Malgré l’échange des Samsung Galaxy Note 7, les problèmes semblent persister. Outre les problèmes d’autonomie très faible, la surchauffe de batterie fait encore parler d’elle en Chine, où la phablette d’un utilisateur a explosé.

samsung-galaxy-note-7-01

Samsung a réagi assez rapidement suite aux problèmes de batterie de son Galaxy Note 7, en demandant le renvoi de ses smartphones puis en procédant à l’échange de 2, 5 millions exemplaires. Mais la malchance (ou pas) continue…

 

Un Galaxy Note 7 qui fond

Malheureusement, plusieurs nouveaux cas de surchauffe de l’appareil en Chine ont été signalés depuis l’échange. D’après le site Bloomberg, un jeune homme a déclaré que son Galaxy Note 7 aurait explosé lundi matin seulement 24h après avoir reçu sa commande sur le site de e-commerce JD.com. Le client affirme que le smartphone a pris feu à cause de la surchauffe de sa batterie. Blessé aux doigts, il a partagé des photos, des vidéos de l’état carbonisé ainsi que le reçu d’achat et le numéro de série du produit sur lequel on aperçoit le carré noire, signe d’un modèle échangé.

samsung-galaxy-note-7-02

 

La réponse de Samsung

Samsung a proposé à l’utilisateur de rembourser son téléphone mais également de dédommager son ordinateur Mac alors touché, à condition de renvoyer l’appareil. L’homme de 25 ans a refusé cette proposition, suspectant le constructeur de ne pas révéler la cause de l’incident par la suite. Samsung dément dans un communiqué et affirme être « en contact avec le client et réalisera un examen minutieux de l’appareil en question lorsque nous l’aurons reçu  ».

 

La faute à qui ?

On recenserait quatre cas de phablettes en Chine ayant fondu à la supposée suite d’une surchauffe de la batterie. Cependant, l’information est à prendre avec des pincettes puisque Samsung a reconnu avoir fait appel à un prestataire totalement différent pour ses batteries sur le sol chinois. Toujours selon l’entreprise coréenne, la moitié des plaintes ne peuvent être reçues puisque les problèmes proviendraient d’une « source de chaleur externe ». Samsung aurait également relevé de nombreux faux cas d’explosion à travers le monde.

Quoi qu’il en soit, Samsung doit reconquérir le marché chinois qui se plaint de ne pas avoir reçu le même traitement que le reste du monde.

À lire sur FrAndroid : Samsung Galaxy Note 7 explosifs : l’affaire est presque terminée