Introduction

Les LG K8 et K10 (2017) sont les deux représentants de l’entrée de gamme de LG. Leurs prix de vente respectifs semblent un poil trop élevés pour leurs caractéristiques modestes. Le rapport qualité / prix est encore et toujours au centre du débat.

Quand on parle de LG dans l’univers de la téléphonie mobile, on pense évidemment à sa gamme G, porte-étendard de la marque. Le LG G6, notamment, fait plutôt bonne impression. Mais le Sud-Coréen est verse également dans l’entrée de gamme avec sa série K.

Ici, nous vous proposons de découvrir les LG K8 (2017) et LG K10 (2017). Deux smartphones aux caractéristiques modestes, mais qui pourraient en intéresser plus d’un. Avant de nous lancer dans ce petit test, jetons un œil aux caractéristiques de ces appareils.

Fiches techniques

Modèle LG K8 (2017) LG K10 (2017)
Version de l'OS Android 7.0 Nougat Android 7.0 Nougat
Interface LG UI LG UI
Taille d'écran 5 pouces 5,3 pouces
Définition 1280 x 720 pixels 1280 x 720 pixels
Densité de pixels 294 ppp 277 ppp
SoC Snapdragon 425 à 1,4GHz MT6750 à 1,5GHz
Processeur (CPU) ARMv8 ARMv8
Puce Graphique (GPU) Qualcomm Adreno 308 Mali T860 MP2
Mémoire vive (RAM) 1,5 Go 2 Go
Mémoire interne (flash) 16 Go 16 Go, 32 Go
MicroSD Non Oui
Enregistrement vidéo 1080p N/C
Wi-Fi Oui Oui
Bluetooth
Réseaux EDGE, UMTS, HSDPA, HSUPA, HSPA+, LTE HSPA, GSM, 4G LTE
Bandes supportées 850 MHz, 900 MHz, 1900 MHz, 2100 MHz 850 MHz, 900 MHz, 1900 MHz, 2100 MHz, 800 MHz
SIM 2x nano SIM N/C
NFC Oui Oui
Ports (entrées/sorties) microUSB microUSB
Géolocalisation Oui Oui
Batterie 2500 mAh 2800 mAh
Dimensions 144,8 x 72,1 x 8 mm 148,7 x 75,3 x 7,9 mm
Poids 142 grammes 142 grammes
Prix 135 euros 189 euros
Fiche produit Fiche produit

LG nous a prêté ces deux produits pour ce test.

Un design sans folie

L’apparence de ces LG K8 et K10 laisse une impression mitigée puisque l’un comme l’autre disposent de solides atouts contrebalancés par quelques défauts. Les deux terminaux sont légers et pas trop gros et tiennent sans aucun souci dans le creux de la main.

Le LG K10 (2017).

S’il fallait résumer l’esthétique globale en un mot, je choisirais le terme « classique ». En effet, à la vue des smartphones, on n’est ni ébloui ou surpris ni particulièrement déçu. Quoique… Sur le LG K8, la coque à l’arrière est striée et j’ai trouvé ça terriblement désagréable — mais je ne suis pas objectif : le seul bruit de l’ongle qui frotte contre cette surface provoque chez moi des frissons acrimonieux et je n’aime pas ça. Dans un souci d’impartialité, je me dois de vous faire part de l’avis de Romain qui, lui, apprécie cette texture. Les goûts et les couleurs…

La coque du LG K10, quant à elle, est lisse et paraît plus élégante. Précisons que pour les deux modèles, la face arrière est en plastique. Certes, ce n’est pas du tout un matériau noble, mais rappelons que l’on a affaire à des appareils d’entrée de gamme. Par ailleurs, ni l’un ni l’autre ne se salit facilement. Quand je pense à quel point le dos en verre du HTC U11flagship très bon au demeurant — marque les traces de doigts, la présence de plastique ne me dérange absolument pas. D’aucuns estimeront peut-être que cela dégage une impression trop cheap.

Le dos du LG K10 (2017).

Toujours à l’arrière, on peut voir, sous le module photo rond, le lecteur d’empreintes bouton de déverrouillage qui, comme signalé par cette habile rature sur le texte, ne peut pas lire vos empreintes digitales. Pensez d’ailleurs à cliquer sur la touche pour réveiller l’appareil. Notez que, par conséquent, aucun bouton physique ne vient orner la façade avant des LG K8 et K10.

