Introduction

Arrivé fin 2013 dans nos étalages, nous retrouvons le Wiko Darkmoon qui est un smartphone doté d’un écran de 4,7 pouces, une limite psychologique pour beaucoup d’utilisateurs. Pour ne pas vous mentir, nous sommes bien devant un écran de 4,7 pouces, mais dans un corps de 5 pouces avec les mêmes dimensions qu’un Samsung Galaxy S4 pour l’exemple (en termes de longueur et largeur). Vendu sous les 200 euros, voici notre verdict sur ce Wiko Darkmoon. 

android test frandroid wiko darkmoon image 000

L’année 2012 fut vraiment une révélation pour la marque Wiko qui a commencé à se faire connaitre sur le marché de la mobilité français, et ce, notamment grâce au Wiko Cink Slim avec un positionnement tarifaire très agressif. Une année simplement pour se forger une réputation dans le secteur des smartphones d’entrée de gamme accessibles. Hélas, il n’aura fallu que quelques mois pour que la marque soit rattrapée par la concurrence, on peut notamment penser aux pionniers du secteur, tels que Acer, Archos, Acer, Huawei, ZTE, Motorola et d’autres, qui ont su proposer des alternatives intéressantes à des prix très bas. Fin 2013, l’Américain Motorola mettait une grosse claque à toutes les marques, y compris Wiko, en débarquant avec son Moto G à moins de 170 euros en version 8 Go. Tout ça pour dire que Wiko n’est plus le seul à proposer des solutions intéressantes à petit prix sur le marché des smartphones d’entrée de gamme.

Bien que cela ne soit pas la première fois que la marque en propose, nous pouvons tout de même souligner l’arrivée de l’aluminium sur un produit positionné autour de 180 euros. En vérité, seule la partie dorsale centrale est composée d’aluminium. En mettant cela de côté, tout le reste du produit est composé de matériaux en plastique qui sont très, voire trop sujet aux traces de doigts. En plus de la coque dorsale qui freine les risques de casse, il faut également souligner que l’écran tactile de 4,7 pouces en HD (720 x 1280 pixels) est protégé par une vitre de résistance aux chocs et aux rayures de la technologie Corning Gorilla Glass 2. Concernant les performances, le Darkmoon s’avance avec un processeur quadri-cœur de la série MediaTek MT6582 cadencé à 1,3 GHz, assuré par une puce graphique Mali-400 MP et 1 Go de RAM. Pour s’étaler un peu plus sur la mémoire embarquée, il s’appuie sur un faible 4 Go d’espace de stockage avec un lecteur micro-SD (compatible jusqu’à 32 Go) qui viendra en partie sauver la mise grâce à la compatibilité App2SD qui permet de déplacer les applications sur la mémoire externe de l’appareil. Pour répondre à la question des performances, il s’en sort plutôt bien en utilisation et avec des jeux qui réclament beaucoup de ressources.

Ce point en amenant un autre, la consommation des ressources. Qu’est-ce que Wiko peut bien nous proposer dans un mobile à 180 euros ? Le Darkmoo, embarque une batterie de 1800 mAh tout rond. Premier avis sur la batterie, ce n’est pas convaincant et on vous expliquera pourquoi plus loin. Ce qui est un peu mieux, c’est le capteur dorsal de 8 millions de pixels qui se défend plutôt bien pour un entrée de gamme, mais cela ne volera certainement pas plus haut. Il est assez difficile de positionner les produits en gamme. On dira tout simplement qu’il est bien plus qualitatif que les produits qui sont habituellement commercialisés par la marque. Avec cela, on note la présence du Bluetooth 4.0, Wi-Fi b/g/n (peut-être un peu limité), GPS avec A-GPS et une compatibilité HSPA+ (3G++) jusqu’à 21 Mbit/s. Et non pas de LTE 4G au rendez-vous, ni même de 3G jusqu’à 42 Mbit/s. Petite, voire grosse déception. Outre cela, nous allons désormais attaquer le test du Darkmoon qui présente, certes, des avantages mais qui n’est pas exempt de défauts.

