Orange présente aujourd’hui une nouvelle gamme de smartphones à ses couleurs, tous compatibles avec le réseau 4G. Ils prennent le nom de Nura 2, Dive 30 et Dive 70.

L'Orange Nura 2

L’Orange Nura 2

En grande forme ce matin – il souligne les performances des téléphones à son nom en Europe-, Orange présentait trois nouveaux smartphones rejoignant son catalogue de terminaux compatibles 4G. Comme d’habitude, le premier opérateur hexagonal a fait appel à des constructeurs habitués à produire des appareils en marque blanche. On retrouve ainsi TCL Mobile, propriétaire de la marque Alcatel OneTouch, derrière au moins l’un d’entre eux : le Nura 2. La firme chinoise avait d’ailleurs signé le premier Nura en tout début d’année.

 

En entrée de gamme, les Dive 30 et Dive 70

L'Orange Dive 30

L’Orange Dive 30

Avec ses trois smartphones, Orange met le cap sur la 4G. En entrée de gamme avec ses Dive 30 et Dive 70 pour commencer, puisque le Dive 30, sous Lollipop 5.1 tout de même, dispose d’un petit écran de 4 pouces de 480 x 800 pixels, d’un SoC quadricœur (non précisé) MediaTek à 1 GHz, de 1 Go de RAM, de 8 Go de stockage et d’une batterie de 1600 mAh.

Le Dive 70 propose quant à lui un écran de 5 pouces 720p, mais passe à un SoC Qualcomm Snapdragon 210 à 1,1 GHz, toujours avec 1 Go de RAM, 8 Go de stockage et un port microSD. Sa batterie monte logiquement à 2200 mAh, et son appareil photo à 8 mégapixels.

En revanche, les deux téléphones, déjà disponibles, partagent un prix contenu, fixé à 76,90 euros pour le Dive 30, et à 129,90 euros pour les Dive 70. Un tarif somme toute logique au vu du positionnement très entrée de gamme des deux téléphones, qui ont toutefois le mérite d’être tous deux compatibles 4G. Notez également qu’un Dive 50 arrivera en novembre prochain, avec un écran de 4,5 pouces (480 x 854 pixels), toujours 1 Go de RAM et un appareil photo de 5 mégapixels. Son prix n’a pas encore été communiqué, mais on l’imagine autour de la centaine d’euros.

Orange Dive 70

 

Un Nura 2 au rayon des phablettes

Pour trouver un appareil un peu plus haut de gamme, il faut se tourner vers l’Orange Nura 2, dont la sortie est prévue pour la fin du mois. L’appareil, esthétiquement un peu plus enthousiasmant que ses camarades, mesure 152,4 x 7,9 x 75 mm pour un poids de 150 grammes. Il abrite un écran Full HD de 5,5 pouces, sous lequel on retrouve un SoC Qualcomm octocœur (probablement un Snapdragon 615) couplé à 2 Go de RAM, 16 Go de stockage et à un port microSD. Ce Nura 2 est doté d’une batterie de 3500 mAh, d’un appareil photo de 13 mégapixels et tourne sous Android 5.0.2, contrairement aux Dive, nativement équipés d’Android 5.1. L’appareil coûtera environ 241 euros à sa sortie, ce qui le place dans la moyenne des smartphones dotés d’un Snapdragon 615.

Ceux qui s’y risquent devront, en achetant l’un de ces smartphones, s’accommoder de la nouvelle interface développée par l’opérateur, Orange Expérience 7. Elle inclut notamment de nouveaux fonds d’écran, une app permettant de choisir un launcher standard ou simplifié, et un système de lettres à dessiner sur l’écran pour accéder à certaines applications.