiqué par des petits points.

La navigation web est vraiment très appréciable avec ce type d’écran, comme elle l’était déjà sur le Milestone ou sur une tablette Archos.

Un test des performances 3D avec l’application Néocore à donner un score de 22,6 de moyenne sur 4 essais (2 avec synchronisation 3G activée, 2 sans). Pour rappel, le Acer Liquid donnait un score de 33,8FPS et 25,3FPS pour le Héro. L’écart ne peut être imputé au processeur mais plus au chipset graphique (si vous pouvez commenter n’hésitez pas).

Autonomie

A titre d’information : le téléphone a toujours été connecté en 3G depuis hier 20h00. Il a servi pour une bonne heure et demi de surf et de téléchargements d’applications sur l’Android Market, synchronisation email toutes les 10 minutes et synchro auto pour Facebook, email et calendrier, 4 essais de l’application Néocore. Mis en mode avion vers 22h30. Allumé ce matin, connexion en blueooth allumé et 3G active. Toujours les synchronisations, avec 15 minutes d’appel environ. Il est 14h05 et il reste 20% de batterie.

On peut donc penser que le téléphone devrait tenir une journée complète en utilisation normale : téléphone, synchronisation standard 3G active, bluetooth activé.

Conclusion

Le premier retour est donc positif sur ce nouveau système d’exploitation personnalisée par Google et son premier téléphone.

Nous n’avons eu à aucun moment des problèmes de connexion 3G comme nous le supposions vu certains retours d’utilisateurs sur le forum de support Google dédié au Nexus One.

Les points positifs :

– ergonomie du téléphone

– large écran AMOLED 800×480 3,7

– Synchronisation Gmail / Exchange / Facebook

– l’ensemble des améliorations apportées dans Android 2.1

Les points négatifs

– Ce problème de mémoire pour les applications n’est quand même pas normal

– écran qui semble marquer facilement

– le son qui semble n’avoir que trois niveaux de puissance !

Nous espérons que nous pourrons prochainement fournir d’autres résultats de tests concernant l’autonomie, dans un usage « courant », la lecture vidéo, la connexion wifi, et plein d’autres choses…