 

Contenu de la boîte

android test frandroid wiko darkmoon image 02

Dans la boite, nous retrouvons :

  • un Wiko Darkmoon (avec sa batterie de 1800 mAh sous le capot)
  • un adaptateur de carte SIM (car oui compatible micro et mini SIM)
  • un câble micro USB au design plat (dans l’esprit des Jays)
  • un adaptateur secteur classique (100 à 240v, 0,15 A, 1000 mA)
  • un kit piéton/main libre au design plat (aussi dans la ligne de design des Jays
  • un outil d’éjection de carte SIM (en aluminium)
  • un guide d’utilisation rapide multilingue

 

Fiche technique

ModèleWiko Darkmoon
VersionAndroid 4.2.2 "Jelly Bean"
Écran4,7 pouces
Définition720 x 1280 pixels (HD)
TechnologieTFT-IPS
Densité de pixels~ 312 pixels par pouce
Résistance aux chocs et aux rayuresOui (Corning Gorilla Glass 2)
ArchitectureCortex-A7
SoCMediaTek MT6582
Nombre de cœursquadruple-cœur (4)
Cadence du processeur1,3 GHz
Gravures28 nanomètres
Puce graphique (GPU)Mali-400 MP1 (1 cœur)
Mémoire vive (RAM)1 Go
Mémoire interne (ROM)4 Go (dont 0,98 Go dédié aux données : apps, jeux, et divers fichiers)
Support micro SD-HCOui (jusqu'à 32 Go)
APN (Caméra)8 mégapixels
Caméra frontale5 mégapixels
Carte SIMmicro-SIM et mini-SIM
Wi-FiOui, 802.11 b/g/n
DLNA - Hostpot WiFi
Hotspot Bluetooth - Hotspot USB
Oui - Oui
Oui - Oui
Bluetooth4.0 avec LE et A2DP
RéseauxHSPA+ (3G++)
Vitesse internetjusqu'à 21 Mbit/s
NFC (Near Field Communication)Non
GPSOui (avec A-GPS)
CapteursAccéléromètre, Orientation, Luminosité, Proximité
Port micro-USB - HDMIOui - Non
(compatible On-the-go)
Sortie jack 3,5 mmOui
Tuner FM (Radio)Oui
Amélioration sonoresNon
Batterie1800 mAh
Dimensions137,5 x 68 x 7,9 mm
Poids110 grammes
DAS0,376 W/kg
Prix conseillé~ 180 euros

 

Prise en main

Premier aperçu

À première vue le Wiko Darkmoon n’est pas déplaisant à l’œil, mais les plus pointilleux critiqueront sûrement les bordures de l’appareil qui sont tout de même assez imposantes. Pour vous donner une idée, nous sommes à 0,4 cm entre l’écran et la bordure sur les flancs gauche et droit pour un total de 0,8 cm pour les deux côtés. Sur la partie haute et basse, on additionne approximativement 3 cm, soit 1,5 cm sur les parties les plus larges. Comme nous le rapportions, le Wiko Darkmoon est un mobile de 4,7 pouces dans un corps de Galaxy S4 (qui s’accompagne d’un écran de 5 pouces en passant). Outre cela, l’appareil est assez agréable à tenir en main et cette coque arrière centrale procure une sensation de qualité assez plaisante. Hélas, il n’est pas parfait… Le produit a tendance à glisser des mains à la différence d’autres produits de la marque.

android test frandroid wiko darkmoon image 00

Là où nous pouvions  atteindre facilement la barre d’état sur les Moto G ou Moto X par exemple, cela sera un peu plus difficile avec le Wiko Darkmoon. Bien sûr, il est toujours envisageable de le tenir vers le milieu, mais du coup la main ne fait plus office d’appui et les risques de chutes sont décuplés. Sans nul doute, un défaut majeur qui aurait pu être vérifier avant le choix d’un tel smartphone. L’autre défaut qui pour nous mérite d’être soulevé est sûrement les traces de doigt. Il est certes tout noir mais cela ne lui empêche pas d’être très sensible aux traces de doigt. On a limite l’impression de se transformer en femme de ménage à le nettoyer plusieurs fois par jour. Un conseil ne sortez pas sans un chiffon de nettoyage. Que vous ayez les mains propres ou sales, les traces de doigt seront tout aussi fréquentes et très voyantes.

android test frandroid wiko darkmoon image 001

Sur la partie avant haute du produit, on croisera le logo imprimé de Wiko, suivi d’un haut-parleur avec une LED double couleur incrustée (rouge et noire). Un peu plus sur la gauche, les deux capteurs de luminosité et mouvement habituels sont présents, accompagnés d’un capteur frontal de 5 millions de pixels qui est vraiment pas mal pour le coup. En plus de faire le bonheur des amateurs de selfies, le capteur est également capable d’enregistrer de la vidéo en HD 720p.

