Xiaomi et Nokia viennent d’officialiser la signature d’un accord portant sur l’échange de brevets pendant plusieurs années, accompagné d’une collaboration sur des produits et services.

La signature de l’accord entre Nokia et Xiaomi

Encore au stade de rumeur il y a peu de temps, l’accord entre Nokia et Xiaomi est maintenant officiel. Contrairement à ce que les fuites prétendaient, HMD ne semble pas impliqué, et il ne devrait donc pas y avoir de smartphone Nokia utilisant les processeurs du fabricant chinois pour le moment.

En plus de ses activités dans la santé connectée et l’installation de réseau 4G, Nokia reste un acteur important de l’industrie mobile grâce à son portefeuille de brevets que le géant finlandais a bien su garder malgré le rachat de sa division mobile par Microsoft.

L’accord entre les deux entreprises porte justement sur l’utilisation des brevets de Nokia pendant plusieurs années. L’accord étant réciproque, Nokia pourra également utiliser les brevets de Xiaomi, même si on se demande quelle en sera l’utilité. Nokia précise que Xiaomi a également racheté de façon définitive une partie des brevets du Finlandais.

 

Des brevets pour l’international ?

La citation officielle de Lei Jun, CEO de Xiaomi, laisse peu de place au doute concernant le but de cette signature : « En tant qu’entreprise désireuse de porter plus de nouvelles technologies et d’innovation au monde, nous sommes enthousiastes à l’idée de travailler avec Nokia dans le futur ».

L’accord semble une nouvelle fois destiné à aider Xiaomi à sortir ses produits dans davantage de territoire. La firme n’avait jusqu’à présent pas les reins assez solides judiciairement pour être sûre de protéger ses produits sur les territoires occidentaux contre les éventuelles attaques de ses concurrents.

Il confirme cette idée plus loin : « nous souhaitons créer davantage de produits et de services remarquables qui proposent la meilleure expérience utilisateur pour nos fans à travers le monde ».

 

Un partenariat pour les nouvelles technologies

Le partenariat signé entre Nokia et Xiaomi comprend aussi un travail collaboratif sur de nouveaux marchés comme l’Internet des objets (IoT), l’intelligence artificielle ou les réalités augmentée et virtuelle. Les deux firmes pourraient donc développer de nouveaux produits ensemble à l’avenir.

Xiaomi va également aider Nokia avec la construction d’infrastructure réseau. On imagine que la position du géant en Asie devrait aider le Finlandais pour le moment bien implanté en Europe.