La vulnérabilité ne devrait pas toucher les terminaux Xiaomi, si tant est que ceux-ci soient à jour…

Le Wi-Fi, et plus précisément le protocole WPA2, n’est pas aussi sécurisé qu’on le pensait. En effet, une importante faille de sécurité a été rendue publique la semaine dernière, les géants du monde informatique et des télécommunications ayant eux été discrètement prévenus à la fin août afin de leur laisser le temps de préparer un correctif pour les appareils touchés.

Certains acteurs affirment d’emblée que leurs produits ne sont pas vulnérables, et d’autres précisent que le nécessaire a déjà été fait par l’intermédiaire d’un patch. Même si les appareils d’accès à Internet comme les routeurs et box semblent immunisés, cela ne dispense pas l’utilisateur de mettre à jour ses propres terminaux connectés. Du côté d’Android, le traditionnel correctif de Google arrivera le mois prochain et bouchera la faille. Lineage OS et OmniROM, quant à eux, l’ont déjà appliqué. Mais quid des constructeurs ?

Pour l’instant, aucun bilan ni réelle communication autour de ce sujet. Chez les Chinois, Xiaomi a indiqué sur ses forums que la dernière mise à jour 7.10.19 (MIUI 9) comble le problème.

C’est une bonne nouvelle étant donné que l’essentiel des terminaux Mi sont compatibles avec la bêta, mais encore faut-il que les utilisateurs migrent vers la v9 pour bénéficier de cette protection, sachant qu’il faudra du temps avant que cette version soit stable et donc proposée en OTA à l’ensemble des utilisateurs.

À lire sur FrAndroid : KRACK : faille du Wi-Fi WPA2, quels appareils sont touchés ? Comment se protéger ?