Introduction

Il y a quelques mois, Danew, une marque française finalement peu connue, a surpris son monde en annonçant un smartphone conçu en partenariat avec le rappeur français Rohff. Ce mobile, qui prend le nom de Surnaturel R500, nous est aujourd’hui parvenu entre les mains, pour un test complet. Mais malgré les bonnes intentions de la marque, et un travail assez convaincant de personnalisation du terminal à l’image du rappeur, il reste du chemin à parcourir à Danew pour fournir un smartphone bon dans la plupart des domaines. 

Surnaturel R500 Rohff 7

Fiche technique

 Surnaturel R500
Système d'exploitationAndroid 5.1 Lollipop
Taille d'écran5 pouces
Technologie d'écranIPS LCD
DéfinitionFull HD (1920 × 1080 pixels)
Résolution441 PPP
Traitement anti-rayuresCorning Gorilla Glass 4
SoCMediaTek MT6753
1,3 GHz
Nombre de coeurs8 × Cortex-A53 @ 1,3 GHz
Puce graphique (GPU)Mali-T720
Mémoire vive (RAM)3 Go
Mémoire interne (ROM)32 Go
Micro-SDOui (64 Go max)
Appareil photo (dorsal)13 mégapixels (f/2.2)
IMX 214
Appareil photo (frontal)8 mégapixels
Wi-FiWi-Fi 802.11a/b/g/n
Bluetooth4.0
NFCOui
FMOui
Port infrarougeNon
4G catégorie4
4G bandes800 / 900 / 1800 / 2600 MHz (compatible avec toutes les bandes de fréquences françaises)
SIM1 × nano-SIM
LocalisationGPS, Glonass
USBmicro-USB Type-C
Batterie2400 mAh
Dimensions141,4 × 69,3 × 7,4 mm
Poids142 grammes
EtanchéitéNon
CouleursNoir, Blanc,
DASNC
Prix299 euros

Qui est l’exemple ?

« Eh Eh Eh Eh ». Le téléphone de Rohff va s’attirer de nombreuses critiques, mais il y a une chose qu’on ne peut pas lui reprocher, c’est son originalité. On n’a pas l’habitude de voir un tel design, et qu’on aime ou non, le Surnaturel R500 a le mérite de ne ressembler à aucun autre téléphone. Il faut dire que le look a été bien travaillé/choisi afin de conférer au mobile une image brute, agressive, comme la musique qu’il représente. Bon choix de la part de Danew et de son rappeur égérie, donc.

Surnaturel R500 Rohff 9

Il y a d’abord cette tranche métallique et creusée qui rend le toucher si particulier et fait un peu « sortie d’usine ». Dire que c’est joli serait peut-être exagéré, mais c’est en tout cas cohérent avec l’image que le mobile semble vouloir renvoyer, et l’impression de qualité est bien présente. Malheureusement, cette tranche abrite deux petits défauts. Le plus visible, c’est la présence de pas moins de six antennes qui coupent régulièrement le métal. Le plus discret, c’est qu’on aperçoit des finitions plastiques derrière une des deux grilles de haut-parleurs sur la tranche inférieure, ce qui signifie qu’il s’agit d’une fausse sortie. Elle n’est là que pour l’esthétique.

Surnaturel R500 Rohff 5

Le deuxième élément propre à ce téléphone, c’est le R de Rohff qui siège sur la coque dorsale, et qui s’illumine lorsque l’on reçoit une notification. Encore une fois, on peut trouver cela moche si l’on veut, mais c’est en tout cas unique et original. Et c’est l’originalité qu’on demande plus régulièrement aux constructeurs sur leurs smartphones d’entrée et de milieu de gamme.

Surnaturel R500 Rohff 10

Cette coque est d’ailleurs en verre, et elle s’arrondit sur les extrémités, afin d’épouser la forme de la main et d’être plus agréable sur la peau lorsqu’on tient le téléphone. Le verre est formé de la même manière, d’ailleurs, sur la façade, bien que cela soit moins marqué que sur les mobiles premium. Voilà pourquoi on essaie de ne pas utiliser l’appellation 2,5D pour parler de ces deux surfaces.

