Introduction

Alors que le marché des tablettes est en berne, certaines constructeurs continuent de proposer leur solution pour concurrencer l’iPad. C’est le cas par exemple de Huawei qui a présenté lors de l’IFA 2016 sa MediaPad M3, qui comme son nom l’indique succède à la MediaPad M2. Pensée pour une utilisation multimédia, cette nouvelle tablette peut-elle redonner de l’intérêt au format ? C’est ce que nous allons essayer de voir.

huawei-mediapad-m3-allonge

Fiche Technique

Modèle Huawei MediaPad M3 8.4
Version de l'OS Android
Taille d'écran 8,4 pouces
Définition 1600 x 2560
Densité de pixels 359 ppp
SoC Kirin 950 à 2,3GHz
Puce Graphique (GPU) T880
Mémoire vive (RAM) 4 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) 8 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 8 Mégapixels
Enregistrement vidéo 1080p
Réseau Oui
Bluetooth 4.1 + LE
Batterie 5100 mAh
Dimensions 215,5 x 124,2 x 7,3 mm
Prix 330 euros
Fiche produit

Écran QHD de 8,3 pouces, Kirin 950 et 4 Go de RAM… La MediaPad M3 semble très bien pourvue et affiche en outre une batterie de 5100 mAh pour alimenter le tout durant plusieurs heures. Autant dire qu’elle part sur de bonnes bases.

 

Design : le Nova en plus grand

Cette tablette a été présentée aux côtés du Huawei Nova et l’air de parenté se repère immédiatement. De dos, la tablette reprend dans les grandes lignes les traits du petit smartphone de la marque que l’on avait beaucoup apprécié, et la qualité des finitions est toujours aussi soignée.

Sur sa coque en aluminium, la sobriété est de rigueur. On y trouve les logos de la marque, ainsi que celui de Harman Kardon, son partenaire qui a participé à la conception de la partie audio. Cette carcasse est uniquement striée d’une fine ligne blanche sur sa partie inférieure pour laisser les antennes faire ce pour quoi elles sont là, et d’une bande en verre très gracieuse sur la partie supérieure, recouvrant l’appareil photo comme c’était déjà le cas sur le Nexus 6P l’année dernière.

Cette coque arrière est très légèrement incurvée sur ses bords afin de mieux épouser la forme des mains et rendre la préhension plus agréable. Ses tranches restent quant à elles plates malgré un fin biseau de part et d’autre, évitant ainsi que la tablette ne glisse des doigts en pleine utilisation.

huawei-mediapad-m3-face
huawei-mediapad-m3-d
huawei-mediapad-m3-az

Sur ses tranches, on retrouve par ailleurs les boutons habituels sur le côté droit (volume et allumage), un port USB sur le bas, accompagné du tiroir SIM/microSD et d’un haut-parleur, et, sur le dessus, un second haut-parleur et le port jack. Tout est là !

Contrairement au Nova, le capteur d’empreintes se trouve désormais sur la face avant, juste en dessous de l’écran, sous forme d’un bouton non cliquable. Il est dommage par conséquent que la marque chinoise ait opté pour des boutons simulés à l’écran, ce qui n’optimise pas totalement l’espace de la tablette. D’autant plus que, quand on tient la tablette à deux mains, le pouce de la main se retrouve trop facilement sur le capteur d’empreintes et ramène ainsi à l’écran d’accueil. Frustrant… Ses bords restent néanmoins très fins et l’écran tient la place principale de cette façade.

huawei-mediapad-m3-cot
huawei-mediapad-m3-apn
huawei-mediapad-m3

 

Un écran heureusement paramétrable

Pour sa MediaPad M3, Huawei a augmenté la qualité de l’écran et passe du Full HD – sur la M2 – au QHD (1600 x 2560 pixels). Sur sa diagonale de 8,4 pouces, cela donne donc une résolution de 360 PPP, un bon ratio qui permet de profiter d’une bonne finesse d’affichage en toutes circonstances, et notamment lors de l’affichage de fichiers multimédia.

huawei-mediapad-m3-ecran

Sous notre sonde, l’écran de la tablette est loin de performer et affiche une luminosité moyenne de 363 cd/m², ce qui, associé à son écran légèrement sensible aux reflets peut s’avérer problématique pour ceux qui souhaitent utiliser la tablette en plein soleil. En intérieur en revanche, on ne dénote aucun problème à ce niveau, d’autant que son bon contraste de 1274:1 lui offre une bonne qualité d’image.

