Si Nike s’apprête à mettre un terme à la fabrication de ses trackers d’activité, d’autres poursuivent sur cette voie, dont le Français Withings. Son Pulse a désormais un successeur, le Pulse O2 qui, comme son nom le laisse entendre, pourra mesurer le taux d’oxygène présent dans votre sang. Un oxymètre dans un bracelet, est-ce utile ?

Pulse O2

Nous avions testé le Pulse de Withings, ce petit bracelet intelligent, certes pas très social mais bénéficiant d’une autonomie longue (une quinzaine de jours), d’un poids plume et d’un capteur de fréquence cardiaque. Son successeur, le Pulse O2, va un peu plus loin dans le domaine de la santé, puisqu’il ajoutera à ces fonctionnalités déjà connues un oxymètre, c’est-à-dire un capteur capable de mesurer la saturation pulsée en oxygène : plus simplement, en utilisant un système lumineux associé à un capteur, un tel dispositif se charge de vérifier le taux d’oxygène dans le sang de son utilisateur sans passer pas un système agressif. Le Pulse O2 réalisera peu ou prou les mêmes tâches que le petit appareil que l’on pose au bout du doigt d’un patient dans un cadre hospitalier, par exemple, même s’il faut garder à l’esprit qu’un bracelet sportif ne peut en rien assurer la fiabilité nécessaire à un dispositif exclusivement médical.

Pulse O2

Pour le reste, le Pulse O2, facturé 119,95 euros sur le site de Withings, se charge de mesurer les calories brûlées, le nombre d’étages gravis, la distance parcourue (avec le nombre de pas associé), la durée de course à pied, la qualité du sommeil et enfin ces petites fonctionnalités santé qui constituent le plus de ce Pulse 02 : l’affichage du rythme cardiaque et de la saturation du sang en oxygène. Naturellement, ce type de données s’adresse plus à des sportifs accomplis qu’à des porteurs plus sédentaires, puisqu’elles prendront leur sens dans le cadre d’une activité intense. Withings propose avec son Pulse O2 une mise à jour de son Pulse, qui bénéficie dès à présent lui aussi d’une mise à jour de son logiciel afin de bénéficier d’une fonction oxymètre. Ce qui varie donc essentiellement entre le Pulse et le Pulse O2, c’est le bracelet avec lequel l’accessoire est livré.

Toujours équipé d’un écran OLED (128 x 32 pixels) tactile, l’appareil pèse 8 grammes et mesure 43 x 22 x 8 mm. Il sera livré avec un clip de ceinture et un bracelet en silicone, mais aussi son chargeur micro-USB, et pourra être assorti d’un bracelet en cuir un peu plus élégant. On pourra toutefois regretter que le design du Pulse n’ait pas été revu, son format rectangulaire et plat ne s’adaptant pas à tous les poignets. On peut le trouver dès à présent en noir ou en bleu et, malgré son design discutable, il reste l’un des trackers d’activité les plus complets pour un tarif ne dépassant pas la moyenne de ses concurrents. Connecté au smartphone en Bluetooth Low Energy, le Pulse O2 est compatible avec l’application Android de la marque, comme le Pulse premier du nom.