Après le marché du smartphone, Xiaomi s’attaque au vaste univers de « maison connectée ». Le constructeur chinois commercialise une caméra de vidéosurveillance qui filme en Full HD et à 360 degrés. Une (trop) bonne affaire ?

Au même moment que l’annonce de son Redmi Note 7, Xiaomi à dévoilé la Mi Home Security 360°, une caméra à 360 degrés très prometteuse sur le papier. Comme sa référence le laisse sous-entendre, il s’agit d’une caméra de vidéosurveillance, capable de filmer à 360 degrés. Jusque-là rien d’extraordinaire, sauf que celle-ci est vendue seulement… 39,99 euros. Comme à son habitude, le constructeur chinois a donc décidé de réaliser un produit très attractif sur le papier. Qu’en est-il en réalité ? L’affaire est trop belle ? Vérifions cela.

Une installation presque facile

Une fois sortie de sa boîte, à première vue, la caméra n’appelle pas réellement de critique. La finition est bonne et le look plutôt réussi, ou en tout cas assez discret pour que l’appareil ne se fasse pas trop remarquer dans une pièce — ni même qu’il ne jure (trop) avec le mobilier.
Pour varier les installations, on trouve dans la boîte un support qui permettra d’accrocher la caméra au plafond. À noter alors qu’une fonction permet de retourner l’image dans l’application.

Mais la première explication du coût très faible de cette caméra se manifeste assez rapidement du côté des accessoires. Xiaomi livre un câble USB qui permet d’alimenter la caméra, mais pas de bloc secteur.

Il faut donc soit en ajouter un — pourquoi pas celui d’un ancien smartphone qui traîne dans un tiroir — soit disposer d’un port USB à portée de câble. Et avec deux mètres de longueur, l’installation risque de ne pas être simple. Surtout si vous envisagiez de la poser sur un meuble haut, ou pire, la fixer au plafond.

De notre côté, nous avons finalement résolu assez facilement le problème en décidant d’alimenter la caméra par l’un des ports USB d’un routeur Wi-Fi. Notez que cela peut aussi fonctionner avec votre box Internet dont les récents modèles disposent tous d’un tel connecteur. Avantages : la caméra sera au plus près de la connexion Wi-Fi et elle sera alimentée en permanence.

Mi Home, l’appli unique pour la maison connectée

C’est un grand classique, les constructeurs de produits connectés regroupent leurs différents équipements au sein d’une seule et même application. Chez Xiaomi elle s’appelle Mi Home et elle est disponible sur le Play Store et l’App Store.

De manière générale, les constructeurs font vraiment le nécessaire pour que même les utilisateurs les plus novices puissent installer ce type de produit sans problème. C’est aussi le cas du côté de chez Xiaomi puisque la configuration de la Mi Home Security 360° est un jeu d’enfant. Une fois l’application installée et le compte créé (via une adresse mail et mot de passe), l’appli scanne automatiquement les périphériques à portée du smartphone.

Une fois détectée, il suffit de présenter le QR Code qui s’affiche sur l’application face à l’objectif de la caméra et le tour est joué. En quelques clics, la chose est ajoutée au réseau Wi-Fi. Les informations d’identification de ce dernier sont d’ailleurs partagées par le smartphone pour vous éviter de saisir à nouveau la longue clé de sécurité du réseau.

Pratique également : une notification vous indique si une mise à jour du logiciel interne de la caméra est disponible — c’est notre cas. Quelques dernières étapes vous expliquent comment utiliser les principales fonctions de l’appareil.

L’ajout d’une carte MicroSD est indispensable

Un autre point qui explique le prix plancher de la Mi Home Security 360° réside dans l’offre de stockage. Le constructeur ne propose pour l’instant aucune option de sauvegarde en ligne (Cloud) associée à sa caméra. Voilà qui évite toute crainte quant à l’hébergement de vos vidéos et de vos données sur un serveur en Chine (on peut l’espérer). En tout cas pour l’instant, car Xiaomi devrait proposer une telle formule à l’avenir.

Quoi qu’il en soit pour garder une trace de ce qui se passe chez vous, il faut alors ajouter une carte micro SD dans la caméra. Le connecteur n’est pas visible « de base », il faut rehausser l’objectif pour y accéder. Une fois que c’est fait, la caméra enregistre ce qui se passe dans la pièce.

Et il faudra prendre le temps de configurer l’assistant de surveillance, sans quoi la Mi Home Security 360° filme en permanence. Vous êtes alors aussi bien assuré de ne rien rater que d’être pollué par une quantité colossale de vidéos. Pour chaque heure d’enregistrement, ce sont 60 vidéos de 1 minute et 60 photos qui sont stockées dans des dossiers sur la carte mémoire.

C’est sous l’assistant de surveillance mouvement qu’on active la fonction de détection de mouvement. Il est possible de sélectionner une période durant laquelle on souhaite que la surveillance soit active, une durée d’intervalle entre chaque alerte, mais aussi le niveau de sensibilité (élevé ou faible) de la détection. Cette dernière option vous aidera peut-être à limiter les faux positifs, si jamais le chat a tendance à déclencher l’enregistrement pour rien.