Enfin, on notera, comme d’habitude chez Huawei, une tendance de l’écran à tirer sur le bleu, et même le mode « normal », bien moins froid, ne trompe pas notre sonde qui affiche une température de 8500°K alors que la moyenne se situe davantage autour de 7500°K.

graph-couleurs-huawei-mediapad-m3-84

Fort heureusement, il est toujours possible de configurer ce détail dans les paramètres de la tablette par le biais d’un point à déplacer sur un cercle chromatique. Une option aussi intuitive qu’efficace. Il est aussi possible d’appliquer un mode Nuit pour changer l’affichage afin de rendre l’écran plus jaune et moins difficile à consulter dans le noir.

 

Une interface un peu fade

La partie logicielle de la MediaPad M3 est assurée nativement par Android 6.0 Marshmallow et l’interface maison EMUI 4.1. Alors, comme d’habitude quand on parle de l’interface de Huawei, on ne peut s’empêcher — quitte à radoter — de rappeler que celle-ci est dépourvue de tiroir d’applications, toutes les icônes d’applications vont se ranger sur le bureau, comme sur un iPad.

On aime ou on n’aime pas, mais ce détail a une très grande importance sur le ressenti de l’utilisateur. Vous êtes prévenus. En dehors de cela, on retrouve la suite Google classique rangée dans un dossier dédié ainsi que des applications préinstallées par Huawei dédiée, entre autres, à la météo ou l’enregistrement sonore. On trouve aussi les outils bureautiques de Microsoft tels que Word ou Excel. Si vous n’en voulez pas, sachez que vous pouvez à tout moment les désinstaller.

screnn-mediapad-m3

Rien de vraiment particulier à signaler sur la MediaPad M3 qui n’existe pas déjà sur les smartphones de Huawei. En quelque sorte, il s’agit simplement d’un très gros téléphone du fabricant chinois. Notons tout de même que la MediaPad M2 s’était déclinée dans une version de 10 pouces avec un stylet. Peut-être qu’une version similaire est également prévue pour ce dernier modèle.

On regrette simplement que la tablette ne bénéficie pas d’une interface aussi bien pensée que celle du Mate 9, sorti un mois après. Le dernier smartphone de la marque bénéficie en effet d’Android 7.0 Nougat et d’EMUI 5.0. La MediaPad M3, de son côté, doit ainsi composer avec un panneau de notifications et d’une barre de raccourcis séparés en deux onglets différents. Ce n’est pas très ergonomique, mais on s’y fait tout de même assez rapidement.

De plus, la partie logicielle de la MediaPad M3 n’est pas non plus complètement obsolète même si ce n’est pas la plus récente. En outre, les thèmes pour personnaliser l’interface sont plutôt réussis et apportent une touche d’élégance bienvenue. Ainsi, sans être une perle d’originalité, la MediaPad M3 la configuration logicielle de la MediaPad M3 a au moins le mérite d’être bien fonctionnelle et relativement bien construite.

Un Kirin 950 toujours fluide

Si la MediaPad M3 se présentait comme étant un produit moyen de gamme, j’aurais sans doute écrit que ses performances étaient époustouflantes. Or, Huawei a clairement annoncé la tablette comme faisant partie du haut du panier. Du coup, avec cette information en tête, je me contenterai d’écrire que le Kirin 950 et les 4 Go de RAM sont très satisfaisants. On ne se pâme pas effectivement pas devant la puissance de cette configuration. Néanmoins, il faut reconnaître que, malgré la commercialisation des Kirin 955 et 960, le SoC de la tablette est loin d’être has been.

En jouant à Asphalte Xtreme pendant une bonne heure avant d’enchaîner sur le visionnage de quelques vidéos dénichées sur l’application de Youtube, la tablette n’a pas manifesté le moindre ralentissement. En outre, l’appareil ne chauffe pas même quand il est poussé dans ses retranchements. On apprécie beaucoup.

