Oppo pourrait bientôt arriver en Europe. Jusqu’ici la marque était plutôt frileuse sur le Vieux Continent alors qu’elle fait déjà partie des géants au niveau mondial. Il y a donc fort à parier que cette nouvelle étape d’expansion consolide davantage sa place parmi les leaders. L’occasion rêvée de connaitre un peu mieux cette entreprise. Portrait.

Pour peu que l’on suive l’actualité des smartphones, on se rend compte que le marché est extrêmement actif et rythmé par des sorties très régulières de nouveaux produits. Business et mondialisation obligent, tous les continents sont concernés, mais il faut bien admettre que c’est l’Asie qui connait la plus grande effervescence dans ce domaine.

Le marché européen, quant à lui, même s’il est plus perméable que les États-Unis, n’a pas droit à l’ensemble des modèles de smartphones en circulation dans le monde. Plus précisément, certaines marques ne sont jamais venues s’installer dans nos contrées. À titre d’exemple, on a souvent cité Xiaomi qui s’est longtemps contenté de vagues infiltrations dans les pays de l’Est du Vieux Continent avant de poser ses valises en Europe occidentale (Espagne).

Il y a toutefois une autre marque chinoise de grande envergure — plus grande que Xiaomi d’ailleurs — à laquelle les utilisateurs occidentaux ne prêtent pas grand intérêt alors qu’elle fait partie du Top 5 des plus grands fabricants mondiaux. Vous l’aurez deviné grâce au titre de ce papier, je parle bien évidemment d’Oppo.

Ce constructeur s’est lancé dans la téléphonie mobile il y a une dizaine d’années et semble enfin prêt à partir sérieusement à la conquête de l’Europe. Du moins c’est ce qu’a annoncé son CEO, Tony Chen, en parlant d’une expansion vers « les marchés européens ». Rien n’indique donc que la France et le reste de l’Europe occidentale seront concernés, mais c’est une vraie possibilité. C’est donc l’occasion de se poser une question intéressante : qui est Oppo ?

Tout commence avec le sourire

Les premiers produits d’Oppo sont des lecteurs MP3 commercialisés à partir de 2005, un an après la création de la boîte. Il faut attendre 2008 pour voir l’entreprise s’aventurer sur le marché de la téléphonie avec le Smile Phone. Ce terminal aux fonctions ultra basiques avait la particularité d’avoir un smiley dessiné sur le dos et dans l’un des yeux du visage se cachait un appareil photo. La plupart des consommateurs européens n’en ont probablement jamais entendu parler.

Oppo va poursuivre dans la voie des smartphones et sortir un grand nombre de produits au fil des années. Si les plus anciens modèles sont assez anecdotiques, il faut reconnaître que la marque a vu sa popularité croître progressivement en Chine, ce qui lui a permis de s’attaquer à d’autres pays asiatiques et aux États-Unis. C’est notamment ce que raconte la voix off dans cette vidéo annonçant l’arrivée de la marque en Inde en 2014.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Dans le giron d’un géant méconnu

Fort de sa croissance inexorable, Oppo est aujourd’hui solidement installé au sommet du marché. Mais au-delà de cela, la firme fait partie d’un puissant conglomérat nommé BBK Electronics, fondé et présidé par le milliardaire Duan Yongping, l’un des hommes d’affaires les plus influents de l’Empire du Milieu.

Ce groupe anciennement nommé « Bubugao » existe depuis les années 90, compte environ 17 000 employés dans ses rangs et possède pléthore de marques différentes dans le secteur de l’électronique dont trois qui nous intéressent tout particulièrement : Oppo, Vivo et OnePlus.

Oppo et Vivo occupent respectivement les quatrième et cinquième places du Top 5 mondial des constructeurs de smartphones, tandis que les ventes de OnePlus sont loin d’être ridicules. Par conséquent, si l’on considère BBK Electronics dans son ensemble, le groupe oscille entre la deuxième et la troisième place de ce fameux Top 5, alors même qu’il y a fort à parier qu’une part non négligeable des consommateurs occidentaux ignorent toujours son existence.

Innover pour exister

Mais revenons-en à Oppo. La marque a eu du mal à se défaire d’une réputation de constructeur low cost et il faut dire que les premières photos du Oppo R13 — dont le design consiste en un copier-coller de l’iPhone X — n’améliorent pas cette image.

Mais Oppo a déjà commencé à se débarrasser de cette réputation peu reluisante et montre de plus en plus qu’il veut aussi être à la pointe des innovations de la téléphonie mobile. On peut ainsi qualifier sa solution de charge rapide VOOC comme l’une des plus efficaces et, lors du MWC 2017, la marque avait provoqué un certain engouement autour d’un astucieux module photo offrant un zoom périscopique x3 capable de tenir dans un espace très réduit.

Sur le plan logiciel, Oppo promet aussi de jolies prouesses pour la reconnaissance faciale sur les smartphones. Autant d’éléments qui tendent à prouver que la marque chinoise a les moyens de jouer dans la cour des grands et qu’elle n’a pas usurpé sa place dans le Top 5.

Par ailleurs, Vivo de son côté a officialisé le premier smartphone doté d’un lecteur d’empreintes inséré sous l’écran et il ne serait pas incongru de penser qu’un appareil Oppo pourrait profiter de la même technologie dans un avenir proche puisque les deux marques appartiennent au même groupe et partagent certaines de leurs technologies.

Cohabiter avec OnePlus

Pour l’instant, nous n’avons évoqué son nom qu’une seule fois, mais OnePlus est sans doute la marque de BBK Electronics la plus connue en Europe. Celle-ci se démarque par son modèle économique assez particulier. Elle ne propose en effet que des terminaux aux grosses caractéristiques pour des prix plus attractifs que la concurrence à l’instar du OnePlus 5T et uniquement en ligne à l’exception de quelques ventes flash dans des enseignes au nom prestigieux.

Le OnePlus 5T est d’ailleurs très similaire au Oppo R11s

Si Oppo arrive en France et dans le reste de l’Europe, les deux marques devront cohabiter sans réellement entrer en compétition. On peut donc imaginer que OnePlus se concentrerait chaque année (ou tous les six mois) sur un flagship killer, tandis qu’Oppo occuperait des segments de produits plus abordables.

Il est également probable que OnePlus et Oppo reproduisent un schéma similaire à celui de Huawei et Honor : inonder le marché avec un très grand nombre de produits, même si leurs fiches techniques sont parfois très proches les unes des autres, à quelques détails près.

Oppo n’a pas eu besoin de l’Europe pour se hisser dans le cercle fermé des plus gros vendeurs de smartphones. En réussissant à conquérir ce nouveau marché, il pourrait non seulement optimiser son image de marque, mais aussi accroître son nombre de consommateurs. Qui sait ? BBK Electronics pourrait peut-être un jour revendiquer la place de leader mondial. Il parait en effet que Samsung ne se porte pas aussi bien qu’il n’y parait

À lire sur FrAndroid : Oppo 5X : nous avons testé le zoom périscopique étonnant du MWC 2017