Des américains se sont lancés dans une « class-action » à propos du LG G4 et LG V10.

LG G4

C’est ce que l’on appelle aux Etats-Unis une class-action, un recours collectif en français. En résumé, il s’agit une action en justice qui permet à un grand nombre de consommateurs de poursuivre LG Electronics. Selon ces consommateurs, LG était au courant (ou aurait du être au courant) d’un défaut technique qui touche les G4 et V10. Le V10 n’a pas été commercialisé en France, mais le G4 a été lancé en 2015. 

Ces appareils ont connu un défaut technique qui a provoqué un « bootloop », le smartphone redémarrait sans cesse. Ce défaut technique était lié au SoC, et plus précisément au CPU. LG aurait refusé d’effectuer les réparations nécessaires, les consommateurs demandent donc une indemnisation financière.

Après plusieurs mois de polémiques, LG a déclaré que ce problème était du à un mauvais contact entre les composants. Le recours collectif regroupe plusieurs centaines d’utilisateurs, attendons de voir ce qui sera décidé suite à cette action en justice.