Si ce n’est pas le premier retard que Tesla accuse, il semblerait que la firme ait encore des problèmes de production avec ses Model 3. Ceux-ci seraient liés à son usine chargée des batteries, la Gigafactory.

Tesla Model 3

Durant le mois de janvier, l’entreprise d’Elon Musk avait déjà annoncé qu’elle baisserait son objectif, passant ainsi des 5000 voitures prévues par semaine à 2500. Alors que les problématiques semblent se multiplier pour Tesla et sa Model 3, plusieurs médias pointent du doigt un nouveau retard dans la cadence de fabrication ainsi que dans la livraison.

Des ouvriers pas assez qualifiés ?

Selon la chaine de télévision CNBC, le problème est principalement dû à la Gigafactory, l’usine chargée des batteries située dans le Nevada. Pour obtenir des renseignements, CNBC a interrogé des employés de la firme américaine, anciens et actuels. Compte tenu du fait qu’une partie des batteries est assemblée à la main, les ex et actuels salariés expliquent que la production est plus longue que prévu compte tenu de la masse de commande.

Tesla est obligé d’aller chercher plus de main d’œuvre.

Cependant, certains affirment que les ouvriers en question ne soient pas tous suffisamment qualifiés pour répondre à cet objectif et ne seraient pas aussi rigoureux dans la recherche de failles que la sécurité d’une telle pièce le nécessiterait. Suite à ces accusations, un porte-parole de la compagnie a largement démenti en expliquant : « Pour être absolument clairs, nous maintenons les projections d’augmentation des taux de production de la Model 3 que nous avons fournies en début de mois ».

Il n’empêche que Tesla va devoir répondre à deux problématiques majeures : honorer 400 000 précommandes payantes et assurer ses clients de la fiabilité de ses batteries. Somme toute, la firme va devoir rassurer les plus inquiets tout en répondant à ses objectifs.