De notre côté nous avons carrément opté pour la fonction de mise en veille de la caméra. Celle-ci est très simple à configurer dans l’application et permet, par exemple, d’interrompre la surveillance lorsque vous êtes à la maison. À ce sujet, on regrette en revanche que le constructeur n’ait pas prévu dans l’application une touche permettant de suspendre (ou reprendre) à souhait l’enregistrement. Il n’est pas plus possible d’ailleurs de masquer l’objectif de la caméra pour être sûr d’être en totale confidentialité.

Une image Full HD et un son tout à fait convenable

Ces contraintes mises de côté, passons à la qualité de l’image. Pour une caméra à moins de 40 euros, difficile de faire la fine bouche. D’ailleurs, ce ne sera pas nécessaire pour constater que la qualité de l’image de cette caméra est des plus convenable. Le capteur 2 Mégapixels et l’optique à ouverture f/2.1 constituent un duo efficace pour la plupart des situations en journée, que la pièce soit baignée de lumière ou non.

Le large champ de vision de la caméra est déjà très appréciable pour voir ce qui se passe dans la pièce. Mais c’est évidemment grâce à sa tête motorisée qu’on peut parcourir toute la zone. Pour cela, l’application mobile dispose de flèches directionnelles permettant de faire rapidement changer l’orientation.

De gauche à droite, de haut en bas… rien ne devrait échapper à la caméra. Quoi que. En effet, si cette base motorisée permet de balayer la pièce, la Mi Home Security 360° n’est pas dotée pour autant de fonction de suivi du sujet. De fait, si un cambrioleur se déplace dans une grande pièce et que vous n’êtes pas connecté à la caméra pour suivre leurs mouvements, ils pourraient bien sortir du champ de vision. Mais là encore, à ce niveau de prix, on ne peut pas tout avoir.

À noter que si la vision est bonne de jour, elle l’est aussi assez bonne de nuit. C’est d’autant plus étonnant que malgré le petit format de la caméra (12 cm de haut par 8 cm de diamètre) le constructeur est parvenu à loger 8 LEDs infrarouges permettant d’obtenir un résultat très correct tant en termes de qualité que de portée.

Concernant le son, rien à signaler du côté du micro. La captation est correcte et on parvient tout à fait à entendre ce qui se passe dans la pièce. En revanche, même si la fonction de « système audio directionnel » promise par Xiaomi est bien là, le résultat est très moyen. Alors qu’on parle très fort dans le micro du smartphone, la personne face à la caméra doit tendre l’oreille pour comprendre ce qui se dit.

Un petit plus assez anecdotique qui pourra dissuader un cambrioleur ou, au contraire, lui faire remarquer qu’une caméra l’a filmé et l’inciter à repartir avec… carte microSD comprise. Il ne faudra bien prendre soin d’enregistrer d’abord les séquences sur le smartphone sous peine de se retrouver sans aucune preuve vidéo.

Précisons que nous effectuer nos tests dans une configuration idéale puisque notre connexion internet est de type fibre optique et particulièrement rapide : 1 Gbits/s en descente et environ 200 Mbits/s en montée. Aucune latence n’était alors à déplorer, mais une bonne connexion ADSL est recommandée.

Des fonctions automatiques intéressantes

Xiaomi a développé au sein de son application une fonction plutôt bienvenue. Dans les paramètres on trouve un menu « automatisation ». Là, il est possible de créer des sortes de routines. Ainsi, si vous avez d’autres équipements connectés de marque Xiaomi, vous pourrez les faire interagir.

Ce qui donne alors lieu à des fonctions particulièrement intéressantes. Dans notre cas, en quelques clics seulement, nous avons pu créer une routine qui se charge automatiquement d’allumer l’ampoule connectée Mi Led Smart Bulb aussitôt que la caméra détecte une activité. Pratique pour utiliser la caméra comme un interrupteur sans fil dans une pièce, mais très pratique aussi pour optimiser la fonction de vidéosurveillance. D’abord parce que si vous connectez plusieurs ampoules à la caméra, le fait que celles-ci s’allument toutes (ou même s’il n’y en a qu’une seule) peut dissuader un cambrioleur. De plus, une fois la lumière allumée et la pièce plus lumineuse, l’environnement sera propice à une qualité d’image optimum.

Gare aux fausses alertes

Mais ce n’est pas la seule option. Il est tout à fait possible d’utiliser cette même fonction pour être alerté d’un mouvement capté par la caméra. Si, par exemple, vous vivez dans une maison à étage et que la caméra est dans le salon, vous pourrez utiliser cette fonction pour allumer votre lampe connectée de la chambre pour être alerté qu’un intrus est détecté.

Attention toutefois, de la même manière que la caméra Xiaomi n’assure pas le suivi des objets, elle ne fait pas la différence entre un humain et un animal de compagnie. Gare aux fausses alertes et grosses frayeurs inutiles.