android test frandroid wiko darkmoon image 04

Choix discutable, la barre de navigation est accessible par le biais des touches sensitives tactiles. Comme tous les autres smartphones de la marque d’ailleurs.

android test frandroid wiko darkmoon image 05

Au sommet de l’appareil sont positionnés le port casque (jack 3,5 mm) et le micro-USB (2.0) compatible OTG en passant ! Il vous est donc possible de brancher un disque dur externe, ou encore une clé USB sur ce dernier. De là, vous pourrez y lire et y modifier les données librement.

android test frandroid wiko darkmoon image 09

En faisant pivoter le produit, on remarque que la tranche droite présente les habituels boutons de volume (+ | -) et la touche d’alimentation (Power) en plastique.

android test frandroid wiko darkmoon image 07

Quant à la tranche gauche, il y a seulement l’emplacement mini SIM. Les emplacements Micro-SIM et micro-SD sont situés à l’intérieur du produit.

android test frandroid wiko darkmoon image 08

Au dos, nous apercevons un deuxième logo Wiko qui est cette fois gravé dans la coque. Au dessus de celui-ci se trouvent le capteur dorsal de 8 millions de pixels suivi d’un flash de type LED. À l’opposé, il y a une enceinte mono d’une qualité assez moyenne et la possibilité d’ouvrir la partir basse. L’intérêt ? Aucun, c’est sûrement destiné aux réparateurs lorsqu’un composant vient à casser. Quoi que, on est en droit de se poser des questions à ce sujet pour les Wiko.

android test frandroid wiko darkmoon image 06

Bien que l’on puisse ouvrir la coque, la batterie n’est cependant pas amovible puisqu’elle est camouflée dans la partie centrale de l’appareil. Une fois ouverte, la partie haute de la coque permet d’accéder facilement au lecteur micro SD (compatible jusqu’à 32 Go) et au second emplacement SIM (SIM de taille standard cette fois).

android test frandroid wiko darkmoon image 12

La bonne nouvelle est que l’on peut mettre les cartes SIM et micro SD à chaud. C’est à dire : sans être obligé de redémarrer le smartphone. Dernière petite précision, les parties haute et basse de la partie dorsale du produit sont bel et bien en plastique, et non en aluminium comme on aurait pu le croire. Les clips ont l’air assez fragiles, ou devrions-nous dire peu tenaces. Encore une fois, c’est un coup à désosser tout son smartphone en cas de chutes malencontreuses.

android test frandroid wiko darkmoon image 15

 

Qualité d’écran

Du côté de l’écran, le Wiko Darkmoon s’avance sur un écran tactile de 4,7 pouces en technologie TFT-IPS. Sa définition est HD (soit 720 x 1280 pixels) pour une résolution d’environ 312 pixels par pouce. En utilisation quotidienne, ce dernier s’avère relativement réactif marié à une fluidité logicielle plutôt bonne. Oui, on dérape un peu mais en même temps un beau duo entre les deux procure une expérience utilisateur globalement assez intéressante.

Pour l’occasion, nous avons confronté cet écran avec d’autres. Comme d’habitude, on a fait avec les moyens du bord. Dans l’ordre, voici les :

Wiko Darkmoon (IPS) | Motorola Moto X (AMOLED) | Sony Xperia SP (TFT) | Alcatel OT Scribe HD (IPS-LCD)

Angles de vision

En commençant par les angles de vision, ils sont très bons. Les couleurs ne fléchissent pas en vertical, horizon ou de biais. Il y a cependant un reproche à faire sur la luminosité de ce dernier. Lorsqu’on le tourne un peu, il a effectivement tendance à perdre en luminosité et donc perdre en qualité.

android test frandroid wiko darkmoon image 01 angles de vision

 

Qualité des couleurs

Pour suivre avec les couleurs, l’écran du Darkmoon n’est pas un exemple pour le coup avec un blanc bleuté. Celui-ci qui s’en sort le mieux est indéniablement le Sony Xperia SP, suivi du Moto X. Quant aux Scribe HD, il n’y a pas de quoi s’attarder dessus avec des blancs et gris qui tournent vers une jaune pas très beau.

