Prise en main des Samsung Galaxy Tab S : puissance, finesse, et légèreté

 

Alors que les Galaxy Tab S du constructeur coréen Samsung ont été présentées il y a quelques semaines, les voila qui nous arrivent entre les mains à l’occasion d’un évènement spécial, organisé de façon à pouvoir se faire une première idée des modèles de 8,4 et 10,5 pouces. Avec leurs écrans Super AMOLED, on attend évidemment beaucoup d’elles.

Samsung Galaxy Tab S 10,5 pouces

Samsung Galaxy Tab S 10,5 pouces

Comme leurs noms l’indique, les Galaxy Tab S possèdent des écrans de 8,4 et 10,5 pouces. La technologie Super AMOLED est la preuve que Samsung a mis l’accent sur l’écran pour augmenter leur attrait. Elles offrent chacune des résolutions de 1600 par 2560 pixels. La densité de pixels est donc plus élevée sur le modèle de 8,4 pouces.

La première impression qui ressort de ces écrans est excellente. Ils sont lumineux, très colorés, et possèdent ce noir profond si particulier aux écrans AMOLED. Les bordures, notamment sur le modèle de 8,4 pouces, sont plutôt fines. C’est un vrai plaisir pour les yeux, à l’image de l’écran du Galaxy S5. De toute façon, les équipes de Samsung expliquent grossomodo que ces Galaxy Tab S sont de grandes déclinaisons du Galaxy S5.

Coté design, le constat est le même. On retrouve la même chose que pour le Galaxy S5 : une coque de plastique piquée. Et étrangement, l’effet n’est pas aussi douteux qu’il l’était sur le smartphone. La finesse des tablettes saute aux yeux, et leur légèreté est à noter (465 grammes pour la 10,5 pouces, et 294 grammes pour la 8,4 pouces).

Boutons d'allumage et de volume

Boutons d’allumage et de volume

Les Galaxy Tab arborent aussi la bordure « métallique » vue sur le S5. Ici, elle intègre les habituelles ports microUSB et Jack 3,5 mm, ainsi des hauts parleurs.

Une bonne surprise nous attendait avec l’intégration du fameux lecteur d’empreintes digitales, programmable pour accueillir plusieurs identités. Ils sont présents sur les deux modèles.

A l’arrière, deux cercles attirent notre attention. Il s’agit des encoches pour y fixer la coque de protection concoctée par Samsung. Celle-ci se clipse (pas forcément aisément) et permet ensuite trois positions d’utilisations.

Les deux tablettes embarquent un processeur Exynos 5 octocoeur, avec quatre coeurs cadencés à 1,9 GHz, et quatre autres cadencés à 1,3 GHz. Toutes les deux possèdent également 3 Go de mémoire RAM, et de 16 à 32 Go de mémoire interne. Les modèles présentés sont les tablettes WiFi, et les tablettes 4G sont quant à elles annoncées avec un Snapdragon 800.

Pour le capteur dorsal, il s’agit d’un 8 megapixels, alors que celui de façade affiche 2 megapixels. Testé rapidement, l’appareil photo dorsal semble être capable de prendre de belles images !

 

La partie logicielle des tablettes a été travaillée pour offrir un confort d’utilisation. On a découvert avec plaisir une application permettant de diviser l’écran en deux pour effectuer des tâches distinctes. Et on peut y mettre les applications que l’on souhaite. Imaginons qu’on ait un lien ouvert à gauche, et Gmail ouvert à droite : il sera possible de sélectionner des parties de texte et les glisser directement dans le corps du texte.

On retrouve aussi des « classiques » de chez Samsung, comme S Health. Samsung a indiqué que la tablette serait vendue avec un abonnement offert de 3 mois à Canalplay. Un partenariat qui pourra plaire à certains. Pour le reste, l’interface des tablettes est exactement la même que l’on connait déjà.

Nous avons également eu le temps de lancer un petit benchmark AnTuTu, dont le score est plutôt satisfaisant : 34 511 ! Le logiciel est en tout cas fluide, et intéressant.

Les Galaxy Tab S devraient être proposées à un tarif visant à détrôner leur principal concurrent : l’iPad d’Apple. Le modèle de 8,4 pouces devrait être commercialisé à 400 euros, tandis que le modèle de 10,5 pouces devrait en valoir 500.

 

Les derniers articles