Ceci n’est pas un lecteur d’empreintes.

Sur les tranches, en aluminium, on ne trouve que les contrôles du volume. Quant aux puce nano SIM et carte microSD, il faut retirer la coque pour les insérer. Cela permet aussi de changer la batterie. Un détail qui plaît forcément. Enfin, le haut-parleur est placé en bas à gauche à l’arrière, c’est assez astucieux. Au passage, la qualité de celui-ci est plutôt satisfaisante, sans être incroyable non plus, entre des sons aigus bien gérés et des basses un peu faiblardes.

Tandis que la prise jack s’est logée en bas, près du connecteur micro USB. Ce dernier détail déçoit forcément un peu à l’ère où l’on s’habitue de plus en plus à l’USB Type-C.

Écran : plus haut, la luminosité !

Le LG K8 (2017) a un écran HD de 5 pouces. Celui-ci est plutôt mauvais, avec un contraste trop à la ramasse. Sur certains détails, on a l’impression que l’affichage « bave » un peu, notamment sur les éléments textuels où l’on peut apercevoir un halo blanc autour de certaines lettres.

À l’inverse, la dalle HD de 5,3 pouces du LG K10 (2017) est convaincante. Son contraste est agréable à l’œil, les couleurs semblent plus soignées et l’affichage plus net, plus propre. S’il fallait opposer les deux smartphones, le grand modèle l’emporterait haut la main.

Le LG K8 (2017).

Malheureusement, les deux dalles IPS ont du mal à pousser la luminosité à un niveau satisfaisant dans les environnements lumineux. L’un est l’autre plafonnent entre 360 et 370 cd/m². Il faudra donc plisser les yeux pour bien distinguer ce qui s’affiche à l’écran lors des journées où le soleil saisira le ciel de ses rayons.

Interface personnalisable

Le LG K8 (2017) et son compère, le LG K10 (2017) tournent sous Android 7.0 Nougat combiné à l’interface maison du constructeur. On apprécie la personnalisation assez poussée qui est proposée à l’utilisateur. On peut en effet paramétrer les boutons logiciels de navigation et en mettre jusqu’à cinq sur la rangé en bas de l’écran : Accueil, Retour, Multifenêtre, Applications (pour faire descendre le panneau des alertes et des raccourcis), et Capturer (pour les screenshots).

Vous pouvez aussi opter pour le type de vibrations que vous préférez (courte, longue, standard…). Enfin, par défaut, l’interface ne propose pas de tiroir d’applications, mais vous pouvez activer ce dernier depuis les options du téléphone.

D’ailleurs, en parlant de celles-ci, le menu paramètres de ces deux LG K8 et K10 2017 me parait brouillon. Le fabricant a eu la bonne idée de séparer les différentes catégories dans des onglets. Mais pour un utilisateur habitué à disposer de tout ce dont il a besoin sur une seule et même liste défiante.

Il aurait été plus judicieux de proposer un menu latéral avec les différentes catégories pour y accéder rapidement et laisser une liste classique et bien organisée comme affichage par défaut.

Sinon, dans l’ensemble, j’ai trouvé que l’expérience était plutôt agréable, malgré de toutes petites latences intermittentes au lancement de certaines applications — mais, j’insiste, elles sont très rares. Notons par ailleurs que les LG K8 et K10 proposent un petit espace de stockage interne de 16 Go (extensible grâce à la microSD).

Photos insipides

Les deux smartphones reposent sur un capteur photo de 13 mégapixels pour réaliser des clichés. La qualité des images m’a paru similaire entre le K8 et le K10. Verdict :  ¯\_(ツ)_/¯. Il n’y a rien d’horrible dans les photos prises, on arrive à distinguer sans trop de problèmes la scène, mais l’ensemble paraît trop insipide.

Il n’y a rien qui ressort vraiment à cause d’un contraste un peu trop faible. Par ailleurs, au moment où la photo ci-dessous a été prise, le ciel était certes couvert, mais pas aussi uniforme et cramé que ce que l’on peut voir ici.

Le ciel a disparu !

Pour de l’entrée de gamme, ce n’est pas choquant, mais on a déjà vu mieux.

 

La nuit, les clichés se transforment en un amoncellement maladroit de pixels où tout est flou, surtout sur les bords de l’image et d’étranges petites taches noires peuvent être observées sur le ciel.

