Avec son G4, LG a souhaité proposer un photophone de qualité. Le constructeur coréen a mis l’accent sur la partie photo du G4, à commencer par le capteur de 16 mégapixels développé en interne et couplé à un objectif doté d’une ouverture f/1.8. Selon la firme, ce nouveau capteur est capable de recevoir 80 % de lumière supplémentaire par rapport à l’IMX135 de Sony qui équipait le LG G3. Nous avons donc souhaiter comparer le LG G4 à deux autres smartphones dont la réputation n’est plus à faire dans le domaine de la photo sur smartphone : les Samsung Galaxy S6 et Apple iPhone 6.

LG G4 12

Les LG G4, Samsung Galaxy S6 et Apple iPhone 6 constituent de bons photophones. Par souci d’équité, il aurait d’ailleurs été préférable de remplacer l’iPhone 6 par son grand frère 6 Plus doté d’un capteur stabilisé optiquement. Le Galaxy S6 joue gros dans ce match puisqu’il dispose à ce jour du titre de meilleur photophone en étant très efficace et simple d’utilisation. Il intègre un capteur Sony IMX240 de 16 mégapixels stabilisé optiquement (même si certains sont doté d’un capteur Samsung ISOCELL). Quant à son objectif, il est doté d’une ouverture f/1.9. C’est un peu moins bien que le LG G4 qui monte à f/1.8. Pour rappel, ce nombre représente le diamètre d’ouverture du diaphragme et plus il est bas, plus l’objectif laissera passer de la lumière vers le capteur. L’iPhone 6 est le moins bien armé puisqu’il se contente d’un capteur de 8 mégapixels assisté par un objectif doté d’une ouverture f/2.2. L’appareil d’Apple perd donc la bataille des chiffres face aux Galaxy S6 et G4, mais qu’en est-il dans la pratique ?

Afin de tenter de départager les trois smartphones, nous avons réalisé une série de captures afin de pouvoir créer des face à face. À chaque fois, le LG G4 a été comparé au Galaxy S6 puis à l’iPhone 6. Sur chaque image, un curseur à déplacer de gauche à droite vous permet de comparer les deux photos.

 

Applications photo

Avant de visualiser en détail les résultats, attardons-nous rapidement sur la partie logicielle des trois smartphones. Clairement, l’iPhone 6 est le plus en retrait puisqu’il est impossible de passer en mode manuel. Mais le mode automatique est très intéressant puisqu’il est possible de régler indépendamment la mise au point de l’exposition. Sur le LG G4 et le Galaxy S6 (testé ici), il faut être en mode manuel et c’est bien dommage. Toutefois, ce mode manuel permet d’avoir accès à de nombreux réglages : balance des blancs, mise au point, ISO ainsi que le support du format DNG (RAW). Le LG G4 se permet même de supporter le réglage de la vitesse d’obturation et il se murmure que Samsung compte apporter ce support avec une prochaine mise à jour de son terminal. Cerise sur le gâteau, le LG G4 supporte pleinement l’API Camera2 et les applications tierces pourront donc tirer parti de toutes ces fonctionnalités, contrairement à des terminaux comme le HTC One M9 qui utilisent une API propriétaire.

interface photo LG G4

Screenshot_2015-03-16-23-17-46

IMG_1922

Un petit mot concernant la rapidité de mise au point. Les capteurs du Galaxy S6 et de l’iPhone 6 disposent tous les deux d’un autofocus à détection de phase (contrairement au traditionnel mesure de contraste). Le G4, quant à lui, utilise un autofocus laser et un capteur de spectre colorimétrique. Dans les faits, c’est l’iPhone 6 qui est le plus rapide à faire la mise au point alors que les terminaux de LG et Samsung sont difficiles à départager.

 

La tarte au citron

La meringue était bien brûlée, ce n’est pas un défaut des capteurs. Ici, c’est le Galaxy S6 qui parvient à afficher la tarte telle qu’elle apparaissait vraiment. La balance des blancs est un peu ratée sur le G4 alors que la photo délivrée par l’iPhone 6 est un peu trop sombre (n’oublions pas ici qu’il est facilement possible d’augmenter la luminosité sur l’iPhone).