Surnaturel R500 Rohff 3

Notons d’ailleurs qu’à l’arrière, on trouve un capteur d’empreintes digitales dans un module comprenant le capteur photo dorsal et le flash LED. Autre élément marquant sur ce mobile : la présence d’un port USB Type-C, ce que l’on ne voit parfois pas sur des smartphones plus haut de gamme. C’est donc un bon point.

Ecran

D’abord, on félicite Danew pour l’intégration d’un écran Full HD sur ce mobile. Ce n’est pas toujours le cas, et rappelons-nous du Galaxy J7 qui devait se contenter d’une dalle 720p alors même que les performances du mobile sont plutôt bonnes. Ici, on a un écran digne de la gamme dans laquelle le smartphone veut s’installer : le milieu.

r500

Côté mesures techniques, l’écran nous emballe beaucoup moins. On mesure une luminosité maximale de 307 cd/m2 (correct), un contraste de 893:1 (faible), et une température des couleurs comprise entre 8500 et 8000 Kelvin (idéal : 6500K). Conformément à ces mesures, il offre un résultat correct, mais peinera un peu lorsqu’on l’utilisera en extérieur, pour peu qu’il y ait du soleil. Les angles de vision sont corrects, sans vrai plus. Seul vrai bon point, cet écran est traité en Gorilla Glass 4.

 

Logiciel

Concernant l’installation logicielle, Danew ne s’est pas embarrassé avec une interface maison, et la firme n’en a de toute façon pas développé à notre connaissance. C’est donc une interface Android Stock qui nous fait face, avec un tiroir d’applications. Les applications préinstallées ne sont pas trop nombreuses (Snapseed, MobileGlobe, un lecteur musical, un gestionnaire de fichiers) et la marque a installé des liens rapides vers les réseaux sociaux du rappeur (Instagram, Facebook, Twitter).

Danew a aussi fait quelques modifications dans le menu des paramètres puisqu’il est possible d’activer ou désactiver la LED du logo R. Dans l’onglet réservé au fond d’écran, Danew offre aussi le choix entre trois photographies de Rohff, et les vrais fans seront ravis. En matière d’utilisation du mobile, il y a aussi une petite particularité puisqu’il faut appuyer longuement sur la touche multitâche pour l’ouvrir.

logiciel-R500

On regrette que le mobile ne soit pas installé sous Marshmallow, mais cela ne nous étonne guère. En revanche, on observe quelques ralentissements de l’interface, et on imagine que l’optimisation n’est pas le point fort de Danew.

Un mot sur le verrouillage par empreinte digitale, puisqu’il se met en place automatiquement lorsque vous enregistrez votre empreinte. La reconnaissance est correcte, avec tout de même quelques ratés, et l’on regrette que l’emplacement dédié à ce capteur soit un peu petit pour être correctement accessible.

La puissance

La puissance, la puissance… Elle est à peu près là. Quand on fait quelques recherches sur le processeur de ce smartphone, le MediaTek MT6753, on se rend compte qu’il a déjà été rencontré et testé par notre rédaction, notamment sur un certain Wiko Fever 4G ou sur le Meizu M2 Note. Et dans le cas de ces deux smartphones, le constat a été plutôt bon, la puce se montrant pratiquement équivalente à un Snapdragon 615. Ainsi, cela signifie que ce SoC se classe comme un bon milieu de gamme. Ce qui est plus dommage, c’est que cette puce n’est pas récente, même si sa date de naissance n’influe en rien dans les performances.