Sur les bords, la netteté est nulle.

Enfin, à l’avant le capteur de 5 mégapixels capturera bien votre visage, mais a plus de mal sur l’arrière-plan. Il propose deux échelles de plan, pour les selfies seul ou en groupe.

Pour le visage, la qualité est bonne, mais l’arrière-plan ressort mal.

Performances : on souffle le tiède et le froid

Ni le LG K8 (2017), ni son grand frère le LG K10 (2017), n’ont la prétention d’être des smartphones très performants. Mais le second s’en sort nettement mieux que le premier à ce niveau-là… Et en même temps, ce n’est vraiment pas compliqué.

Dès qu’il faut exécuter une tâche un peu gourmande, le LG K8 (2017) est très mauvais. Sur certains jeux, la fluidité est tellement nulle que ce qui s’affiche à l’écran relève plus d’un diaporama photo. Son Snapdragon 425 couplé à 1,5 Go de RAM a de très grosses lacunes pour un smartphone de 2017.

Modèle (Soc embarqué)LG K8 (2017)LG K10 (2017)Samsung Galaxy J5 (2016)
SoCSnapdragon 425MT6750Snapdragon 410
AnTuTu30 491 points38 773 points27 335 points
PCMark 1.04 104 points4 039 points4 109 points
PCMark 2.03 234 points3 123 pointsn/c
3DMark Ice Storm Unlimited4 369 points8 454 points4 433 points
3DMark Ice Storm Unlimited (Graphics)3 841 points8 122 points3 864 points
3DMark Ice Storm Unlimited (Physics)8 420 points9 864 points9 140 points
3DMark Sling Shot Extreme(non compatible)300 pointsn/c
3DMark Sling Shot Extreme (Graphics)(non compatible)249 pointsn/c
3DMark Sling Shot Extreme (Physics)(non compatible)1080 pointsn/c
GFXBench Manhattan (offscreen / onscreen)2,1 / 5,4 FPS5,3 / 11 FPS1,8 / 3,8 FPS
GFXBench T-Rex (offscreen / onscreen)5,4 / 10 FPS13 / 22 FPS5,2 / 9,3 FPS
GFXBench Car Chase (offscreen/onscreen)(non compatible)1,9 / 4,3 FPSn/c
Lecture / écriture séquentielle273,52 / 92,16 Mo/s238,42 / 40,66 Mo/sn/c
Lecture / écriture aléatoire10 746 / 3 175 IOPS6263,21 / 2 815 IOPSn/c

De son côté, le LG K10 (2017) fait meilleure figure et surpasse clairement le K8. Équipé d’un MT6750 de MediaTek suppléé par 2 Go de mémoire vive, ce téléphone ne m’a jamais impressionné, mais je l’ai trouvé assez correct. En jeu, on remarque quelques chutes du nombre d’images affichées par seconde.

Une autonomie correcte

Avec des batteries respectives de 2500 mAh et 2 800 mAh, on ne s’attend pas à ce que les LG K8 (2017) et K10 (2017) fassent partie des meilleurs appareils en termes d’autonomie. Cependant, il faut rappeler qu’ils disposent tous les deux d’un affichage en HD (1280 x 720 pixels).

Ainsi, les smartphones ne sont pas trop gourmands et cette petite capacité de batterie ne pose, finalement, pas trop de problèmes. Je n’ai pas fait tourner les LG K8 et K10 (2017) à plein régime, mais je m’en suis quand même servi pour de courtes sessions de jeux vidéo et pour regarder quelques vidéos. Avec cet usage assez modéré, j’ai pu tenir plus d’une journée sans avoir à les recharger.

La batterie est amovible.

D’ailleurs, en lançant une, vidéo sur chacun des deux smartphones pendant une heure après avoir réglé l’écran à 200 cd/m² les deux terminaux s’en sont sortis en ne perdant que 7 % de leur batterie. Il s’agit là d’un excellent résultat. À titre de comparaison, le Samsung Galaxy A5, très autonome, a perdu 5 % de batterie sur le même exercice. Vous pourrez donc faire confiance aux LG K8 (2017) et K10 (2017) sur ce plan-là.

Réseau et communication

En termes de communication, les appels se déroulent sans accrocs sur les deux appareils. On entend bien et notre interlocuteur aussi.

