Vous êtes nombreux à l’attendre, depuis la sortie du HTC Evo 4G aux Etats-Unis, un format 4,3 pouces pour un smartphone sur Android était très attendu en Europe, HTC a donc préparé depuis quelques mois le lancement du HTC Desire HD.

Le voici, enfin. Bonne lecture de ce test du HTC Desire HD.

Caractéristiques

ModèleHTC Desire HD
VersionAndroid 2.2 avec l'interface HTC Sense
Support Adobe Flash PlayerOui
Ecran4,3 pouces (109 mm)
Résolution(WVGA) 800x480 pixels
TechnologieLCD en technologie tactile capacitive multi-point
Processeur (CPU)Qualcomm Snapdragon MSM8255 @ 1 GHz
Chipset graphique (GPU)Adreno 205 (OpenGL ES 2.0)
Mémoire RAM768 Mo
Mémoire ROM1,5 Go
Mémoire Interne / Support micro SD2,5 Go / Oui, jusqu'à 32 Go
APN / CaméraOui, 8 mégapixels avec double-led flash (720p)
Webcam (caméra frontale)Non
Wi-Fi802.11 (b/g/n)
Boussole / GPS / BluetoothOui / Oui / Oui, 2.1
Réseaux3G (DL : 14.4 Mbps / UL : 5.76 Mbps)
Dolby® Mobile & SRS / DLNAOui / Oui
AccéléromètreOui
Capteur de proximité et lumièreOui / Oui
Sortie jack 3,5 mmOui
Un port micro-USB (standard)Oui
Tuner FM (Radio)Oui
Support DivXOui
Formats vidéos supportés.3gp, .3g2, .mp4, .wmv (Windows Media Video 9),
.avi (MP4 ASP and MP3), .xvid (MP4 ASP and MP3)
Formats audio supportés .aac, .amr, .ogg, .m4a, .mid, .mp3, .wav, .wma (Windows Media Audio 9)
Batterie1230 mAh
Dimensions123 x 68 x 11.8 mm (4.84 x 2.68 x 0.46 pouces)
Poids164 grammes (batterie incluse)
Date de sortieFin octobre 2010
Prix à sa sortie < 549€

Design et prise en main

Si on retourne en arrière, je me souviens du dernier souffle de Windows Mobile avec le HTC HD2 : un écran 4,3 pouces, qui était capacitif lorsque tous les autres téléphones étaient résistifs, multi-point et le tout tournait avec un processeur 1 GHz et 448 Mo de RAM. C’était en 2009 et c’était une dernière tentative de changer notre vision de Windows Mobile. Le HD2 fut un succès, un des seuls pour la plate-forme à la fenêtre qui au final a vu son développement arrêté.

Fin 2010, le HTC Desire HD n’a visuellement pas tellement changé. J’aurai même tedance à dire, que son apparence n’est pas son point fort. Avec une forme rectangulaire, il est assez mince mais une partie soulevée à l’arrière du téléphone révèle un capteur d’appareil photo, pas si discret. Je reviendrai plus tard sur ce dernier point. Il n’est pas si grand par rapport au Desire et autre androphone, néanmoins il est bien plus large.

Avec son écran géant de 4,3 pouces, le HTC Desire HD possède le plus grand écran de tous les androphones (si on ne considère pas la Dell Streak comme un smartphone, c’est une tablette de 5 pouces avec fonction de téléphonie). Rassurez-vous, le HTC Desire HD tient dans une seule main (de taille moyenne).

Bonne qualité pour les écouteurs !

Le secteur/USB a été revu, il est classe !

Avec une résolution de 800 par 480 pixels, l’écran répond bien et les angles de vision sont convenables. Cependant, HTC n’a malheureusement pas fait d’effort sur la technologie d’écran utilisé, on ne s’attendait pas à un écran AMOLED (Samsung n’arrive même pas à les fournir convenablement pour ses smartphones), mais on aurait pu au moins avoir le droit à un écran Super-LCD (Sony), le même qui équipe le HTC Desire Z. HTC a choisi un écran TFT-LCD classique, et malheureusement cela se ressent. Les couleurs sont ternes et je ne vous conseille pas de le mettre à côté du Galaxy S et son écran Super AMOLED.

J’ai également remarqué que la densité de pixels pouvait être gênante car à coup sûr trop basse, je ne connais pas le nombre de ppi de l’écran du Desire HD, mais la netteté est inférieure à l’écran IPS de LG ou encore à l’écran AMOLED de Samsung. Structurellement, la technologie d’écran du Desire HD est à des années de retard des autres technologies (consommation, luminosité, couleurs, netteté, contraste). C’est bien dommage.

Le capteur ressort vraiment de la coque

Enfin, l’écran est assurément utilisable : la qualité de l’image est bonne et il se comporte bien au soleil. L’écran est multi-point, jusqu’à 4 points. Il répond bien et n’accroche pas la peau. Il est vraiment agréable à utiliser.

