Nous étions la semaine dernière invités par LG Electronics pour découvrir toute la nouvelle gamme LG : L-Style, renouveau de la gamme Smartphone LG. La seconde marque coréenne cherche à redorer son blason dans l’univers du mobile avec une stratégie toujours axée autour de l’innovation et de l’experience constructeur.

Comme vous le savez, il n’y aura pas de smartphone plus haut de gamme disponible chez LG (du moins pour le moment), le LG (Optimus) L7 sera le porte étendard de la marque en France (pourtant le LG Optimus 4X HD était très prometteur). Le LG Optimus L3 sorti récemment étant l’entrée de gamme, performant avec un écran de 3,2 pouces, l’Optimus L5 son grand frère à 4 pouces, le LG Optimus L7 vient donc compléter la gamme.  D’ailleurs Optimus L-Style ou juste L-Style ? La marque Optimus semblant disparaitre doucement.

Le LG Optimus L7 est donc un smartphone 3G+ milieu de gamme dont le processeur est cadencé à seulement 1 GHz (simple coeur). Il dispose d’un écran tactile capacitif multipoint de 4,3 pouces WVGA (480 x 800 pixels) et d’un capteur photo 5 mégapixels avec autofocus, flash LED avec la possibilité d’enregistrer des vidéos en Full HD (1080p).

Maintenant, il nous reste à voir ce qu’il a dans le ventre…

Sommaire

I – Matériel, écran et finitions : le postérieur entre deux smartphones

1 – Design et finitions

2 – Hardware : Ecran, batterie

II – LG et Android : Non, non et non 

1 – Android 4.0 par LG : bien faire ou ne pas faire.

2 – Des ajouts pourtant interessant

III – Multimédia, jeux et photographie

1 – Appareil photo et lecture

2 – Jeux et divertissement

Conclusion

C’est parti !

En guise d’introduction, voici la vidéo du chef produit, que nous avons déjà publié cette semaine sur FrAndroid. Nous avons cuisiné un peu (avec du curaçao) sur divers sujets connectés à l’actualité d’LG :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

I – Matériel, écran et finitions : du bon, très bon

La finesse (8.7 mm) du LG L7 ne choque pas aux premiers abords, c’est en le mettant à coté d’autres téléphones qui ne sont pas fins sur toutes leurs longueurs qu’il se révèle. Malgré son grand écran, il se fait oublier donc facilement dans la poche du jean 😀

1 – Design et finitions

Loin des designs organiques de Samsung ou des courbes tranchantes de HTC, LG impose un style, sobre et efficace qui rend le téléphone plutôt facilement reconnaissable. Les arrondis sont très légers, le haut est droit. L’ensemble est esthétique : certains y verront malgré tout une austérité « professionnelle ». Il sera aussi disponible en blanc.

L’Optimus L7 à côté d’un iPhone 4S blanc

Il ressemble au Galaxy S2, non ?

Le dos est bien évidement en plastique sans revêtement particulier. Cependant, les stries rendent la prise en main très agréable, même dans des petites mains.

Les boutons sont bien placés et faciles d’accès. Chacun peut, ensuite aimer (sisi) ou detester le bouton on/off tout en haut de l’appareil.

Les trois boutons en bas sont « retour, valider, et menu », qui retrouvent donc le même usage que sur le Samsung Galaxy S3, en déployant un menu horizontal.

Affichage du menu

2 – Écran, batterie

La batterie et l’écran sont LES éléments qui rendent ce smartphone intéressant ! Comme à l’époque des premiers laptop Acer, LG joue sur les chiffres des spécifications que le grand public connait : résolution et capacité de la batterie.

L’écran, c’est la surprise de ce téléphone : le grand écran 4,3 pouces IPS de technologie NOVA est vraiment lumineux, le rendu est extrêmement bon, avec des couleurs « vraies » et un contraste vraiment saisissant. Si l’écran affiche des dimensions agréables, on regrette que cette dalle n’affiche pas davantage plus de couleurs sur le papier (256 000) et que la résolution ne dépasse pas 480 x 800 pixels. Sa taille rend la saisie de texte rapide et facile. Il est sur ce point loin des entrées de gammes ou premiers milieux de gammes.

Une fois ouvert, la batterie semble assez petite, mais LG justifie les 1700 mAh de celle-ci par une nouvelle technologie de batterie haute-densité (Sio+). L’autonomie est donc vraiment appréciable et le téléphone répond bien au longue journée d’usage extrêmement intensif que nous lui avons fait subir.

Nous retrouvons un emplacement microSD et un emplacement pour puce SIM grand format (pas de microSIM ou nanoSIM, dommage car c’est avec l’adoption des nouveaux formats que l’on voit le degré d’innovation et le placement en gamme).

II – LG et Android

Aille Aille Aille….

On aimerait crier : « Un peu moins de personnalisation LG, beaucoup plus d’optimisation ! ». Nous avons certes eu des téléphones en avance de phase par rapport à la version qui sera commercialisée, mais cela n’explique pas les lenteurs caractéristiques d’un processeur simple coeur poussif au dessus d’un Android mal optimisé.