 


 

Le bouquet de fleurs et son gâteau

Ici, le G4 dévoile son principal défaut : la surexposition des photos. La tarte est clairement trop lumineuse et le rendu qui s’approche le plus de la réalité est celui délivré par le Galaxy S6.


 


 

Le fraisier

Ici, le capteur de spectre colorimétrique du G4 semble faire ses preuves avec une balance des blancs bien réglée. Il devance alors le Galaxy S6 et l’iPhone 6 qui délivrent un cliché un peu trop froid.


 


 

Le bouquet de fleurs

Ici, c’est l’iPhone qui domine les débats avec une balance des blancs quasiment parfaite. Le LG G4 dévoile une photo trop jaune alors que le cliché du Galaxy S6 est un peu sombre.


 


Gâteau : détail à 100%

Nous avons croppé la photo du gâteau afin de l’afficher à 100 % de sa taille. Ici, on voit clairement le manque de détails de l’iPhone 6, à cause de son capteur de 8 mégapixels. Au contraire, le capteur de 16 mégapixels se place devant le capteur IMX240 du Galaxy S6. Toutefois, il est rare d’avoir à afficher des images de 8 ou 16 mégapixels à 100 % de leur taille originale. Mais sur des tirages, le LG G4 s’en sortira mieux.


 


 

Scène de nuit

Sur cette scène de nuit, le LG G4 prend clairement l’avantage face au Galaxy S6. La balance des blancs est mieux gérée sur le terminal du Coréen. Par rapport à l’iPhone 6, l’écart se resserre sur la balance des blancs. En revanche, le capteur non stabilité du smartphone d’Apple lui fait défaut et la photo n’est donc pas assez nette. En mode 100 %, malgré un capteur stabilisé, le Galaxy S6 se fait distancer par le G4 sur le niveau de détail comme on peut le voir sur la grue ou le tag au mur.


 


 


 

Notre avis

Au final, difficile de départager les trois terminaux. Chaque smartphone à ses avantages et ses inconvénients. Le LG G4 brille par son niveau de détail vraiment bluffant. Toutefois, sa balance des blancs n’est pas assez constante en mode automatique. Il demande donc à passer en mode manuel pour le dompter. Le Galaxy S6 de Samsung est un peu en retrait sur le niveau de détail, mais semble un peu plus homogène sur le reste avec notamment une exposition assez bien maîtrisée, mais une balance des blancs à l’ouest sur les scènes de nuit. Pour régler ce petit défaut, un passage en mode manuel s’avère nécessaire. Enfin, l’iPhone 6 est clairement en retrait sur les détails, mais c’est le terminal qui délivre des couleurs souvent proches de la réalité.

Il ne faut pas non plus oublier que les défauts constatés sur les LG G4 et Samsung Galaxy S6 sont facilement corrigibles en passant par les fichiers RAW (DNG). Il suffit alors d’importer les photos dans un logiciel de développement comme Lightroom et de régler finement la balance des blancs, l’exposition et tout un tas de paramètres, afin d’obtenir le cliché parfait.

Si vous vous contentez d’un usage réseau social / photos souvenir, les trois terminaux joueront parfaitement leur rôle. Seuls les utilisateurs un peu plus pointus devront faire un choix, et des concessions. Et on termine avec deux macros réalisés en mode manuel avec le LG G4. Si vous voulez récupérer les fichiers DNG, c’est par ici.

LG G4 macro gateau LG G4 super macro

À titre personnel, c’est le LG G4 qui m’a le plus marqué avec une application photo vraiment très ergonomique et la possibilité de réaliser des photos vraiment très nettes malgré un flou en arrière plan très fort, rendu possible par l’ouverture à f/1.8. De plus, le capteur stabilisé fait des merveilles la nuit. Il faudra toutefois être prêt à modifier ses photos avec un logiciel de traitement des RAW afin de corriger les petites erreurs colorimétriques.
Pour rappel, toutes les photos exposées dans cet article sont disponibles au format original en récupérant l’URL de l’image avec un simple clic droit et en retirant l’argument de taille (par exemple http://images.frandroid.com/wp-content/uploads/2015/06/LG-G4-gateau-3 au lieu de http://images.frandroid.com/wp-content/uploads/2015/06/LG-G4-gateau-3-1000×563.jpg).