Cela ne va pas vous étonner, mais l’expérience sur un écran 4,3 pouces change vraiment la donne. J’ai longtemps utilisé le Galaxy S et le Desire, en 4 et 3,7 pouces, mais aussi l’iPhone 4 en 3,5 pouces, avec quelques dixièmes de pouces en plus, on a vraiment une expérience utilisateur très différente. Les textes sont gros, je conseillerai sans aucun doute cet écran à des personnes mal-voyantes.

Bien que l’écran soit plus grand que les autres, les applications Android tournent très bien. Visuellement, c’est même bien plus agréable à utiliser. Je ne pense pas que Google le permette actuellement, mais je pense qu’une résolution de 1024 par 768 pixels aurait été nécessaire afin d’améliorer l’expérience d’utilisation. J’ai l’impression que c’est l’interface du Desire classique, avec un zoom X1,25 dessus : on perd en netteté mais c’est plus gros.

Les quatre boutons à l’avant sont tactiles et retro-éclairés, ils répondent bien (ni trop ni pas assez), et je n’ai pas constaté d’erreur de toucher. Ce sont les boutons les plus classiques sur Android : Accueil, menu, retour en arrière et recherche. Les retours vibreur sont efficaces et surtout désactivables.

Nous retrouvons deux boutons physiques, au dessus avec un très discret bouton de verouillage/deverouillage, et sur le côté droit avec le bouton de réglage de volume en une seule pièce. Les deux boutons sont chromés, je pense qu’il sont en métal. Je regrette la disparition du pad tactile, très pratique pour naviguer sans avoir à utiliser l’écran tactile. Je comprends que HTC ait choisi de supprimer ce pad, car l’espace disponible hors écran est vraiment limité à cause de la taille de l’écran.

HTC a rajouté des touches directionnelles en bas du coup

Les deux connectiques se trouvent sous le téléphone, le jack 3,5mm (casque/oreillette) et le microUSB (synchronisation/secteur). Dommage de ne pas avoir mis le jack 3,5 mm sur le haut du téléphone, cela aurait été plus pratique dans la poche (pourtant c’est le cas du HTC Desire). Je pense que c’est plus un choix pratique, en effet le HTC Desire HD possède une pièce d’aluminium couvrant une bonne partie du téléphone dont le haut, notons également que le haut est plus fin que le bas.

Comme je viens de le dire, le Desire HD possède une pièce d’aluminium unique, il gagne vraiment en finition et en solidité par rapport au Desire que je trouvais trop brute au niveau de la coque arrière. Pour avoir accès à la batterie et aux slots SIM et microSD, il faut avant tout enlever deux caches en plastique. C’est là le hic, la finition pêche car les caches ressortent par rapport à la pièce d’aluminium, comme s’ils se courbaient. C’est un problème de finition assez embêtant, on a l’impression d’avoir mal enclenché les caches. Le côté positif, c’est que vous pouvez ajouter/enlever les cartes SIM et microSD sans avoir à éteindre le téléphone.

Le côté finition pas terrible

Pourtant il était à plat… il penche à cause du capteur !

Le capteur de l’appareil photo, 8 mégapixels avec double flash LED, est situé à l’arrière du téléphone. Il ressort vraiment au niveau de la coque, bien trop. En faite, il ressort tellement que lorsque le téléphone est à plat, il pivote entre la gauche et la droite, en gros : il n’est pas stable. Un détail très embêtant pour un androphone avec un si grand écran, c’est un plaisir de l’utiliser comme une petite tablette en le posant sur le bureau. Un autre problème de finition, encore fonctionnel que le précédent.

Mise à part les deux problèmes cités plus haut, je dois dire que HTC a vraiment fait un effort côté finition par rapport au Desire, le HTC Desire HD se rapproche plus du Legend que du Desire classique. Néanmoins, j’aimerai pousser un bon coup de gueule.

En effet, j’ai pris en main à de nombreuses reprises l’Evo 4G (HTC sous Android vendu par Sprint aux Etats-Unis), le cousin très proche du Desire HD, et sa finition est vraiment meilleure. On a même le droit à une béquille, très utile pour justement poser le téléphone sur une tablette : très pratique en mode multimédia. Autre point de différence, le HTC Desire HD n’a rien d’innovant, il manque réellement pour le prix qu’il affiche, un port microHDMI comme sur l’Evo 4G aux Etats-Unis. Je commence vraiment à me demander si les américains ne sont mieux servis que nous, en plus d’être servis avant.

L’autre coup de gueule, c’est la sortie récente du HD7 de HTC, qui tourne sous Windows Phone 7. En effet, il est bien mieux fini que le Desire HD, au point où je me demande quelles ont été les motivations à cela. On a pas de problèmes de finitions, et on retrouve la béquille du HTC Evo 4G.

L’EVO 4G

J’ai l’impression que HTC ne s’est pas trop foulé en reprenant le design du HD2 qui avait plu. Dommage. Néanmoins, le HTC Desire HD possède un design très correcte et une finition convenable.

Page suivante : Cote logiciel …