Pour gagner du temps lors du déverrouillage de votre téléphone, Motorola propose une solution « simple » : des petits tatouages temporaires utilisant le NFC afin d’offrir un déverrouillage instantané du smartphone. De quoi rendre les traditionnels codes PIN obsolètes ?

Digital Tattoo

Motorola n’est pas tout à fait novice en matière de déverrouillage par tags NFC. La marque avait déjà proposé des accessoires à accrocher à la poche d’un pantalon ou au revers d’une veste, le Skip. C’était il y a de longs mois et depuis, l’Américain est passé au wearable 2.0 : le tatouage temporaire. A la manière des tatoos Malabar, il vous faudra coller – au creux de votre poignet, par exemple – un tag rond et heureusement discret, qui vous permettra de déverrouiller en un geste le téléphone.

Digital Tattoo

 

La promesse a le mérite d’être originale, d’autant plus qu’il faut tout de même compter 9,99 dollars pour un sachet de dix « Digital Tattoos », chacun étant prévu pour tenir environ 5 jours. Comptez donc dix dollars tous les deux mois, voire un peu moins, et seulement pour un appareil, puisque du moins selon la marque Vivalnk avec laquelle Motorola s’est associée pour la conception de la chose, le tatouage ne fonctionne qu’avec le Moto X. Elle propose d’ailleurs un formulaire où elle invite ses clients à renseigner le nom du smartphone qu’elle souhaiterait voir compatible avec le Digital Tattoo. Le tatouage, lui, fait 24,13 mm de diamètre et est épais de 0,16 mm. Il fonctionne jusqu’à 1 cm du smartphone.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Les tags NFC de Motorola ne sont pas les seuls à tenter l’aventure du wearable. On a vu se multiplier depuis plus d’un an les projets de financement participatif autour de bagues NFC dédiées au mêmes usages, à l’image de de cette NFC Ring qui a récolté plus de 240 000 livres en 2013. Quant à la synchronisation, elle est toute simple : il suffit d’activer le NFC, de déverrouiller le téléphone manuellement, de scanner le tag NFC au dos du Moto X puis de tester la chose, en sachant qu’il faudra tout de même allumer l’écran (en saisissant le téléphone ou en appuyant sur power) pour que le tag puisse être détecté.

Dans quel but, toutefois ? D’après Motorola, il faut un peu plus de deux secondes (2,3, très exactement) pour déverrouiller un téléphone ; un mobinaute répète l’opération près de 40 fois dans la journée, ce qui correspond à un peu plus d’une minute par jour. Un gain de temps minime pour une somme dépassant allègrement les 60 dollars par an : une coquetterie bien onéreuse qui, pour le moment, est réservée aux curieux résidant aux États-Unis.