Google Chrome va vous aider à suivre vos sites préférés grâce aux flux RSS

 

Google a annoncé la possibilité de suivre ses sites favoris afin de retrouver facilement les derniers articles au sein même de Google Chrome.

La fonction de suivi des sites Internet sur Google Chrome

La fonction de suivi des sites Internet sur Google Chrome // Source : Google

Entre Google et les flux RSS, c’est une histoire compliquée. Le groupe américain proposait, jusqu’en 2013, l’un des agrégateurs les plus appréciés avec Google Reader. Néanmoins, le service a été fermé définitivement à cette date, poussant les utilisateurs de ce type de fichiers à transiter vers d’autres plateformes comme Feedly.

Huit ans après cette fermeture, il semble néanmoins que Google ne se soit pas complètement désintéressé des flux RSS. Sur le blog de Chromium, la firme présente une nouvelle fonctionnalité en cours d’expérimentation pour Google Chrome : « Nous explorons une manière de simplifier l’expérience pour recevoir les dernières et les meilleures actualités de vos sites favoris directement dans Chrome, en utilisant le standard ouvert des RSS ».

Concrètement, les utilisateurs auront ainsi la possibilité de « suivre » un site Internet qu’ils visitent. Dès lors, lorsque les sites en question publieront un nouvel article, celui-ci s’affichera automatiquement à l’ouverture d’un nouvel onglet, dans la section « suivis ».

Un agrégateur intégré directement dans les nouveaux onglets

Pour ce faire, Google Chrome se basera sur les flux RSS des sites en question. Ce type de fichiers, intégré directement aux sites Internet, permet à des agrégateurs d’accéder à la liste des articles publiés sur le site en question. Le flux RSS a l’avantage d’être réactualisé à chaque nouvelle publication. Contrairement à certains services comme Reddit ou les réseaux sociaux, il présente également l’ensemble des actualités, sans sélection en fonction de la popularité ou des biais divers.

Sur le blog de Chromium, Google précise que cette fonctionnalité sera ajoutée « dans les prochaines  semaines ». Pour l’expérimenter, il faudra néanmoins utiliser une version Canary de Google Chrome sur Android. Par ailleurs, seuls quelques utilisateurs américains du navigateur pourront en profiter. Comme toutes les expériences de ce type, rien n’indique que Google mènera cette expérience jusqu’au bout et qu’elle sera déployée à l’ensemble des utilisateurs de Chrome, sur toutes les plateformes.

Les derniers articles