En plus d’une nouvelle offre Bbox Miami+ enrichie, Bouygues Telecom prépare visiblement un nouveau décodeur, compatible 4K, qui fera on l’espère oublier l’échec de la première génération.

Bouygues Telecom créait l’événement à la Google I/O 2014, en figurant parmi les premiers partenaires de Google pour Android TV, aux côtés de multinationales telles Sharp, Sony et TP Vision (Philips). Il dévoilait le lendemain le premier vrai décodeur Android TV (par opposition au décodeur d’appoint Google TV de SFR), incluant une offre triple play conventionnelle.

Puis l’enthousiasme des médias et des consommateurs est vite retombé, face à un produit « fini » défectueux. Malgré une hausse de 3 euros par mois, « garantie selon l’opérateur d’une maintenance technique de qualité », la Bbox Miami fonctionne toujours très mal. Plus de deux ans après son lancement, elle est toujours victime de ralentissements et de plantages chroniques, qui imposent un redémarrage presque à chaque séance TV… chez ceux qui n’ont pas encore renoncé à l’utiliser.

La Bbox Miami 4K se dévoile

Les abonnés Bbox Miami attendent donc de pied ferme une nouvelle génération de décodeur, annoncée de longue date.

Un nouveau décodeur, répondant au nom de code Arcadyan Bouygtel4K, vient justement de faire son apparition, à l’instar d’un smartphone, dans la base de données du benchmark Geekbench. Bouygues Telecom redonne donc sa chance à Arcadyan, le fabricant taïwanais auquel on doit déjà la première Bbox Miami.

Le benchmark révèle pour commencer que le décodeur exécute Android 7.0 Nougat, la dernière version en date, ce qui est un bon début.

On apprend aussi qu’il repose sur un CPU à 4 cœurs ARMv8 à 1,2 GHz. Ceci correspond notamment à la puce Marvell Armada 1500 Ultra, successeur de la puce Armada 1500 Pro de la première Bbox Miami, ce qui nous laisse plus dubitatifs.

Il s’agit néanmoins d’une puce à la page, comportant un CPU à quatre cœurs ARM Cortex-A53 et un GPU Vivante GC7000XS à huit unités. De quoi décoder du HEVC et du VP9 jusqu’en 2160p 10 bits 60 i/s, du H.264 en 1080p, et de sortir un signal Ultra HD sur une sortie HDMI 2.0 et HDCP 2.2.

Marvell Armada 1500 Ultra Block Diagram

Reste à savoir d’une part si la mise en œuvre sera réussie, et d’autre part quand cette Bbox Miami 4K sera lancée, et si les abonnés Bbox Miami pourront effectuer la mise à niveau.

Quoi qu’il en soit, la Nvidia Shield TV est dès à présent une valeur sûre, beaucoup plus puissante, et mature. Comparé au décodeur d’un FAI, il lui manque toutefois le bouquet de télévision du FAI, plus fourni et offrant une bien meilleure qualité d’image que des services OTT comme Molotov ou myCanal (1080i50 à 15 Mb/s vs 720p25 à 3 Mb/s).

À lire sur FrAndroid : Quelle box sous Android TV choisir ?