android test frandroid wiko darkmoon image 01 qualité écran dégradés

Ces quatre mires le prouvent d’elles-même. Une fois de plus, le Darkmoon tout à gauche affiche des couleurs très bleutées. Et à nouveau, le Xperia SP (milieu droit) est vainqueur mais il s’incline devant les noirs du Moto X (milieu gauche) en AMOLED qui affichent des couleurs également plus vives, mais pas forcément vraies.

android test frandroid wiko darkmoon image 01 qualité écran mires

Pour conclure la qualité d’écran, voici quelques photos de démonstration (réalisées à l’aide de l’application Fonds d’écran disponible sur le Google Play).

android test frandroid wiko darkmoon image 01 qualité écran paysage 01 android test frandroid wiko darkmoon image 01 qualité écran paysage 02

 

Interface logicielle

Installé sur la deuxième version d’Android 4.2.2 Jelly Bean, il faut dire que cette version est le fardeau des smartphones sous MediaTek. Il y a bien Acer qui a confirmé une mise à jour vers KitKat avec son Liquid Z5. Mais voilà, la fluidité logicielle n’était clairement pas au rendez-vous lors de nos tests.

android 4.2.2 jelly bean test frandroid wiko darkmoon interface logicielle image 00

Du Jelly Bean donc avec une interface propre aux smartphones de la marque, c’est à dire : sans interface constructeur mais avec quelques petites fonctionnalités parsemées ici et là qui pourraient faire penser à une ROM Custom allégée. Possibilité d’afficher le pourcentage de la batterie, configurer des profils audio, déterminer quand le mobile s’allume et s’éteint automatiquement. Évoqué en début de test, le support de l’App2SD est un gros plus. Sachant qu’il y a seulement 4 Go de mémoire interne, dont tout juste 1 Go accessible… Il faut dire que c’est une vraie plus value de retrouver cette fonctionnalité qui devient ici vraiment indispensable.

android test frandroid wiko darkmoon app2sd images 01

Pour parler un peu de la qualité et l’accroche téléphonique, elle est bonne dans les deux cas. Du côté de la réception GPS, vous pouvez voir par vous-même que le premier fixe a pris plus de 45 secondes pour capter à peine 4 satellites avec une précision d’environ 7 mètres. Sur les cinq tests de GPS réalisés à divers endroits, seules trois ont fonctionné. Les autres n’ont donné aucun résultat. On entend par là que le GPS ne captait rien. Serveur MediaTek surchargé par les requêtes ?

android test frandroid wiko darkmoon gps localisation geolocalisation gps data google maps images 01

 

Appareil photo

Pour parler un peu photo, le capteur dorsal de 8 millions de pixels n’est clairement pas le point fort du produit. Capable de réaliser des photos en 3264 x 2448 pixels, nos nombreux tests ont révélé un appareil photo très passable avec des photos souvent floues, et ce, même après plusieurs tests. Ci-dessous, vous pourrez découvrir les meilleurs résultats que nous avons obtenu en situation. Sans mentir, ce n’est pas déplorable mais la plupart des capteurs dorsaux installés dans les produits d’entrée de gamme font bien mieux. Optimisation logicielle à revoir ou capteur tout simplement mauvais ? On s’attendait à de meilleurs résultats.

On peut le constater ensemble sur ce premier exemple. Que ce soit en mode normal ou hdr, les résultats sont plutôt inquiétants.

android test qualité photo frandroid wiko darkmoon (normal et hdr) image 01

Le second exemple n’est plus plus concluant que le premier… En agrandissant les photographies en taille originale, il y a quelques parties nettes certes, mais le reste est flou et donne un rendu assez vil. Soit, la lumière est bien captée mais c’est le mode HDR qui veut cela. Sincèrement, peut mieux faire.

android test qualité photo frandroid wiko darkmoon (normal et hdr) image 02

Étrangement, le résultat est beaucoup mieux en intérieur avec un projecteur en éclairage ambiant. Bien sûr, la distance d’affichage est moins importante du coup.

android test qualité photo frandroid wiko darkmoon (intérieur) image 02

Avec un capteur frontal de 5 millions de pixels, le Wiko Darkmoon pense de plus belles aux selfies. Effectivement, ce n’est pas nouveau puisque d’autres mobiles de la marque disposaient de capteurs frontaux de 5 millions de pixels, mais celui-ci est pour le coup assez bon. Il peut faire des photos en 2560 x 1920 et des vidéos en HD.

android test frandroid wiko darkmoon caméra frontale image 01

Côté vidéo, la qualité d’image se rattrape un peu en très haute définition (ou 1920 x 1080 pixels), mais nous sommes bien loin d’un bon rendu.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Pour résumer, nous avons un capteur dorsal très moyen dans l’ensemble et un capteur frontal qui sauve la mise. Vous l’aurez bien compris, Wiko n’avait pas toutes les cartes en main pour choisir les meilleurs capteurs du marché. Pour moins de 200 euros, chaque euro compte !

