Lors du MWC, Xiaomi a dévoilé la Yi Action Camera, une action cam qui tente de faire de l’ombre à la GoPro. Nous avons pu tester cette caméra tout terrain pour vous livrer nos impressions.

Xiaomi Yi (7 sur 7)

La Yi de Xiaomi est l’une des nombreuses action cam disponibles sur le marché et très à la mode depuis des années. Une mode lancée par la GoPro en 2007. Si pour ses smartphones, Xiaomi s’inspire d’Apple, pour son action cam, le constructeur chinois s’inspire très fortement de GoPro. Dès le premier coup d’oeil, on reconnaît un design à la GoPro. Seules les couleurs criardes – sur notre modèle vert et jaune – tranchent clairement avec le gris et noir GoPro. Mais l’emplacement des boutons, la forme du boîtier ou encore la batterie pourraient tromper le néophyte.

Xiaomi Yi (1 sur 7)

La recette de la GoPro chinoise

La qualité de fabrication du boîtier en plastique semble bonne, mais la coque avant fait un peu plus cheap que sur la GoPro. Cette dernière utilise en plus un genre de revêtement anti glisse sur ses bords alors que la caméra de Xiaomi se contente d’imiter la texture visuelle avec un simple plastique durci.

Ambarella A7LS

Même à l’intérieur on trouve des composants en commun avec la GoPro comme la puce Ambarella A7LS qui pilote le capteur de 16 mégapixels signé Sony. La puce Wi-Fi provient, quant à elle, de chez Broadcom. L’objectif grand-angle de 155° dispose d’une ouverture f/2.8. Bref, au niveau technique, la Yi n’a pas de quoi rougir face à la GoPro.

Une notice et une application en chinois

Là où ça se complique un peu, c’est lorsqu’il faut lire la notice en chinois pour comprendre un peu le fonctionnement. Les utilisateurs d’une GoPro ne seront pas perdus puisqu’on trouve un bouton d’allumage, un bouton pour lancer la vidéo ou prendre une photo et un bouton pour activer le Wi-Fi. En revanche, il n’y a aucun écran intégré, et tous les réglages passeront donc forcément par l’application Android / iOS. Une application très délicate à trouver et qui n’est pas totalement traduite du chinois. Le plus simple sera de scanner le QR Code du manuel et de télécharger l’APK depuis le site de Xiaomi, lorsque celui-ci ne sera pas indisponible. Certains forums proposent des traductions en français de l’application. Sous iOS, l’application n’est pas encore disponible et on peut passer par des applications tierces (par exemple LinkEyes) destinées à la GoPro ou aux autres caméras embarquant la même puce.

Xiaomi-Yi-interface

Depuis l’application Yi Camera, il est possible de modifier les réglages comme la définition et la vitesse des vidéos (1080p @ 60 FPS ; 720p @ 120 FPS et 480p @ 240 FPS). Il est également possible de régler le mode photo (16 mégapixels maximum) : normal, compte à rebours, time-lapse ou rafale. Si vous parvenez à trouver le bon réglage, il est même possible de régler le temps entre chaque pose : 0,5 ; 1 ; 2 ; 5 ; 10 ou 30 secondes.

L’application permet d’avoir un aperçu de la vidéo ou de la photo, avant la prise, mais aussi pendant l’enregistrement avec certains modes. Ainsi, en 120 FPS, il ne sera pas possible d’avoir accès à un aperçu. Contrairement à la GoPro, il est impossible de régler le champ de vision de la Yi, pour éviter l’effet fish-eye du capteur. Une fonction similaire existe toutefois, qui permet, uniquement lors de la prise des photos, de réduire le champ de vision pour atténuer l’effet fish-eye.

Une bonne qualité vidéo

La qualité vidéo est bonne, surtout pour un appareil vendu moins de 100 euros. On est clairement au-dessus d’une GoPro Hero à 140 euros et elle s’approche dangereusement d’une Hero 3+ Black même s’il est impossible de filmer en 2,7 ou 4K avec la Yi. Au niveau de la photo, la GoPro Hero 3+ Black et son capteur de 12 mégapixels restent tout de même au-dessus de la Yi, en terme de piqué, mais la balance des blancs est moins bonne sur la GoPro et la photo demandera donc moins de retouches pour l’exploiter pleinement sur la Yi.

DCIM130GOPRO

GoPro Hero 3+ Black

DCIM129MEDIA

Xiaomi Yi

Une fois que vous avez fini vos enregistrements, il est possible de récupérer les fichiers contenus sur la carte microSD (non fournie) par l’intermédiaire d’un simple câble micro USB qui sert aussi de port de recharge. La sortie mini HDMI permet, quant à elle, de retransmettre le flux en direct sur un moniteur.

Xiaomi Yi (5 sur 7)

Une autonomie un peu juste

L’autonomie de la Yi Camera est moins bonne que la GoPro puisqu’on atteint un peu moins de 2 heures en 1080p @ 30 FPS sans Wi-Fi et un peu moins d’une heure à 60 FPS. A ce petit jeu, la GoPro Hero3+ Black atteint respectivement 3 et 2 heures.

Xiaomi Yi (3 sur 7)

Une perche fournie, mais pas de caisson

Dans la boîte de la caméra, on trouve – en plus de l’appareil – un tout petit câble micro USB, une batterie de 1010 mAh, le manuel en chinois et … une perche télescopique. La Yi Camera possède en fait une fixation universelle comme sur n’importe quel appareil photo. Il est donc possible de la relier à un pied ou un trépied facilement, contrairement à la GoPro qui requiert une fixation en option. En revanche, Xiaomi ne livre pas de caisson waterproof (mais le constructeur serait en train d’en développer un à acheter séparément) ce qui empêche donc à la caméra de goûter aux plaisirs de l’eau. Ce qui la rend également incompatible avec les accessoires GoPro qui peuvent être intéressants comme les fixations pour fixer la caméra sur les voitures, le harnais pour chien ou encore l’écran LCD externe.

La Xiaomi Yi est disponible en Europe autour de 100 euros comme sur Amazon par exemple.

Note finale du test 7/10
La Yi de Xiaomi est extrêmement intéressante pour les personnes à la recherche d'une action cam dotée d'un objectif grand angle et d'un bon capteur. L'argument de son faible prix, très abordable pour un produit de cette catégorie, est celui qu'on retiendra le plus. Mais il faut être prêt à faire quelques concessions, non pas au niveau de la qualité des vidéos et des photos qui sont bonnes, mais sur d'autres domaines.

Ainsi, l'autonomie est moins bonne qu'une GoPro et l'absence de caisson étanche empêche à la caméra de faire des plongeons dans la piscine des vacances. De plus, la caméra - comme tous les produits de Xiaomi - n'est clairement pas conçue pour mettre les pieds à l'international et ça se ressent dans le manuel et au niveau de l'application, presque intégralement rédigés en chinois. Une caméra qui n'est donc pas totalement prête à l'emploi en sortie de boîte et qui réclamera quelques accessoires supplémentaires - et quelques bidouilles - pour s'approcher de la perfection.
  • Points positifs
    • Prix
    • Qualité vidéo
    • Qualité photo
    • Compatible avec la majorité des pieds
  • Points négatifs
    • Non waterproof
    • Autonomie en retrait
    • Produit pas vraiment prévu pour l'international
    • Pas d'écran intégré pour les réglages