Côté 4G, notez que les LG K8 (2017) et LG K10 (2017) ne sont pas compatibles avec la bande 700 MHz.

Prix et disponibilité

Les deux smartphones peuvent déjà être achetés auprès de certains revendeurs à des prix conseillés de 170 euros pour le LG K8 (2017) et 210 euros pour le LG K10 (2017). Des tarifs qui nous paraissent trop élevés dans un cas comme dans l’autre.

 

À l’issue de ce petit test, nous ne pouvons pas vraiment vous recommander ces deux smartphones au mauvais rapport qualité / prix. Pour nous rattraper, voici quelques alternatives intéressantes. Vous trouverez des produits intéressants chez Motorola/Lenovo, Honor mais aussi Samsung dans la gamme Galaxy J.

Notre avis

Test LG K10 (2017) & LG K8 (2017) Le verdict

design
7
Légers et facile à prendre en main, les LG K8 (2017) et K10 (2017) ont une esthétique qui plaira sans doute aux amateurs de petits smartphones. Ils n'ont rien de particulièrement remarquable, si ce n'est que leurs batteries sont amovibles. Un détail très appréciable. Quel dommage que la coque du K8 ne soit pas très belle !
écran
7
Ce paragraphe est dédié à l'écran de 5,3 pouces du LG K10 (2017) qui s'en sort assez bien avec un bon contraste et un affichage plutôt bien géré. Le fait qu'il ne soit qu'en HD ne dérange pas outre mesure. La luminosité maximale trop juste est cependant un bémol qu'il faut garder en tête.
écran
4
Ici, c'est la dalle de 5 pouces du LG K8 (2017) qui nous intéresse. Et celle-ci déçoit, notamment parce que la qualité des couleurs affichées est vraiment mauvaises et on déplore l'affichage qui manque trop de précision sur certains détails. En outre, il souffre du même problème de luminosité que le LG K10.
logiciel
7
Basée sur Android 7.0 Nougat, l'interface de ces deux smartphones est plutôt fluide. On apprécie les nombreuses possibilités de personnalisation, mais la complexité du menu des paramètres est moins convaincante. Quelques rares lenteurs se font parfois ressentir.
performances
6
Ces quelques lignes se concentrent sur les performances du LG K10 (2017) qui sont correctes. Avec son Mediatek MT6750 et ses 2 Go de RAM, le smartphone réussit plus ou moins à tenir la route. Il ne fait cependant pas partie des meilleurs.
performances
4
Parlons ici des performances du LG K8 (2017). Celles-ci sont à la ramasse. En 2017, il est difficile de pouvoir apprécier un smartphone aussi faible. Le Snapdragon 425 et son petit 1,5 Go de RAM sont mis trop facilement en difficulté.
autonomie
8
Avec de petites capacités de batteries, les LG K8 et K10 (2017) arrivent à résister longtemps à l'appel du chargeur. Endurants, ils permettront à tous ceux qui ont des usages modérés d'avoir l'esprit tranquille concernant le pourcentage de batterie qu'il reste à leur terminal.
caméra
6
En termes de photo, on a largement connu mieux. Ce n'est jamais répugnant, mais les images manquent de contraste et aucune couleur ne peut ainsi ressortir. La nuit, le capteur photo — sur le K8 et K10 — rencontrent beaucoup de difficultés.
Note finale du test 5/10
En ce qui concerne le rapport qualité / prix, le LG K10 (2017) parait un peu trop cher pour ce qu'il propose. Mais, d'aucuns pourraient être attirés par ce smartphone qui propose un design classique, mais relativement maitrisé avec une batterie amovible, un écran satisfaisant et une bonne autonomie.

Par contre, son petit frère, le LG K8 (2017) est à éviter. S'il bénéficie de quelques qualités susnommées, ses performances et son écran sont indignes d'un produit sorti en 2017. Et, à l'instar du plus grand des deux modèles, il est vendu trop cher.
  • Points positifs
    • Un petit design qui tient bien dans la main
    • Le LG K10 (2017) a un écran correct
    • Le LG K10 (2017) a des performances correctes
    • Autonomie
    • Batterie amovible
  • Points négatifs
    • Pas de lecteur d'empreintes
    • ... mais pas le LG K8 (2017)
    • ... mais pas le LG K8 (2017)
    • Menu des paramètres complexe