 Surnaturel R500Wiko FeverAlcatel One Touch Idol 3 (5,5 pouces)
Ecran1080p1080p1080p
SoCMediatek MT6753Mediatek MT6753Snapdragon 615
PCMark3979 points3916 points3387 points
3DMark Ice Storm Unlimited6359 points6870 points7530 points
GFXBench T-Rex (onscreen / offscreen)12 / 12 FPS13 / 12 FPS12,9 / 13,7 FPS
GFXBench Manhattan (onscreen / offscreen)4,2 / 4,2 FPS4,4 / 4,2 FPS5,7 / 6 FPS

D’ailleurs, celle-ci nous offre à peu près les mêmes résultants que ceux aperçus précédemment sur les mobiles qui en sont équipés. Lors des sessions de jeu, le smartphone se comporte très bien, et l’expérience est fluide. On est en mesure de faire tourner la plupart des jeux gourmands, mais il faudra se méfier de trop violentes chauffes de la carlingue. Si on avait eu le Cat S60 sous la main, je pense que sa caméra thermique se serait vraiment affolée à certains moments.

Communications

Le Surnaturel R500 est compatible 4G, mais sa qualité d’appel n’est pas optimale. L’accroche réseau ne souffre d’aucun défaut, mais c’est le son qui est un peu caverneux. Nos correspondants ne semblent par contre avoir aucun problème pour nous entendre.

Comme souvent avec les puces MediaTek, l’accroche GPS n’est pas suffisante. On met beaucoup de temps à trouver le signal GPS et il faudra se trouver dans un endroit bien couvert en 3G/4G. Autrement, le mobile est compatible avec le Bluetooth 4.0, le Wi-Fi 802.11 b/g/n.

Le son qui tue

Photographie

C’est souvent dans le domaine de la photographie que pêchent les constructeurs qui ne sont pas fortiches en développement logiciel. Et Danew en est une preuve flagrante puisque l’appareil photo du Surnaturel R500 by Rohff est franchement médiocre. On ne lui trouve que peu de qualités.

IMG_20160608_205751 IMG_20160608_205841

Il est lent au déclenchement, la luminosité est gérée très aléatoirement, le focus est lent et parfois peu précis, la netteté varie au sein de l’image de manière incompréhensible, on a pas mal de bruit numérique même sur certains clichés de jour, les photos de nuit sont floues si on bouge d’un millimètre, la balance des blancs est mauvaise de nuit, et enfin, même le mode HDR ne parvient pas à éclairer nos scènes. Voilà le bilan de tout ça.

IMG_20160608_224600 IMG_20160609_002148

On s’imagine franchement mal utiliser ce smartphone pour capturer des bribes de notre vie tous les jours. En plus, le passage de l’appareil photo à la galerie est une véritable lutte. La caméra frontale sauve un peu l’affaire puisqu’elle se montre plutôt rapide et précise.

Son

Avec un rappeur, sur quel argument peut miser Danew ? Allez, réfléchissez bien. Oui, tout à fait, toi au fond, le son ! Mais « le son qui tue », c’est surtout une référence à un des classiques du rappeur et c’est plus pour le clin d’oeil qu’autre chose, puisque le smartphone n’embarque pas de technologie particulière lui permettant de vanter un meilleur son que chez les autres constructeurs. Le Président de Danew nous indique seulement que lors de la conception, il a été choisi d’intégrer une boîte de résonance au niveau du haut-parleur, histoire de gonfler un peu le volume de sortie.

DSC_9716

Dans la boîte, Danew fournit également une paire d’écouteurs semi intra-auriculaires au look se mariant parfaitement avec le mobile. Ils sont franchement pratiques, et je les ai particulièrement apprécié pour aller courir puisqu’ils tiennent parfaitement dans l’oreille, isolent bien du bruit extérieur, et le son est de qualité. En l’absence d’outil pour mesurer, je ne peux en faire qu’un bref retour positif.

Autonomie

En ce moment, quand on teste un smartphone, on a plutôt l’habitude de le voir performer sur le test d’endurance vidéo, et se montrer un peu moins impressionnant en utilisation quotidienne. Ici, le constat est inverse puisque le téléphone est carrément réfractaire au test d’une heure de vidéo HD sur YouTube avec la luminosité réglée sur 200 cd/m2 puisqu’on note une perte de 29 % de charge. C’est beaucoup beaucoup (BEAUCOUP) trop, d’autant que le mobile chauffe pas mal pendant ce travail.