 

Performances

Quand on parle de performances, nous sommes obligés de déborder sur la fluidité logicielle, puisque c’est lié. En utilisation journalière, le Darkmoon possède un bon comportement et répond largement à nos attentes en termes de rapidité (incluant les applications plus lourdes comme Google Maps par exemple). Hormis cela, les gros jeux du type Riptide GP2 et Dead Trigger 2 fonctionnent très bien. Pour vous donner une idée, Riptide GP2 tourne autour de 15 images par seconde en poussant les graphismes au maximum, là où il grimpe autour des 30 images par seconde réglé en qualité moyenne. Dead Trigger 2 est également plutôt fluide et joli.

android 4.2.2 jelly bean test frandroid wiko darkmoon benchmark antutu quadrant benchmarkpi epic citadel gfxbench image 00

Difficile de sire si c’est directement lié à l’optimisation, mais en visualisant des vidéos YouTube sur un Moto X et un Darkmoon simultanément, la qualité semble amputée sur le Darkmoon. Précisons bien que les deux vidéos provenaient de la même source et étaient réglées dans la même qualité. Peut-être un souci au niveau des pilotes graphiques MediaTek ? Quoi qu’il en soit, la qualité était beaucoup moins probante qu’un Moto X et surtout moins fluide.

 Wiko DarkmoonSony Xperia SPMotorola Moto XMotorola Moto G
Définition d'écranHD : 720 x 1280 pixelsHD : 720 x 1280 pixelsHD : 720 x 1280 pixelsHD : 720 x 1280 pixels
Processeurquadri-coeur MediaTek
MT6589T à 1,5 GHz
double-cœur S4 Pro
(Krait 300) 1,7 GHz
double-cœur S4 Pro
(Krait 300) 1,7 GHz
quadri-cœur S400
(Cortex-A7) à 1,2 Ghz
Puce graphiquePowerVR SGX544Adreno 320Adreno 320Adreno 305
Mémoire RAM1 Go1 Go2 Go1 Go
AnTuTu17108 points20886 pts22725 Pts17209 pts
Quadrant5906 points7979 pts8278 pts8492 pts
BenchmarkPi329193157362
Epic Citadel
(Ultra High Quality)
/53 fps58,8 fps34,5 fps
3DMark3003 points/71762834
GFXBench
(T-Rex 2.7 FHD)
3,4 fps/16 fps5,8 fps

 

Autonomie

Pour finir sur l’autonomie, elle nous laisse sans mot… C’est fâcheux pour ne pas dire désastreux. En tête à tête à un Moto X et avec la même configuration, le Darkmoon présente une autonomie de 1h35 en vidéo YouTube avec la luminosité au maximal, le mode avion et le Wi-Fi activé avec 49% de batterie perdu… Pour le coup, le Moto X s’en sort vraiment mieux, et ce, sans l’économiseur de batterie activé. Bien qu’il présente une fluidité convaincante, l’endurance de l’appareil n’est pas là.

android test frandroid wiko darkmoon batterie autonomie endurance image 01

En utilisation journalière, le Darkmoon supportera peut-être les trois quarts de la journée, mais ne résistera pas une journée complète. Optimisation mal réalisée ? Pour le coup, il est vrai que c’est alarmant. Espérons qu’une mise à jour viendra corriger le tir, mais on en doute. Le produit étant disponible sur le marché depuis plusieurs mois maintenant, et aucune mise à jour ne semble avoir été distribuée concernant l’amélioration de son autonomie. Affaire à suivre donc…

 

