Philips nous a conviés ce matin à une présentation de sa nouvelle gamme de télévision haut de gamme. Les séries 6400, 7100 et 7600 sont les premières télévisions du constructeur à tourner sous Android TV. Nous avons pu les voir et poser quelques questions aux représentants de la marque.

Phillips TV serie 7100 android tv

 

Des télévisions haut de gamme mais pas dernier cri

Cela fait maintenant quelques années que Philips ne produit plus lui-même ses télévisions. En fait, derrière Philips TV se cache la marque taïwanaise, TP Vision, qui exploite la marque uniquement en Europe. Philips, puisqu’il s’agit bien de produits de la marque, ne s’en cache pas, ses télévisions sont avant conçues pour le grand public. Pas question pour la marque de vendre sa nouvelle série de téléviseurs haut de gamme plus de 2000 euros. C’est ce qui explique pourquoi ces télévisions 4K ne sont ni incurvées et ne proposent pas (encore) de dalles OLED, que Philips juge trop chères pour l’instant. Les trois modèles présentés, les séries 6400, 7100 et 7600, sont donc toutes des télévisions 4K (3 840 × 2 160) sur des dalles LCD avec un rétroéclairage LED (on suppose qu’il s’agit du Edge LED), dont la diagonale varie de 40 à 55 pouces suivant les modèles, qui embarquent un dispositif Ambilight (à l’exception de la série 6400, qui en est dépourvue) et des processeurs Marvell à deux (série 6400) ou quatre cœurs (7100 et 7600). Surtout, et c’est ce qui nous intéresse, ces trois nouvelles télévisions intègrent toutes Android TV nativement.

Phillips TV serie 7600 android tv

L’arrivée d’Android au sein des téléviseurs de Philips n’est pas une réelle nouveauté. Le constructeur avait déjà installé certains de ses anciens appareils sur Google TV, basé sur Jelly Bean. Sur ces trois nouvelles séries, c’est Android TV, basé sur Android Lollipop, qui est installé. Ces télévisions sont certifiées par Google. Cela signifie que l’interface ne comprend pratiquement aucune surcouche. On retrouve donc les menus traditionnels d’Android TV, séparés en grandes catégories d’applications diverses : du contenu recommandé par Google, les applications installées sur la télévision, les jeux vidéo du Play Store et un bandeau d’application propre à Philips. La navigation s’effectue alors avec la télécommande. Est-ce l’interface d’Android TV ou la télévision de démonstration ? En tout cas, j’ai eu l’impression que la navigation n’était pas toujours très fluide lors de la navigation au sein des menus.

En savoir plus : Test de la Nexus Player et d’Android TV

Phillips TV serie 7100 android tv presse

 

Android TV pour rendre la télévision vraiment intelligente

La certification de Google est aussi l’assurance d’avoir une télévision mise à jour régulièrement. L’un des représentants de Philips expliquait qu’en raison de cette certification, il est certain que ces nouvelles télévisions soient mises à jour vers Android TV sous Android M dès que possible. C’est aussi cette certification qui permet à la télévision d’embarquer un Chromecast, ce qui évite d’investir dans une petite clé supplémentaire. Dernier point, Philips a intégré la reconnaissance vocale sur sa télécommande de la série 7600. Il sera donc possible de parler à sa télécommande pour piloter son poste (« lancer l’application Netflix »), ou faire des recherches via Google Now (« clip de Alizée »).

On le sait maintenant depuis de nombreux mois, tous les constructeurs de télévisions qui intègrent Android TV à leurs appareils ne peuvent pas toucher à l’interface. Google leur permet simplement d’ajouter une rubrique d’applications qu’ils peuvent personnaliser et dans laquelle ils peuvent proposer tout le contenu qu’ils souhaitent, que cela soit des réglages de la télévision, des applications Android qui leur sont propres ou des options. Philips nous a d’ailleurs assuré que lors du déballage de la télévision, cette dernière, en fonction de l’IP de l’utilisateur, va installer automatiquement des applications de catch-up TV (type Pluzz, MyTF1) françaises. Les séries 6400, 7100 et 7600 ont également été certifiées par Netflix. Ce qui signifie concrètement que l’application est préinstallée sur la télévision et que la télécommande comprend un bouton Netflix qui lance directement l’application lorsqu’on appuie dessus.

pied lateral Phillips TV serie 7100 android tv presse

Contrairement aux anciennes TV de Philips, les séries 7100 et 7600 disposeront de pieds latéraux et non plus centraux.

Ces nouvelles télévisions supporteront également le Bluetooth. On pourra donc connecter une enceinte sans fil ou une télécommande universelle à la télévision mais il sera surtout possible d’appairer des manettes de jeu à la télévision. Une fonctionnalité obligatoire pour profiter des jeux du Play Store sur Android TV. Il ne faudra toutefois pas s’attendre à de grandes performances dans les jeux en 3D de la part de ces télévisions. Processeur Marvell oblige, plus spécialisé dans le traitement de la vidéo que la puissance de calcul et la 3D, les jeux gourmands tournent avec un framerate très limité. Des jeux plus contemplatifs et plus calmes, du type Soldat Inconnu, se prêtent plus facilement au jeu sur ce genre d’écrans. De fait, Android TV est avant tout fait pour installer des applications liées à la télévision ou à la vidéo, les jeux vidéo sont surtout présents pour les boîtiers Android de type console, comme la Shield Android TV.

Philips considère d’ailleurs l’intégration d’Android TV comme une fonctionnalité supplémentaire et pratique à ses appareils plus qu’un argument de vente. Au démarrage de la télévision, l’écran affichera la dernière chaîne de télévision utilisée et non le launcher d’Android TV. Les télévisions sont avant conçues pour répondre aux attentes du grand public, qui n’est pas forcément friand d’une interface conçue avant tout pour des personnes plutôt au courant des dernières technologies.

Phillips TV serie 7600 android tv press bezel

Les bords d’écran de la série 7600.

Sortie prévue pour la fin du mois

Les Philips Série 6400, 7100 et 7600 seront disponibles avant la fin du mois dans différents magasins et boutiques en ligne. Pour la série 6400, disponible en 40, 50 et 55 pouces avec un processeur dual core, sans Ambilight, avec une fréquence de rafraîchissement de 50 Hz en natif il faudra compter respectivement 799, 999 et 1299 euros. Pour la série 7100, disponible en 43, 49 et 55 pouces, avec un processeur Marvell quad core, un Ambilight deux côtés et une fréquence de rafraîchissement de 50 Hz en natif il faudra compter respectivement 999, 1299 et 1599 euros. Enfin, la série 7600, disponible uniquement en 49 et 55 pouces mais dotée d’un Ambilight trois côtés et d’une fréquence de rafraîchissement de 100 Hz il faudra compter 1599 ou 1999 euros.