Dans l’idée d’avoir une experience constructeur cohérente sur toute la gamme de ses terminaux, LG à surement passé beaucoup de temps a redessiner cette interface mais peu de temps à l’optimiser et sur les finitions.

Le téléphone est définitivement poussif, vraiment poussif. Nous ressentons des « lags » clairement sur certaines opérations… étrange !

La comparaison n’est évidement pas très flatteuse. Voir le benchmark d’Antutu.

De plus, on retrouve des erreurs de design dans l’interface qui font passer malheureusement Android 4.0 pour un OS assez cheap. Les modifications et personnalisations de LG ne sont pas toujours en accord avec le design de base « Ice Cream Sandwich » que l’on retrouve pourtant à certains endroits.

J’ai un millier d’exemples sur des détails des modifications LG, comme toutes interfaces que l’on aurait laissé à des développeurs plutôt qu’à des designers.

Le mot widget qui nage dans son espace, quand le mot application est à l’étroit.

Bref, Android est mal intégré/modifié que ce soit les couleurs et le design, que l’on parle d’optimisation ou d’aspect purement esthétique.

C’est très dommage car aujourd’hui faire du hardware, c’est facile, mais offrir une vraie expérience aux utilisateurs est compliquée : La finition de l’OS pour une intégration parfaite avec le hardware prend elle beaucoup plus de temps, d’argent et d’energie. Cet investissement, LG semble réticent à le faire sur cette gamme.

2 – Des ajouts intéressants

Pourtant, LG veut bien faire, la preuve avec un nombre d’ajouts très interessant et qui petit à petit facilite la vie de l’utilisateur.

Notamment cet écran de vérrouillage très configurable et assez jolie ou l’ajout de widgets sur l’écran d’accueil qui propose une ergonomie claire et pratique.

Gestion des raccourcis

Ajout de widgets

Ou les racourcis dans la zone de notification : configurable en nombre et en fonctions.

III – Multimédia, jeux et photographie

1 – Appareil photos

La fonction « photo » offre un grand nombre de réglages : flash, mise au point, mode de scène, ISO, balance des blancs, ton de la photos (sépia par exemple) et d’autres fonctions liées à l’ergonomie ou la capture de photo (retardateur, stockage et géo-localisation).

Nous ne pouvons malheureusement noter que « passable », la qualité des photos qui pourrait très certainement être meilleure avec l’appareil photo 5 mégapixels au dos de l’appareil. Les couleurs ont beau être bonnes en pleine lumière, nous avons ici à faire au grand minimum en terme de netteté d’image.

En faible lumière le LG Optimus L7 pourrait mieux faire même avec son petit capteur.

Ulrich très sérieux lorsqu’il travaille

La prise de vidéo souffre des même problèmes que la prise de photo : l’autofocus répond bien mais la qualité globale de la caméra manque de netteté et surtout de qualité.

2 – Jeux et divertissements

Soyez rassurés sur les performances brutes « utiles » aux jeux, le LG Optimus L7 est largement assez puissant pour faire tourner la plupart des jeux qui ne sont pas trop gourmands. Vous n’aurez bien sûr pas accès aux jeux optimisés NVIDIA Tegra 2 & 3, ni à certaines grosses productions comme les jeux de Rockstar Games : Max Payne par exemple.

Comme tous les LG, l’Optimus 7 possède les codecs de base DIVX/XVID nécessaires pour faire tourner vos vidéos. Un bon point pour ce smartphone ! Néanmoins, ne comptez pas lire des vidéos en 1080p high profile, ce n’est pas vraiment un usage recommandé pour ce type de téléphone.

Conclusion

LG nous livre un téléphone quelque peu déséquilibré qui a pourtant de grande qualité de part son écran et sa batterie. Il devrait plaire aux utilisateurs qui cherchent un téléphone milieu de gamme mais avec des caractéristiques honnêtes. Néanmoins, nous déplorons l’intégration discutable d’Android, à moduler avec une expérience LG réussie et sympathique. Nous regrettons également ce « design passe partout » qui est bien trop proche de best-seller comme le Samsung Galaxy S2.

Le LG Optimus L7 est donc un smartphone suffisamment performant, fin disposant d’Ice Cream Sandwich (Android 4.0.4) personnalisé par LG, mais en léger décalage avec les smartphones 2012 des concurrents.

Le LG Optimus L7 est déjà plus ou moins disponible en France. Par exemple chez SOSH à partir de 270 euros ou chez Orange en subventionné à 1 euro ou chez Expansys, et enfin mi juin chez SFR.

On a aimé :

  • L’autonomie générale de l’appareil
  • L’originalité du design – très sobre
  • Un téléphone milieu de gamme avec de bonnes finitions et un prix correct
  • L’écran NOVA d’excellente qualité, lisible et lumineux
  • Les apports en termes d’ergonomie à divers endroits du système le rendant plus accessible
  • Android 4.0 – Ice Cream Sandwich !

On regrette :

  • La faiblesse du processeur – simple coeur – pour un appareil milieu de gamme
  • Les modifications LG qui manquent de finition en français
  • L’appareil photo assez faible
  • Pas de LG Optimus 4X HD pour la France 😀

Note :