Test Wiko Darkmoon Le verdict

design
7
Le design adopté par le Wiko Darkmoon est devenu la généralité chez un grand nombre de marques. A l’oeil, il est plutôt plaisant mais les bordures d’écran sont quand mêmes assez larges. La partie centrale de la coque arrière est en aluminium, et ça beaucoup l’apprécieront, au détriment d’une batterie qui n’est pas amovible sur ce modèle… En main, le produit est agréable, mais il a tendance à glisser. En clair, la probabilité de chutes est accrue.
écran
7
Doté d’un écran de 4,7 pouces, la définition et la réactivité de ce dernier sont généralement assez bonnes. Les angles de vision sont également décents, au détriment de la luminosité qui a tendance à baisser considérablement. Mais quand on tient son smartphone en main, ce n’est pas pour le regarder de côté, mais de face (sauf dans certains cas). Hormis cela, les pixels offrent d’assez belles couleurs, mais les blancs et les noirs ne sont vraiment pas réelles.
logiciel
7
Installé sur la version d’Android 4.2.2 Jelly Bean, la fluidité logicielle est au rendez-vous. En plus de cela, le Wiko Darkmoon profite de quelques modifications logicielles, tout en préservant une base pure d’Android sans maquillage abstrait. La question des mises à jour ne se posent même pas, Wiko ne semble pas prêter attention à ce point contrairement à d’autres marques qui s’en servent comme un atout de vente. C’est dommage, ce produit aurait pour le coup besoin d’une mise à jour pour améliorer son autonomie notamment et divers autres points. L’optimisation est toujours possible, reste à voir la décision que prendra la marque concernant cela…
caméra
6
Que dire sur le capteur dorsal, si ce n’est qu’il est navrant sur la partie photo. Il se rattrape toutefois en vidéo, mais il ne faut pas non plus s’attendre à quelque chose d’excellente hein. Avec une caméra frontale de 5 millions de pixels, on peut faire du selfie avec une qualité convenable, mais le nombre de pixels ne veutrien dire. Par exemple, un capteur frontal de 2 millions de pixels de Sony, HTC, Samsung ou Motorola sera bien plus concluant sur aspect là.
performances
8
Bonne nouvelle, le Wiko Darkmoon se rattrape tout de même sur ses performances qui sont convaincantes, pour ne pas dire très bonnes. Les ralentissements sont assez rares au quotidien et la partie multimédia répond favorablement. Comme nous le précisions dans le test, les jeux assez gourmands comme Dead Trigger 2 et Riptide GP2 sont parfaitement jouables (à condition de régler la qualité graphique en medium). En élevé, c’est toujours jouable mais l’expérience est moins bonne puisque le nombre d’image par seconde est divisée par deux.
autonomie
2
En trois mots : “l’autonomie est mauvaise !”. Wiko doit impérativement réaliser une mise à jour pour optimiser cet aspect qui est vraiment plus que décevant. Oui, il semble bien y avoir un souci majeur d'optimisation au niveau du logiciel. Il reste toujours la possibilité d'installer une application d'économie d'énergie, mais achète-t-on un smartphone pour le brider d'entrée de jeu ?
Note finale du test 5/10
Est-ce que l’on vous conseillerait d’acheter le Wiko Darkmoon ? La réponse est simple : non. Bien qu’il ait certains arguments de taille, le Darkmoon n’est pas un produit que l’on vous recommande. Tout d’abord, l’autonomie est un point fondamentale dans un smartphone et celui-ci ne tient pas la charge… Même en veille, elle fond comme neige au soleil. En plus de cela, l’appareil photo n’est vraiment pas terrible et présente des défauts de calibration au niveau de la mise au point.

Outre cela, les autres points sont assez bons et Wiko nous propose même de l’aluminium. Hélas, il n’y a pas que cela qui prime dans un smartphone, et il faut que l’autonomie soit au rendez-vous. Certes, il y a beaucoup de radotages au sujet de l’autonomie, mais nous tenons à avertir les utilisateurs. L’un des téléphones les moins bons que nous ayons eu à tester sur ce point. Il se rattrape néanmoins sur sa conception et sa fluidité, mais cela ne suffit pas pour en faire un produit à conseiller. S’il avait été moins décevant, ses 180 euros en aurait fait un prix honnête.
  • Points positifs
    • Qualité d’écran concluante
    • Lecteur de cartes micro-SD (App2SD)
    • Fluidité logicielle convaincante
    • Compatibilité double-SIM (micro et mini SIM)
    • Finition aluminium sur la partie centrale arrière
  • Points négatifs
    • Capteur dorsal passable
    • Autonomie inquiétante, et même alarmante
    • Batterie non amovible
    • Design à parfaire

 

Disponibilité

android test frandroid wiko darkmoon image 20

Envie d’en faire l’acquisition ? Le Wiko Darkmoon est disponible à l’achat autour de 180 euros chez un grand nombre de revendeurs français.