Compatible Google Assistant et Alexa qu’ils disaient

Il est d’autant plus intéressant que cette fonction soit disponible sur l’application Xiaomi Mi Home que la promesse d’une compatibilité avec les assistants vocaux n’est pas vraiment avérée. Lors de la présentation de la caméra, le constructeur mettait en avant la compatibilité de la Mi Home Security 360° avec Google Assistant et Alexa. Pour ce dernier, on oublie. Le « skill » qui permet d’interconnecter l’assistant d’Amazon avec son compte Xiaomi n’est pas disponible.

L’association avec Google Home a fonctionné, même s’il nous a fallu nous y reprendre à plusieurs fois. Le hic, c’est que même une fois la caméra ajoutée à Google Home, nous n’avons trouvé qu’une seule interaction possible entre la caméra et notre enceinte connectée. Un « OK Google, éteindre la caméra » permet de mettre en veille la caméra, et donc de stopper la surveillance. Mais c’est tout. Pour exemple, avec une Arlo 2 Pro, il est possible de visualiser le flux vidéo de la caméra sur une télé ou une box compatible avec Google Assistant. Ici, ça ne fonctionne pas. Selon le porte-parole de la marque, les problèmes sont désormais connus et les équipes de Xiaomi seraient sur le coup pour que tout rentre dans l’ordre le plus rapidement possible.

Et pourquoi pas le stockage sur un NAS

L’ajout de la carte MicroSD dans la caméra débloque une autre fonction intéressante : celle de pouvoir transférer les vidéos vers un serveur de stockage domestique. Les vidéos sont d’abord enregistrées sur la carte, puis transmises automatiquement au NAS.

Là encore, quelques clics suffisent pour activer cette fonction dans l’application. Dans notre cas de figure, tout s’est bien passé avec notre modèle Synology. Une fois l’identifiant et le mot de passe renseignés dans l’application Xiaomi, il ne reste plus qu’à choisir le répertoire de destination. Le hic c’est que si vous n’utilisez pas le mode veille de la caméra, ses enregistrements en continu vont sérieusement entamer l’espace de stockage du NAS. Comptez environ 600 Mo par heure de vidéo.

Prix et date de disponibilité

La Xiaomi Mi Home Security Camera 360° est d’ores et déjà disponible à 40 euros sur le site officiel et en boutique Xiaomi, mais il est possible de la trouver également chez d’autres revendeurs en ligne comme Amazon.

Notre verdict

Qualité d’image de jour : 8

Sans être exceptionnelle, la qualité d’image en plein jour délivrée par cette caméra est des plus acceptable. Nous intégrons dans notre notation un point supplémentaire au fait que sa base soit motorisée et par ailleurs silencieuse et rapide.

Qualité d’image de nuit : 7

De nuit également le résultat est surprenant. Alors même que les huit LEDs infrarouges sont invisibles à l’avant du produit, leur efficacité est indiscutable, avec même une portée très confortable que nous estimons à environ 5 mètres.

Ergonomie et fonction de l’application : 6

Du mieux reste à faire sur du côté de l’appli. Très enthousiasmés de prime abord par la facilité de connecter la caméra à son réseau domestique, nous sommes finalement frustrés par l’absence de fonction permettant de stopper l’enregistrement. Notre plus grande déception concerne l’incompatibilité pourtant annoncée par Xiaomi avec Google Assistant et Alexa d’Amazon… qui lui coûte aussi quelques points.

Qualité micro et HP : 6

Difficile d’être trop regardant sur ce sujet. Le micro capte très bien les sons de la pièce, mais le petit haut-parleur à l’arrière de la caméra ne fait pas de miracle. N’espérez pas faire réagir votre animal de compagnie qui a profité de votre absence pour se prélasser sur le canapé.

Design : 8

Sur ce point, rien à redire, ou presque. Le look sobre de la Mi Home Security Camera 360° devrait lui permettre de s’intégrer facilement dans tous les environnements. On apprécie le support de fixation pour le plafond, en revanche, c’est visiblement le seul accessoire qu’il est possible d’utiliser. Oublier le bras à rallonge avec un pas de vis, par exemple.

Note finale du test 7/10
Difficile d’être très exigeant à l’égard de cette caméra de vidéosurveillance tant son prix est particulièrement attractif. À moins de 40 euros, la Mi Home Security Camera 360° permet de surveiller son domicile dans les “moindres recoins” grâce à une tête motorisée. Sans être exceptionnels, le son capté par la caméra et la vidéo Full HD sont de bonne qualité. Mention correcte aussi pour la vision nocturne qui fait le job.

La Mi Home Security Camera 360° réserve même quelques bonnes surprises telles que les fonctions automatisées. Mais ce n’est pas pour autant qu’on oubliera que Xiaomi ne tient pas toutes ses promesses, avec des assistants Google et Amazon pas encore tout à fait opérationnels.
  • Points positifs
    • Le rapport qualité/prix
    • Les fonctions automatisées de l’application
    • La qualité vidéo
    • La possibilité de sauvegarder facilement ses vidéos sur un NAS
  • Points négatifs
    • Les compatibilités Google Assistant et Amazon Alexa très limités
    • L’absence de bloc secteur
    • L’absence de fonction pour couper facilement la surveillance dans l’application