Pris dans l’affaire des taxis en France, Uber poursuit sa route aux Etats-Unis. Il a ainsi acquis une partie des technologies de Bing Maps, le service de cartographie de Microsoft, qu’il compte utiliser pour améliorer ses services. 

Bing Maps

Rapporté plus tôt dans la journée par Tech Crunch, l’achat d’une partie de Bing Maps par Uber est désormais confirmé, sans données financières à l’appui. La société de VTC a ainsi acquis certaines des technologies du service de cartographie de Microsoft, et a hérité d’une centaine d’employés travaillant autour de Bing chez la firme de Redmond, qui se désengage progressivement de son service. « Nous sommes ravis des talents et des technologies que cette acquisition nous apporte », déclare ainsi Uber. La société de transports de particuliers, qui est parvenue a embaucher l’ancien responsable de Google Maps il y a quelques semaines, ne cache pas ses ambitions dans le domaine de la cartographie : « Nous continuerons de travailler avec des partenaires, mais aussi à investir dans notre propre technologie, afin de créer la meilleure expérience possible pour les chauffeurs et pour leurs passagers », commente Uber. On se rappelle en outre que le nom de l’entreprise californienne est apparu à de nombreuses reprises lorsque Nokia a confirmé la mise en vente de son service de cartographie Here Maps, dont le destin n’est toutefois pas encore connu.

Microsoft a vendu une partie des technologies de Bing, dont il conserve néanmoins la propriété et compte continuer à offrir la licence à des constructeurs tiers. Il compte abandonner la collecte de données cartographiques, c’est-à-dire les vues aériennes des rues, leur représentation au sol ou en 3D, qui nécessite d’importants moyens techniques. L’Américain préfère désormais s’appuyer sur des partenaires pour alimenter son service, et se concentrer sur l’amélioration de son expérience utilisateur. Avec ses nombreuses voitures en circulation dans un nombre croissant de grandes villes, Uber risque fort de devenir l’un de ces partenaires privilégiés dans l’obtention de données cartographiques.