Xiaomi continue son internationalisation et s’installe en Espagne. Ses produits sont plus près que jamais de la France.

Xiaomi est déjà présent depuis quelques mois en Europe, mais jusqu’à présent la marque chinoise visait les pays d’Europe de l’Est comme la Pologne, l’Ukraine ou la Roumanie. Avec sa dernière expansion, le fabricant se rapproche un peu plus de la France. Xiaomi annonce en effet son arrivée en Espagne par un tweet sur son compte officiel international, et un lien vers le tout nouveau compte espagnol de la marque.

Une bonne nouvelle pour les Français

Cette arrivée en Espagne est une étape logique pour Xiaomi. D’une part, Android représente 91,1% des ventes dans le pays, où il domine largement son seul concurrent, iOS (alors qu’en France, Apple récolte toujours 18,5% des ventes). D’autre part, la situation économique de l’Espagne et du marché mobile semblent coller avec les marchés visés jusqu’à présent par Xiaomi.

Pour la France métropolitaine, c’est en tout cas une bonne nouvelle puisque Xiaomi proposera maintenant officiellement ses produits dans un marché frontalier, qui utilise les mêmes fréquences que la France. L’importation devrait donc devenir bien plus simple, en euros et sans taxes supplémentaires.

Reste à savoir quels seront les produits commercialisés par Xiaomi de l’autre côté des Pyrénées. Le fabricant s’est lancé aux États-Unis il y a plus d’un an, mais n’y commercialise que la Xiaomi Mi Box. Pour les smartphones, le problème reste l’importation des services de MIUI, à commencer par le Mi Store, qui n’existent pas ou ne sont pas compétitifs en Occident. On imagine que le Xiaomi Mi A1, Android One donc dénué de ces services, pourrait être l’ambassadeur de la marque en Espagne.