Île-de-France Mobilités compte marquer l’année 2019 de son empreinte en mettant en place un tout nouveau service de vélos électriques disponibles à la location durant une période donnée. Objectif : développer le réseau des deux-roues électrifiés en déclenchant un acte d’achat.

Le 9 novembre 2018, la rédaction de FrAndroid dressait une première présentation du futur concept d’Île-de-France Mobilités, articulé autour de vélos électriques uniquement disponibles en location par le biais d’un abonnement mensuel. Si les contours de ce projet se voulaient encore flous, le pôle communication de l’établissement public administratif nous avait conseillé de patienter quelques semaines avant d’assouvir notre soif de curiosité.

Le Syndicat des transports d’Île-de-France a visiblement tenu parole, lui qui vient de publier un dossier de presse complet sur son service mis en place dès le mois de septembre 2019, Véligo Location. Présenté par Valérie Pécresse, Présidente d’Île-de-France Mobilités et de la Région Île-de-France, comme un « véritable levier en faveur de la transition écologique », ledit service vise à toucher 200 000 Franciliens dont la découverte du vélo électrique pourrait entraîner un acte d’achat. Voilà l’objectif réel de Véligo Location.

Un service entièrement géré par le regroupement Fluow

Cette nouvelle plateforme poussera ainsi les futurs utilisateurs à utiliser un « mode de déplacement écologique et efficace » principalement dédié aux trajets de 5 à 15 kilomètres. Le substitut idéal à la voiture, comme le suggère l’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui croit fermement au « potentiel immense » du vélo à assistance électrique. L’occasion parfaite de le prouver durant les six prochaines années, à l’issue desquelles le contrat passé avec le consortium Fluow prendra fin.

Fluow, justement, n’est autre qu’un rassemblement de quatre sociétés que sont La Poste, Transdev, Velogik et Cyclez. Un quatuor dont la lourde tâche sera d’assumer l’ensemble des prestations proposées par Véligo Station grâce un budget global oscillant entre 62 et 111 millions d’euros, selon le nombre de vélos déployés. De la mise en service (septembre 2019) à la révision des produits (au bout de 12 semaines de location, compris dans l’offre) en passant par la réparation, la gestion de l’application ou encore la livraison des vélos à domicile (option payante), leur champ d’action sera large.

Des espaces de stationnement construits partout en Île-de-France

Autant de services directement disponibles à partir de l’application dédiée, grâce à laquelle les utilisateurs pourront également contacter un technicien agréé en cas de problème technique et ainsi établir un prédiagnostic du produit. La maintenance pourra quant à elle s’effectuer parmi les 36 points de contrôle dispatchés sur l’ensemble de l’Île-de-France. Plus globalement, 1000 points de contact et 200 points consacrés aux retraits et reprises du vélo quadrilleront le territoire concerné.

Outre les missions du regroupement Fluow, Véligo Location a aussi poussé Île-de-France Mobilités et la région Ile-de-France à établir un plan de développement du stationnement sur l’espace public et dans les lycées, entièrement financé par les deux entités susmentionnées. Seront ainsi installés des espaces Véligo Station aux abords des gares et stations, de sorte à garantir un stationnement « de qualité et facilement identifiable », et ce en « toute sécurité ».

Une durée de location limitée

Deux types de structures composeront cette offre : des espaces en libre-accès sous abris et des espaces sécurisés et accessibles avec un Pass Navigo, « moyennant un abonnement annuel payant de 30 euros maximum ». Forfait qu’il faudra donc ajouter à celui de Véligo Location, dont la grille tarifaire a été établie à 40 euros par mois. À l’heure d’écrire ces lignes, « 147 espaces Véligo Station, dont 74 sécurisées, ont déjà été créées à travers toute la région, soit plus de 6 000 places de stationnement », peut-on lire.

Attention cependant : sachez que la durée d’une location ne se veut pas illimitée. Bien au contraire. Le but de Véligo Location étant de déclencher un acte d’achat, la période de location a donc été fixée entre une fourchette de six à neuf mois maximum. C’est justement ce turn-over qui permettra à pas moins de 200 000 Franciliens de profiter de ce nouveau service, dont les premières réservations auront lieu dès le mois de mai 2019, selon le dossier de presse.

Prix du forfait mensuel

Ainsi, et ce dès septembre 2019, 10 000 vélos à assistance électrique débarqueront progressivement en Ile-de-France. À l’avenir, pas moins de 20 000 modèles pourraient rouler sur les routes du territoire — selon la demande observée –, alors que des vélos à trois roues capables de transporter des enfants devraient faire leur apparition au cours de l’année 2020. Comptez la somme de 40 euros par mois pour accéder à l’ensemble des services de Veligo Location.

Une somme certes non négligeable, qui plus est lorsque la plupart des Franciliens possèdent un Pass Navigo à plus de 75 euros par mois. Mais rassurez-vous : son système d’abonnement rejoint celui du dernier suscité, puisque 50 % du forfait peut être remboursé par l’employeur ou « en complément de l’abonnement Navigo pour les voyageurs faisant des trajets intermodaux ». Les abonnés à un espace Véligo Station bénéficieront quant à eux d’un rabais de trois euros sur leur offre mensuel.

Caractéristiques techniques

À savoir maintenant quelles sont les caractéristiques de ce fameux deux-roues. Si le dossier de presse reste flou quant à sa fiche technique, le site internet Île-de-France Mobilités nous en dévoile davantage : freinage hydraulique, moteur électrique de 250 Watts capable de vous propulser jusqu’à 25 km/h, pneus de 26 pouces dotés de renforts anti-crevaisons et, surtout, une batterie de 500 Wh lui conférant une autonomie de 75 kilomètres en moyenne.

Ajoutez à ça un porte-bagage pouvant accueillir un siège enfant, un support pour le smartphone et un système d’antivol composé d’un tracking GPS, d’un bloc roue intégré et d’une chaîne d’attache. Enfin, une location d’accessoires pour 3 à 6 euros par mois vous permettra de vous équiper d’un casque, d’une sacoche, d’une pompe, d’un siège bébé ou encore d’un chargeur de batterie supplémentaire.

Pour consulter le dossier de presse complet, rendez-vous ici.

À lire sur FrAndroid : Comment choisir son vélo électrique en 2018 ?