Autonomie
  • R500 : 71
  • Galaxy J7 : 93

En utilisation quotidienne, l’autonomie est par contre bien meilleure. Le smartphone se classe dans le moyenne, avec une autonomie qu’on évalue à un jour et demi, et la veille ne consomme d’ailleurs presque rien. En fait, et on le vérifie lors d’une utilisation intensive, l’autonomie va de pair avec la chauffe du mobile. Cela veut dire que, par manque d’optimisations, l’utilisation multimédia fait chauffer le mobile, et la chauffe entraine une perte accrue de l’énergie. Le R500 est donc un smartphone pour ceux qui n’utilisent pas énormément leur smartphone.

L’interview

Intrigués par le Surnaturel R500, mais plus généralement par la stratégie de Danew qui se lie à des artistes et célébrités pour concevoir ses produits, nous avons posé quelques questions à Renaud Amiel, le Président de Danew.

À lire sur FrAndroid : Danew : « Nous travaillons sur un casque de réalité virtuelle avec Rohff »

Test Danew Surnaturel R500 Le verdict

design
7
On peut détester le look du mobile si on veut, voire le logo à l'arrière... un peu particulier, il n'empêche que le R500 ne ressemble pas à n'importe quel smartphone. Le mobile est de meilleure qualité qu'on ne le pensait, avec sa tranche de métal et ses surface en verre (avec Gorilla Glass), et le constructeur intègre même un capteur d'empreintes et un USB Type-C.
écran
7
C'est bon en matière de définition (Full HD), mais moins dans les chiffres. Et on a même le sentiment que la réactivité laisse parfois à désirer.
logiciel
5
Pas de chance, c'est Lollipop qui officie ici, et on a peu d'espoir de voir Marshmallow arriver. L'interface est légèrement personnalisée pour Rohff, mais on observe quelques ralentissements. Dans l'ensemble, c'est correct.
performances
5
Les performances sont honorables et c'est bien là l'essentiel. Malheureusement, elles s'accompagnent souvent de la chauffe du terminal, ce qui influe beaucoup sur l'autonomie.
caméra
4
Côté appareil photo, ce n'est vraiment pas ça, mais on s'en doutait, le domaine ne réussissant qu'aux constructeurs qui y développent beaucoup. On se console avec la paire d'écouteurs de qualité fournie avec.
autonomie
5
Comme mentionné pour les performances, la chauffe du terminal influe négativement sur l'autonomie qui se dégrade très rapidement en usage multimédia.
Note finale du test 5/10
Bon. Lors des premiers jours d'utilisation, on se disait que ce Surnaturel R500 n'était finalement pas si mal : joli design, performances correctes, écran convaincant....

Malheureusement, plus les jours ont passé, et plus les mauvaises surprises ont fait leur apparition. D'abord, le mobile chauffe souvent, ce qui l'handicape sur les performances à moyen et long terme, et influe beaucoup trop sur l'autonomie, qui en devient médiocre.

Les mesures d'écran, malgré une dalle Full HD, ne sont pas particulièrement bonnes non plus, mais à la limite, cela ne sera pas déterminant pour l'utilisateur. Le manque d'optimisation rend l'expérience logicielle un peu saccadée, et on attend que Danew se lance véritablement dans le développement logiciel pour proposer beaucoup mieux en matière de photographie.

Les fans du rappeur pourront en tout cas se contenter d'avoir un mobile assez unique dans son genre.
  • Points positifs
    • Design original
    • Ecran Full HD
    • USB Type-C & Lecteur empreintes
  • Points négatifs
    • Autonomie décevante
    • Chauffe facile du mobile
    • Manque de fluidité et de réactivité
    • Capteur photo médiocre