Benchmark/AppareilHuawei MediaPad M3Huawei MediaPad M2 10.0Google Pixel CXiaomi Mi Pad 2
SoCKirin 950Kirin 930Tegra X1Intel Atom x5-Z8500
Antutu 6.0.x91 435 points50 156 points93 573 pointsN/A
PC Mark6528 points4 558 points6 950 points5 272 points
GFXBench
(Manhattan Offscreen)
11 FPS8,1 FPS48 FPS19 FPS
GFXBench
(T-Rex Offscreen)
26 FPS15 FPS93 FPS34 FPS
3DMark Ice Storm Unlimited Total20 438 points12 279 points40 045 points25 652 points
3DMark Ice Storm Unlimited Graphics22 733 points12 921 points51 315 points27 246 points
3DMark Ice Storm Unlimited Physics15 101 points10 461 points22 641 points21 952 points

Les scores enregistrés par la MediaPad M3 lors des benchmarks sont loin d’être incroyables, mais témoignent tout de même d’une nette amélioration par rapport au modèle précédent, la MediaPad M2. On note tout de même que, globalement, la Xiaomi Mi Pad 2 fait légèrement mieux, tandis que la Google Pixel C domine largement les débats.

GFXBench (T-Rex Offscreen)
  • Huawei MediaPad M3 : 26
  • Huawei MediaPad M2 : 15
  • Google Pixel C : 93
  • Xiaomi Mi Pad 2 : 34

Son

Il est bon de s’attarder un petit peu sur les performances son de la MediaPad M3. En effet, la conception des haut-parleurs s’est faite en partenariat avec  Harmon Kardon.  Et c’est une belle réussite. En stéréo, la tablette dispose d’une puissance sonore de 1 watt et la qualité audio se situe clairement sur le haut de gamme.

Diffuser une musique sur la MediaPad M3 est une expérience plutôt agréable grâce à un son bien ample, qui occupe parfaitement l’espace et paraît plutôt bien échantillonner. Attention toutefois, l’appareil ne remplacera jamais des enceintes haut de gamme.

Au final, le grand regret côté son réside dans l’emplacement des haut-parleurs. On a l’habitude de tenir une tablette à deux mains, à l’horizontale. Malheureusement dans cette configuration, on a facilement tendance à étouffer le son avec la paume des mains. Dommage.

huawei-mediapad-m3-deux-mains

Un mauvais appareil photo

Un jour peut-être, une majorité de personnes souhaiteront prendre de belles photos avec leurs tablettes. Mais actuellement, ce n’est toujours pas le cas. C’est donc sans surprise que Huawei n’a pas investi beaucoup d’argent et d’effort dans l’intégration d’un bon capteur photo. Car la MediaPad M3 est loin, très loin, ce que peuvent proposer le Huawei P9 ou le Mate 9, qui bénéficient de l’expertise de Leïca.

Les photos prises avec le capteur de 8 MP sont parfaites pour se souvenir de son code client inscrit sur une facture, ou pour mémoriser une adresse notée sur un bout de papier. Pour tout autre utilisation plus exigeante en termes de qualité, vous serez déçu. Ce n’est pas tant dans la balance des blancs ou le contraste des couleurs que la tablette de Huawei pêche. Non, là où elle est très mauvaise, c’est en termes de niveau des détails. C’est trop flou et bruyant.

Pour un smartphone, on aurait sûrement été extrêmement sévère sur un détail aussi bâclé. Mais encore une fois, la MediaPad M3, de fait en étant une tablette, n’a pas fait de la photographie une priorité. Nous ne pouvons pas trop lui en vouloir pour cela.

 

Une autonomie moyenne

En utilisation poussée — sessions de jeux vidéo d’au moins 2 heures, visionnage de vidéos sur YouTube pendant plus d’une heure et navigation web tout au long de la journée — la batterie de 5 100 mAh embarquée par la tablette ne tiendra pas plus de 24 heures sans être rechargée. Avec un usage un peu plus modéré, on peut atteindre les deux jours, mais ça reste laborieux.

Lors de notre test d’autonomie, la MediaPad M3 s’inscrit dans la moyenne basse. Pour rappel, notre exercice consiste à lancer une vidéo (toujours la même) pendant une heure après avoir réglé la luminosité de l’écran à 200 cd/m². Au cours de cette épreuve, la tablette de Huawei a perdu 15 % de batterie. À titre de comparaison, c’est très légèrement moins bien que le modèle précédent et la Mi Pad 2 de Xiaomi. La Google Pixel C est loin devant.

