Sony vient de mettre en ligne une mise à jour numérotée 28.0.A.7.24 pour le Sony Xperia Z3+. Selon le constructeur nippon, cette mise à jour est censée régler les soucis de température rencontrés avec le terminal.

xperia-z3-plus-2

Lors de notre test du Sony Xperia Z3+, nous avions constaté des performances médiocres pour un Snapdragon 810 par rapport aux autres terminaux équipés du même SoC. Après un test sous Real Racing 3 en analysant les données avec GameBench, il apparaissait évident que Sony avait volontairement bridé les performances du Snapdragon 810 à travers le governor d’Android qui régule les fréquences et les tensions du processeur et de la puce graphique. Lors de ce test, la température du terminal était d’ailleurs très élevée. Sony vient de mettre à jour le Xperia Z3+ avec une version logicielle 28.0.A.7.24 qui a pour but de « réguler les températures du smartphone Xperia Z3+ afin d’améliorer son confort d’utilisation« . Une formulation assez vague qui nous laissait craindre le pire, comme un bridage encore plus important de la fréquence pour réduire la température.

Nous avons alors relancé une session de 15 minutes de Real Racing 3 après avoir mis le terminal au frigo pendant plusieurs minutes. Après une analyse des données issues de GameBench, le couple CPU / GPU a vu sa fréquence s’effondrer au bout de 2 minutes contre 1 minute sur notre test initial. C’est mieux, mais bien trop médiocre pour un terminal haut de gamme. Au niveau des performances, c’est donc tout aussi mauvais. Au niveau de la chauffe, on laissera nos confrères équipés d’équipement spécialisé donner leur avis objectif. Subjectivement, le Sony Xperia Z3+ reste chaud lorsqu’il est fortement sollicité. Les modifications logicielles opérées par Sony semblent donc légères.

A lire sur le sujet : Notre test du Sony Xperia Z3+

Dans tous les cas, un Sony Xperia Z3 avec son Snapdragon 801 restera plus performant. Mais le Xperia Z3+ conserve quelques avantages comme les haut-parleurs stéréo et un capteur frontal amélioré pour les fans de selfies. Nous prévoyons également de réaliser un comparatif photo entre les deux terminaux pour tenter de détecter les éventuels changements qui auraient eu lieu sur la partie traitement logiciel.