Aux États-Unis, un groupe de travail composé de plusieurs dizaines d’industriels du secteur des drones a émis des recommandations à la FAA. Les recommandations concernent l’enregistrement des drones, qui devrait être obligatoire d’ici peu aux USA.

drones dossier

La question de l’enregistrement des drones de loisir revient de plus en plus sur la table. On se souvient en effet qu’en France, un rapport parlementaire avait été remis en octobre dernier. Celui-ci préconisait la mise en place de balises sur les drones ou encore leur immatriculation et l’enregistrement de leur propriétaire dans une base nationale. Aux États-Unis, un groupe de travail composé de nombreux industriels du secteur comme Parrot, DJI, GoPro, GoogleX, Amazon Prime Air ont remis à la FAA une proposition d’évolution des règles. Cette proposition concerne uniquement l’enregistrement des drones.

 

Les drones de plus de 250 grammes

Pour le groupe de travail, tous les drones de plus de 250 grammes devraient être enregistrés (de manière gratuite), quel que soit leur usage : récréatif ou professionnel. En fait, ce n’est pas le drone qui devra être enregistré, mais son propriétaire. Ainsi, le propriétaire de plusieurs drones devrait être enregistré une seule fois dans la liste. Deux informations sont obligatoires : le nom et l’adresse du propriétaire. Une fois enregistré, le propriétaire du drone recevra un numéro d’identification. Ce numéro devra être fixé au drone, afin de pouvoir repérer facilement son propriétaire. Dans le cas contraire, le propriétaire devra envoyer à la FAA le numéro de série de son drone.

Le projet est intéressant, mais la limite de poids semble trop faible. En effet, de nombreux jouets inoffensifs devront être enregistrés, surtout avec l’approche de Noël. Il faudra aussi que la FAA réfléchisse à une amende pour non-respect de cette obligation. Pour le moment, les recommandations n’ont pas été approuvées, mais le New York Times pense que la FAA mette en place le mois prochain.