Autonomie Huawei MediaPad M3
  • Huawei MediaPad M3 : 85
  • Huawei MediaPad M2 : 87
  • Xiaomi Mi Pad 2 : 86
  • Google Pixel C : 92

 

Prix et disponibilité

La Huawei MediaPad M3 est officiellement disponible depuis octobre pour un prix de 349 euros. Néanmoins, il est assez difficile de la trouver chez les revendeurs et la plupart d’entre eu sont actuellement en rupture de stock. Dommage puisqu’une ODR de 50 euros fait passer le prix de la tablette à moins de 300 euros.

Il n' y a pas d'offres pour le moment

Verdict Huawei MediaPad M3

design
9
Élégance et finesse. Voilà, en deux mots, une description fidèle de la MediaPad M3. Avec ses bords bien arrondis et sa coque en aluminium, la tablette de Huawei tient parfaitement dans la main et procure une sensation agréable de qualité. Un petit point négatif vient cependant un peu gâcher ce beau tableau : l'emplacement mal pensé du capteur d'empreintes et des haut-parleurs.
écran
8
L'écran de cet appareil est vraiment bon sur presque chaque critères d'appréciation sauf un, trop récurrent chez Huawei : la température des couleurs bien trop froide. Un défaut largement compensé par les paramètres de personnalisation qui permettent d'ajouter à loisir un peu plus de rouge qui manque cruellement dans les réglages de base.
logiciel
7
La partie logicielle alliant Android 6.0 Marshmallow et EMUI 4.1 est efficace mais n'a vraiment rien de transcendantale. On regrette, comme toujours, le tiroir d'applications mais la prise en main reste très correcte et plutôt intuitive. Hormis cela, il n'y a vraiment rien qui sorte de l'ordinaire. La MediaPad M3 ne restera certainement pas dans les mémoires pour son interface très classique.
performances
8
À tous ceux qui pourraient penser que le Kirin 950 serait obsolète, la MediaPad M3 vient prouver le contraire. La tablette ne souffre d'aucune latence et permet une très bonne expérience de vidéoludique. Néanmoins, au vu des benchmarks, le produit de Huawei se classe loin derrière la Google Pixel C.
caméra
6
L'appareil photo de la MediaPad M3 fait juste ce qu'il faut pour capturer une image correcte. Rien de plus. Affichée sur l'écran de la tablette, la qualité des photos est déjà loin d'être convaincante car trop floue. Et c'est encore pire en taille réelle sur un ordinateur. Mais on ne peut pas vraiment reprocher cela au produit qui ne sera clairement pas utilisé pour jouer aux apprentis photographes.
autonomie
7
La MediaPad M3 a une autonomie assez correcte mais on ne peut s'empêcher d'être un brin déçu. La batterie de 5 100 mAh se classe dans la moyenne inférieure en termes d'endurance et fait même moins bien que la MediaPad M2. On peut néanmoins tenir une petite journée avec en utilisation intensive.
Note finale 8/10
La MediaPad M3 dispose d'un bon rapport qualité-prix. Pour moins de 400 euros, elle fournit des performances très satisfaisantes et un design bien soigné. La diagonale de 8 pouces permet à l'appareil d'être suffisamment confortable à consulter tout en étant très facile et léger à transporter.

Les parties de jeux vidéo réalisées dessus ont été très convaincantes, tout comme la qualité du son. Il en va de même pour l'écran, même si ce dernier n'est pas parfait. Quant à la partie logicielle, elle se situe dans la neutralité absolue en n'étant ni vraiment bonne ni mauvaise. Ainsi, on peut dire que Huawei signe là une belle tablette que l'utilisateur ne regrettera pas d'avoir acheté.

Là où le bât blesse c'est au niveau de l'autonomie un peu trop faiblarde pour un produit qui se veut haut de gamme. Mais si cela ne vous dérange pas de recharger chaque soir la MediaPad M3, ce détail ne vous posera aucun problème particulier.
  • Points positifs
    • Un design élégant
    • Des performances satisfaisantes
    • Un bon rapport qualité-prix
    • Un son bien géré
  • Points négatifs
    • Capteur d'empreintes et haut-parleurs mal placés
    • Autonomie insuffisante
    • Des photos trop floues