La marque Danew, partenaire de designers danois, croit dur comme fer en son mug connecté. L’Ocup, un produit onéreux, mais élégant, répond au slogan « Tea Time, Talk Time ». Voyons de quoi il retourne.

Ocup

Le MedPi, c’est généralement l’occasion de découvrir des produits que les fabricants cherchent à vendre aux revendeurs potentiels présents lors de ce salon professionnel. C’est-à-dire que l’on peut y voir des produits en cours de développement et des appareils que l’on n’est pas du tout sûr de voir un jour dans le commerce. C‘est le cas d’une étrange tasse connectée baptisée Ocup, que l’on doit à la marque française Danew, pour l’occasion partenaire de designers danois. Et pour le coup, cela se voit, tant le design de la bête est réussi.

Ocup

L’Ocup donc, c’est un mug plutôt grand (il contient 380 ml), dont l’intérieur est en verre et donc les parois sont isothermes. Jusqu’ici, un mug comme on en trouve pour quelques euros chez Ikéa, à ce détail près que l’appareil est connecté. C’est à ce titre une tasse plutôt costaud – 430 grammes sur la balance, à poser sur un socle de charge par induction Qi. Elle inclut une batterie de 570 mAh, se connecte à un smartphone en Bluetooth 4.0 et, naturellement, est certifiée IP68 afin de pouvoir être lavée (à la main seulement). À quoi tout cela sert-il ? D’abord, à la consommation de boissons chaudes. Il sera par exemple possible, par le biais de tags, de définir le temps d’infusion de sachets de thé, pour être averti automatiquement lorsque le breuvage est prêt. Le socle se chargera de réchauffer la tasse lorsque la boisson aura atteint une température minimum, à définir sur l’application compagnon de l’appareil. Un petit écran OLED affiche d’ailleurs la température au besoin, une notification « prêt à boire » et d’autres petites choses. Danew, qui présente son Ocup comme un objet destiné aux couples, a inclus au mug une fonction Chat : il est donc possible d’envoyer, depuis l’application ad hoc, des petits messages de tasse à tasse, affichés sur l’écran OLED en bas du mug, afin que les amoureux s’envoient des mots doux de bureau à bureau. Pour finir, l’application fournie avec l’Ocup se charge de créer un historique de la consommation d’eau journalière de son propriétaire, afin de lui indiquer s’il s’est suffisamment hydraté dans la journée.

Ocup

Si l’Ocup nous a tapé dans l’œil, c’est avant tout pour son design abouti. Ses fonctionnalités sont très sympathiques, mais absolument gadgets, le tout pour un prix assez prohibitif : Danew évoque pour le moment un prix conseillé supérieur à 150 euros et souhaite d’ailleurs être référencé chez Colette, le concept store parisien chez qui l’on retrouve des accessoires plus ou moins luxueux, Apple Watch comprise. Un challenge pour Danew, dont les produits habituels (smartphones ou tablettes en majorité) sont habituellement commercialisés en grandes surfaces et à des prix modestes. On se consolera sur un point : puisqu’il est compatible Qi, le socle de l’Ocup peut servir de chargeur pour un smartphone compatible, à commencer par les récents Galaxy S6 et S6 edge. C’est toujours ça de pris.